Secret Invasion : La menace se concrétise pour cet épisode 2

0
2217
Nick Fury. Marvel's Studios Secret Invasion. Disney+
Nick Fury. Marvel's Studios Secret Invasion. Disney+

La nouvelle série Marvel Secret Invasion continue de surprendre ses fans pour ce deuxième épisode! Entre révélations sur les Skrulls et découverte d’un Nick Fury plus humain, le MCU avance dans sa lignée de série d’action et lève peu à peu le voile sur certaines zones d’ombres. 

 

Une promesse non-tenue

Dès l’ouverture de l’épisode 2, on en apprend davantage sur la promesse faite par Nick Fury aux Skrulls réfugiés sur Terre. Un flashback nous fait remonter 30 ans en arrière, au moment où la guerre entre Skrulls et Kree faisait rage.

Décimée par ce peuple bleu, une poignée de Skrulls avait trouvé asile sur Terre avec pour principal allié Nick Fury. Caché dans une base à Londres, et accompagné de son ami Talos, Nick Fury avait délivré un discours solennel et poignant, scellant ainsi l’alliance entre Skrulls et lui-même.

Tant que ce peuple protégera la Terre, Nick Fury et Carol Denvers leur trouveront un nouveau foyer. Si Secret Invasion se concentre sur Fury, les multiples allusions à Carol Denvers et son implication sur la recherche d’une planète pour les Skrulls commence à faire souffrir la série. Ayant, elle aussi, promis une nouvelle terre aux Skrulls, Captain Marvel n’est pour le moment pas du tout présentée comme une alliée potentielle pour Fury. Il est néanmoins probable qu’elle fasse une apparition au vu du prochain film de la phase 5 « The Marvels » qui la réunira avec Miss Marvel, Monica Rambeau et Nick Fury.

Si trente ans plus tard, Gravik fomente un plan pour clamer la Terre comme nouvelle planète Skrull, c’est aussi car l’antagoniste de la série était présent le jour où Nick Fury avait déclamé sa grande tirade.

En effet, l’ennemi de l’ancien directeur du S.H.I.E.L.D faisait partie des Skrulls qui avait été attaqué par le peuple Kree. Lors du flashback, il est présenté comme un jeune Skrull ayant survécu à une attaque Kree, contrairement à ses parents. Déterminé à se battre, cette scène réussit à en apprendre plus sur ses motivations et sa soif de vengeance.

 

Ils sont PARTOUT!

Pour ce deuxième épisode, certaines théories de fans se confirment et laissent place à un futur incertain. En effet, Après les attentats de Moscou et la perte de la vaillante agent Maria Hill, Fury semble complétement atteint et désorienté. Suspicieux vis-à-vis de Talos, il apprendra par son propre allié que, contrairement à ce qu’il pensait depuis tout ce temps, les Skrulls ne sont pas des centaines, mais bien des millions sur notre planète

Voulant protéger son peuple, Talos a gardé cette information capitale à Nick Fury et cela change tout ! Si, au départ, Fury pensait que les Skrulls extrémistes n’étaient qu’un groupuscule dangereux, le fait qu’ils soient légion agrandit considérablement la menace. Auparavant, l’invasion était à craindre, désormais il est certain qu’elle a été enclenchée depuis des années.

Les Skrulls occupent des hauts postes : première ministre britannique, membre du gouvernement des puissances mondiales, ces derniers sont partout sans que personne ne le sache. Et tous doivent prêter allégeance à Gravik et ses idées colonialistes. Si cette révélation reste importante, elle était tout de même prévisible. Reste cependant à déterminer l’ampleur de leur diffusion au sein des gouvernements. Par ailleurs, s’il a été montré que beaucoup se soumettent à Gravik, d’autres, en faveur d’une cohabitation pacifique avec les humains, sont tout de même présents.

Encore flou sur cet aspect, le début de Secret Invasion se concentre davantage sur la menace d’un envahissement que sur la manière d’arrêter ce danger.

Si pour ce premier épisode, Nick Fury pouvait compter sur Maria Hill et Talos, le deuxième épisode met en exergue sa solitude forcée.

 

« I am Nick Fury, even when I’m out, I’m in »

L’une des promesses de Secret Invasion était de découvrir plus en profondeur Nick Fury, et pour ce deuxième épisode, le pari est réussi ! Dès les premières minutes, on retrouve un jeune Fury soucieux d’accompagner les Skrulls dans leur recherche de foyer. Des années, des victoires et des défaites plus tard, Fury est montré comme un personnage qui a vécu. La perte de Maria Hill et le mensonge Talos sur le nombre de Skrulls présent sur Terre ont eu l’effet d’une bombe pour lui. Certaines scènes s’attardent en le montrant dépité, épuisé, les mains sur le visage. En plus de ces évènements, son allié Rhodey lui tourne aussi le dos.

Si l’apparition du Colonel Rhodes dans l’épisode 1 montrait son recul face à Fury, ce détachement s’est clairement confirmé dans l’épisode 2. Impersonnel, insensible, voire ingrat, Rhodey a pris à charge Fury en l’accusant des attentats de Moscou. Pire encore, War Machine le tient responsable de la mort de son amie Maria Hill. Ce comportement étrange pourrait possiblement être confirmé dans les prochains épisodes par le fait que le meilleur ami d’Iron Man n’est autre qu’un Skrull. Toutefois, si Rhodey accuse sans vergogne Fury, ce dernier a néanmoins défendu son acolyte face aux membres de l’Union Européenne. Un changement d’attitude anormal qui devra être éclairé lors de ses prochaines apparitions.

Mais, malgré les nombreux coups dans le dos et en pleine face, Nick Fury ne semble toujours pas déclaré forfait ! À la fin de son entretien avec Rhodey qui le vire, l’ancien directeur brise le bras du garde du corps de War Machine et lui saisit son arme en le vidant devant lui avant de déclarer « I am Nick Fury, even when I’m out, I’m in » (Je suis Nick Fury, même quand on me vire, je suis toujours là).

Une démonstration de force pour le moins bad-ass, qui pèse néanmoins bien moins lourd comparé à tous les coups que Fury s’est pris. Forcé de faire cavalier seul, le fondateur des Avengers continue de faire front contre le Skrulls. Si la fatigue se fait ressentir, on a pu découvrir une fin d’épisode très surprenante. Pour la première fois, sa femme a fait une apparition ! Et en plus de cette révélation, cette dernière est une Skrull ! Montrée sous sa forme extraterrestre, cette dernière se métamorphosera dès l’arrivée de son mari, ce qui laisse planer le doute sur le fait qu’il soit au courant ou non.

 

Pour ce deuxième épisode, la série Secret Invasion avance doucement dans l’intrigue. De légères tensions et des révélations ponctuent cet épisode sans pour autant jouer sur le caractère explosif d’une série d’action. Maintenant que la menace est posée, on attend désormais un épisode trois mercredi prochain sur Disney+ (qui marquera le milieu de la série) à la hauteur de ce début de série. D’abord fatigué, il s’agira de monter d’un cran et dévoiler le plein potentiel d’un Nick Fury aussi fort et bad-ass que dans ses précédentes apparitions dans le MCU.