Le cinéma et le steampunk

0
192

Tout comme la mode, l’univers cinématographique subit au fil des ans des influences qui provoquent les mêmes effets. Certaines personnes sont inspirées par des styles et des comportements qui ont marqué leur génération.

Les origines du steampunk

Le steampunk doit son origine à un courant littéraire qui, au XIXème siècle est caractérisé par la révolution industrielle et l’époque victorienne, empruntant à l’un la technologie et à l’autre les effets vestimentaires. Il s’agit cependant de récit de science-fiction qui trouve leurs accomplissements à notre époque. Les auteurs les plus représentatifs de ce courant littéraire sont Jules Vernes (vingt mille lieues sous les mers), Herbert George Wells (la guerre des mondes) ou Robert Louis Stevenson (l’ile au trésor). Les meilleurs films steampunk sont issus d’adaptation cinématographique de leurs œuvres au XXème siècle.

Le steampunk aujourd’hui

Le steampunk a su s’imposer comme un style à part entière à la suite de la parution de films cultes comme Wild Wild West, ou encore Sherlock Holmes. Ce qui fait le charme des univers steampunk, c’est que l’intrigue se déroule toujours dans une ambiance soulignée par un savant dosage d’univers rétro-futuriste et de mondes parallèles avec un mélange de vêtements et des techniques tout droit sortis du siècle dernier comme les machines à vapeur. En fait, l’action se déroule dans un monde où le pétrole et ses dérivés, donc le plastique, n’ont pas leur place. Ajouter une dose d’humour, des gadgets réalisés avec des matériaux nobles tels que le cuivre et le bois, et le tour est joué.

Le style steampunk

Pour vivre et incarner le steampunk, il faut adopter le style atypique qu’il fait ressortir dans son univers. Les accessoires emblématiques qu’utilise Sherlock incarnent parfaitement ce style. Rappelons qu’il s’agit d’un courant littéraire qui tire ses origines de l’ère victorienne. Les steampunk boutiques permettent d’obtenir tout un ensemble d’accessoires rétro qui rappellent aisément cette époque. Chapeau, gilets, lunettes… ainsi que tout ce qui est nécessaire pour adopter un mode rétro à base d’éléments mécaniques. À consommer sans modération, que l’on soit homme ou femme.

article sponsorisé