The Mandalorian: telle est la Voie du succès !

0
1270
The Mandalorian Saison 3. Disney+
The Mandalorian Saison 3. Disney+

Les projets se multiplient dans la galaxie très lointaine de Star Wars ! À quelques semaines de la très attendue série Ahsoka sur la plateforme Disney+, il est temps de faire un débrief sur The Mandalorian, série qui l’a introduite au cours de la saison 2. Pour cette nouvelle saison, les fans ont eu le plaisir de retrouver les aventures du Mandalorien Din Djarin accompagné de son fidèle petit Jedi Grogu. La série, dirigée par Jon Favreau a très vite conquis les fidèles chevaliers Jedi Star Wars. Comme un remerciement, cette troisième saison a (enfin !) fait le choix de se concentrer sur les Mandaloriens, leurs coutumes et traditions. Pour ce retour, la série prend son temps, parfois trop par moment, pour apporter la lumière sur le peuple mythique venu de Mandalore. 

Le retour du Mandalorien (et du Jedi) 

Quête de rédemption, scènes de combats et volonté de reconquérir une planète perdue, telle est la voie de la nouvelle saison de The Mandalorian, et, à bien des égards, c’est un succès ! Dans les précédentes saisons, le mercenaire à l’armure de Beskar se perdait dans des quêtes épisodiques qui ne faisaient que dévier l’intrigue principale. Malgré ses imperfections, les deux saisons ont connu un succès phénoménale grâce à un scénario qui a su se remettre sur le droit chemin et à de solides protagonistes. Pour cette troisième saison, l’aventure de Din Djarin se concentre exclusivement sur une quête plus personnelle, spirituelle. 

À plusieurs reprises, le Mandalorien avait laissé tomber son casque pour dévoiler son visage (« Hello there » Pedro Pascal), une offense qui le place en apostat selon le credo de son peuple. Déterminé à l’idée de s’expier de ses péchés, Din Djarin va alors entreprendre un pèlerinage vers les mines des sources de Mandalore pour regagner son rang parmi les siens. Accompagné de son petit diplômé Jedi Grogu et la redoutable Mandalorienne bad-ass Bo-Katan, « Mando » entreprendra une seconde quête, et pas des moindres puisqu’il décidera de réunifier le peuple Mandalorien ! 

Si les galaxies sont vastes, les fans sont ravis de retrouver des planètes familières telles que Tatooine ou encore Coruscant. Des lieux emblématiques de la lignée des Skywalker, mais qui font toujours leur effet. Ce qui a marqué cette saison reste indéniablement l’approfondissement de l’histoire des Mandaloriens avec notamment la découverte de Mandalore, de ses mines et son monstre mythologique tapi sous les eaux. 

Une cause noble en accord avec l’univers Star Wars. La troisième saison à contrario des deux premières parvient à atteindre un équilibre entre scènes d’actions et instants historiques pour explorer plus en profondeur les mythes, légendes et autres coutumes de Mandalore. Une partie du peuple est ainsi montré comme intimement liée à leurs traditions et très solidaire. 

L’intrigue prend son temps et se permet parfois des digressions. C’est le cas d’un épisode où l’on se concentre sur un ancien scientifique de l’Empire. Contrairement à la saison précédente ponctuée par l’apparition des Jedis Ahsoka Tano et Luke Skywalker, ces nouveaux épisodes ont le mérite de se suffire à eux-mêmes. Elle laisse les personnages de la série porter l’intrigue jusqu’à son terme. 

Deux mandaloriens et un Jedi : un trio en force 

Très attaché au credo qui le guide depuis ses plus jeunes années, Din Djarin représente la partie mandalorienne « conservatrice » et respectueuse des mythes qui constituent les fondements de leurs convictions spirituelles. La scène durant laquelle ce dernier se baigne enfin dans la source Mandalore reste marquante et particulièrement solennelle. L’exploration des us et coutumes d’une partie Mandalorienne très liée aux valeurs ancestrales du code Mandalore est un point absolument positif de la série. La découverte de la planète Mandalore, ou encore les scènes de forge de leurs armures demeurent un réel plaisir pour les fans de « Mando » qui étaient restés dans l’ombre durant ses deux premières saisons. La solidarité de leur peuple que l’on voit à plusieurs reprises dans des moments de vie comme lors d’un repas ou des entrainements arrivent à illustrer à leurs conduites de vie. De plus, si les décors et la mise en scène sont solides, il est important de souligner la bande son toujours aussi extraordinaire, originellement créée par Ludwig Göransson qui passe désormais le flambeau à Joseph Shirley (merci à Captain PopCorn pour cette information !) 

Si Din Djarin persiste à rester fermement attaché aux valeurs anciennes mandaloriennes, Bo- Katan quant à elle représente une vision plus laxiste et détachée des pratiques strictes du credo. L’évolution de leur relation reste solide et très bien amenée. Malgré leur opposition sur le credo mandalorien, leur convergence d’objectif qui est d’unir sous une même bannière les Mandaloriens, contribue au succès de cette troisième saison. 

Daddy Din et baby Grogu 

Mais avant même le duo de Mandaloriens, le retour de la paire de père et fils voyageant dans la galaxie en a ravi plus d’un ! En plus d’approfondir la partie mandalorienne, la série a offert aux fans un nouvel espoir d’éclaircir la genèse de Grogu. Au cours de la saison deux, l’ancienne padawan d’Anakin Skywalker avait révélé que Grogu était un rescapé du massacre de l’ordre 66 perpétré dans le temple Jedi. Comme une confirmation de cette information, les fans ont eu le droit à un flashback douloureux où l’on a pu voir plusieurs maitres tomber en tentant de protéger le jeune Grogu. Encore traumatisé par son passé, le jeune « Baby Yoda » sait désormais maîtriser la force, et ce, grâce à un certain Jedi originaire de Tatooine… 

Si par moment Grogu utilise la force pour des enfantillages (comme prendre des bonbons), l’enfant a prouvé qu’il savait utiliser sa puissance pour les sortir de situations dangereuses ! Prêt à protéger Daddy Mando (interprété par Daddy Pedro), le spectre de puissance de Grogu a enfin pu être dévoilé ! La relation entre le Mandalorien et Grogu fonctionne toujours autant et certaines scènes qu’ils partagent parviennent à renforcer ce lien filial. L’innocence de Grogu et le ton paternaliste et protecteur de Din Djarin suscitent indubitablement les « Owww » des spectateurs. Enfin, comme pour fermer leur arc narratif, la série s’achève sur un papa Djarin reposé et heureux de regarder son enfant qu’il a enfin officiellement adopté jouer dans son jardin ! 

Cet happy ending vient clore une saison 3 qui, malgré un scénario plus solide que les précédentes, laissent un peu sur notre faim. Tout est bien qui finit bien malgré de grandes batailles épiques et des scènes à ça du sacrifice héroïque ! Mais, retrouver le Mandalorien et Grogu restent toujours un plaisir à condition, pour une possible saison 4, de ne pas tomber dans un essoufflement de leurs aventures. Pour ce qui est de Bo-Katan, son live action, interprétée par sa doubleuse Katee Sackhoff dans Clone Wars, fait un travail remarquable. Les théories affluent sur son possible retour dans la série Ahsoka qui nous fera découvrir à nouveau la fameuse « snips » (seuls les fans de clone Wars auront la référence !). En attendant, il est possible de se plonger à nouveau dans les profondeurs d’une galaxie lointaine, très lointaine en retrouvant l’intégralité de la série The Mandalorian sur Disney+!