More
    More

      [Article du mois] Les auteurs que les rédactrices rêvent de rencontrer

      En ce mois de mai, les rédactrices de la catégorie littérature de JustFocus ont décidé de vous partager les auteurs qu’elles rêvent de rencontrer et vous expliquent pourquoi. 

       

       

      Alexia : Charlotte Delbo 

      Ma passion pour Charlotte Delbo est née suite à mon bac de français, en effet j’ai eu la chance d’étudier une de ses œuvres. Profondément touchée par son histoire, j’ai finalement lu le reste de son oeuvre il y a peu car le premier livre m’avait bouleversé. Je rêve de rencontrer cette femme qui est, à mes yeux, un symbole de la Résistance mais également une grande écrivaine qui a vécu tant de choses. Elle a réussi à survivre à une période de l’Histoire grâce à une force morale incroyable mais aussi grâce à la culture. Suite à la libération des camps, elle écrit Aucun de nous ne reviendra, le récit des mois passés à Auschwitz. Puis elle l’enferme dans un tiroir jusqu’en 1965, où elle le publie aux éditions Gonthier. Il constitue le premier tome d’une trilogie, Auschwitz et après, qui sera intégralement publié aux Editions de Minuit à partir de 1970.

       

      Kler : Stephen King & Oscar Wilde

      King: Je pense que cela n’est pas une surprise, une majorité de mes articles sont des critiques de ses romans ! Depuis ma première lecture d’un roman de King, mon amour pour ses ouvrages n’a fait qu’amplifier. Après en avoir adoré quelques-uns, j’ai voulu, par curiosité, aller regarder/lire des interviews de King. Cela n’a fait qu’augmenter la bonne impression que j’en avais de lui: c’est une personne très humble, simple dans sa manière d’être, et évidemment, très intelligente. Je pense vraiment que King est un génie littéraire. Toutes ses oeuvres sont très bien écrites, complètes, et abordent des thèmes très bien explorés et travaillés. Depuis que je connais King, il est devenu un pilier dans ma culture littéraire. Loin d’être un écrivain de « genre », Stephen King est avant tout un écrivain qui écrit sur l’être humain, sur ses émotions, ses limites, sa vie, sa mort, et bien d’autres thématiques. Aucune de ses oeuvres ne me laisse insensible, me laissant toujours de nombreuses questions en tête. J’aimerais le rencontrer pour pouvoir en discuter, et simplement pouvoir discuter du sens de la vie avec lui. 

       

       

      Wilde: Wilde est, selon moi, un des auteurs les plus brillants que j’eue l’occasion de lire. Tout d’abord, son écriture très fluide et divine rend ses œuvres très accessibles et pleine de beauté, et entre nous, j’aimerais pouvoir lui demander quels sont ses secrets pour si bien écrire ! Au delà de ça, ses réflexions philosophiques sur de nombreux sujets abordés dans ses ouvrages me donnent envie de pouvoir en discuter avec lui. Le Portrait de Dorian Gray étant un de mes livres préférés de tous les temps, j’aimerais tellement pouvoir partager une conversation sur la place de l’art avec lui, et creuser la réflexion sur l’art et la littérature, sur l’art et le beau, sur les vices humains et l’amour. Bref, tant de choses que je ne pourrais évidemment jamais faire puisque Oscar Wilde est décédé à Paris le 30 octobre 1900.

       

      Julie : Milan Kundera

      Tout d’abord, parce qu’il s’agit d’un monsieur sage, qui fêtera ses 90 printemps l’année prochaine, et qu’il a vécu une grande partie de l’Histoire du XXe siècle. J’aurais des tas de questions à lui poser sur les différentes époques qu’il a traversées. Son parcours est tout simplement époustouflant. Il a vécu et souffert dans la Tchécoslovaquie soviétisée, qui lui a offert un statut de hors-la-loi, l’obligeant à la clandestinité. Il a perdu son poste d’enseignant et ses livres ont été retirés des librairies et des bibliothèques, ça doit faire un drôle d’effet. J’aimerais beaucoup discuter de la liberté d’expression avec lui, lui qui considère l’écriture comme une catharsis. Arrivé en France en 1975, il est naturalisé en 1981, par François Mitterrand. Au départ traduit, Kundera finit par maîtriser suffisamment la langue française et sa subtilité pour corriger la traduction de ses œuvres. Et puis, il rédige le reste de son œuvre en français, qui n’est bien évidemment pas sa langue maternelle. Je le remercierais d’avoir composé L’insoutenable légèreté de l’être ou La Lenteur, qui abordent beaucoup de thèmes passionnants comme les relations intimes humaines, l’authenticité, ou le dysfonctionnement de la parole sur un fond philosophique. Enfin, il fait partie des (très) rares auteurs à être entré en Pléiade de son vivant, et n’accorde plus d’entretien depuis 1985, alors passer un moment privilégié avec lui serait un honneur, car je considère Milan Kundera comme l’un des plus grands écrivains du XXe siècle encore vivant.

       

       

      Les rédactrices aimeraient rencontrer plus d’auteurs, bien évidemment, mais pour cet article il a fallu choisir ceux qu’elles veulent absolument rencontrer. Nous espérons que ça vous donnera envie de découvrir ces auteurs…

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité