More
    More

      Des semences sous l’influence de la science

      Les OGM sont-ils la graine qui cache la forêt des manipulations génétiques ? Dans semences sous influences édité par La Boîte à Bulles, Renaud de Heyn vous fait en effet réfléchir au problème des manipulations génétiques dans l’agriculture.

      Un problème vital

      Des semences modifiées

      Depuis l’interdiction des OGM ou la crise de la vache folle, les citoyennes et les citoyens se posent de plus en plus de questions sur ce qu’ils mangent. Le livre s’ouvre sur une première phrase choc : « la surexploitation de nos ressources pourrait causer l’effondrement de notre civilisation ». Le constat est encore plus glaçant quand l’auteur liste les dégradations causées par agriculture industrielle.

      Selon lui, tout part de la semence. Pour éclairer cette idée, le scénariste et dessinateur Renaud De Heyn nous fait voyager du néolithique à nos jours. Les êtres humains ont toujours cherché des variétés de semences et des techniques pour accroître la production. L’agriculture progressait en observant la nature, mais tout est modifié par les interventions extérieures de la science et la finance. Renaud de Heyn estime que l’on a passé un nouveau cap en allant vers le productivisme et l’industrialisation des semences « hybrides » qui nuisent à l’environnement et à la santé.

      Semences sous influences est un livre qui fourmille d’information. Cette volonté de précision et d’action se retrouve dans le dessin réaliste, mais volontairement proche du croquis pris sur le vif. Ce côté brut du dessin illustre la colère de l’auteur que l’on retrouve dans les numéros de page qui sont réalisés à la main. L’image fait aussi sens quand on voit les transformations des paysages par la mécanisation. Le scénario ne repose pas sur des personnages fictifs ou de dialogues imaginaires, mais l’auteur utilise des interviews et souvent son propre texte à côté des images.

      Une autre agriculture pour un autre monde

      Une autre semence

      Renaud de Heyn montre également dans Semences sous influences que l’intervention de la science met les paysans sous la dépendance de grands groupes souvent français. La science, mais surtout l’industrie produit en série des semences en fonction d’un cahier des charges décidé par l’industrie agro-alimentaire et non pas pour les qualités sanitaires ou gustatives des graines. L’État a mis en place une liste officielle de semences, mais ce choix conduit à un progressif abandon des variétés locales. De plus, les fabricants de variété de semences déposent des marques pour se réserver les variétés productives. Ces puissantes industries pensent avant tout au profit plutôt qu’à la santé. Cette évolution n’est pas juste imposée de l’extérieur avec le rôle des coopératives d’agriculteurs. Il existe cependant une alternative, car il n’y a pas une seule agriculture.

      Face aux dérives de l’agrobusiness, des petits paysans proposent de revenir aux semences anciennes. Ce choix politique se heurte à l’appétit des firmes transnationales, mais aussi à la loi. On assiste à de timides progrès, car des critères bio rentrent désormais dans la sélection officielle des semences. Sortant des règles du Catalogue officiel des semences, les agriculteurs agroécologiques agissaient dans l’illégalité. On suit le dur combat juridiques pour laisser les agriculteurs expérimentés sur les variétés traditionnelles. Cependant, cette vision anti-scientifique peut sembler réactionnaire. Il serait possible que la science vienne aider ces recherches expérimentant sur le passé comme les tentatives de l’INRA montrée par le livre.

      Véritable documentaire en bd, Semences sous influences est un pamphlet qui frappe le lecteur ou la lectrice en montrant les dérives de l’agriculture productiviste, mais Renaud de Heyn ne se contente pas de nous déprimer par une liste de problème. Il met en avant une autre agriculture plus respectueuse de la nature et des pratiques anciennes. Une fois le livre fermé, il ne nous reste plus qu’à chercher dans les rayons les produits de ces résistants.

      Vous pouvez retrouver d’autres reportages en bd sur ces liens avec des artistes de cirque et sur le président de la Turquie.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité