More
    More

      Critique « H » de Kader Aoun : L’hôpital le plus déjanté de France !

      H est une série française créée par Kader Aoun, Xavier Mathieux ainsi qu’Eric Judor. Elle fut diffusée sur Canal + de 1998 à 2002. La série s’étend sur 4 saisons. Aujourd’hui culte et véritable centre de formation d’acteurs, la série est disponible sur la plateforme de VOD Netflix. Focus sur cette série qui a marqué une génération. 

      « Dans un hôpital de banlieue parisienne, 3 internes entretiennent une ambiance un peu décalée. Entre gaffes, plaisanteries de mauvais goût et autres erreurs, on ne s’ennuie jamais avec Sabri, Aymé et Jamel ! « 

      H : Pourquoi c’est culte ?

      Ce qui est magique dans cet hôpital, c’est qu’on peut tout faire : Commander des pizzas, jouer aux cartes, croiser des célébrités, mourir… Absolument tout ! Sauf se faire soigner. Et c’est ce qu’on aime par dessus tout dans cette série.

      Cet hôpital, « c’est comme une boîte de chocolats : On ne sait jamais sur quoi on va tomber ». Chaque épisode est surprenant par son absurdité, ses comiques de situations, ses quiproquos mais surtout son humour totalement décalé qui fait mouche à chaque fois. Sans oublier le générique composé par Dj Abdel.

      Un casting mené par un trio d’enfer

      Le « H » de la série signifie hôpital , mais il peut aussi signifier humour. Et de l’humour, ça il y’en a dans la série ! Beaucoup ! Et comment en manquer avec un trio comme celui-ci : Jamel Debbouze dans le rôle de Jamel Dridi , Eric Judor incarne Aymé Césaire et enfin Ramzy Bedia en tant que Sabri Saîd. Les trois sont inséparables à l’écran et offrent un florilège de gags pour le plus grand plaisir du spectateur.

      Ils prennent beaucoup de plaisir devant la caméra et ça se voit, car dans plusieurs scènes, les acteurs ont du mal à s’empêcher de rire ou de cacher leurs sourires. En effet, le naturel de cette série est aussi ce qui fait son plus grand charme

      Sabri, Aymé et Jamel

      Pléthore d’invités présents dans la série

      Portée par un casting de haute voltige, cette série n’est pas en reste en terme d’invités. Presque tous les acteurs français sont passés faire un coucou devant la caméra de H. On peut citer : Bruno Solo, Pierre Palmade , Joey Starr ou encore l’attaquant et vainqueur de la coupe du monde de football 98 : Thierry Henry. H à réussi à faire venir des invités de choix dans sa série.

      Des répliques mémorables

      « Dis moi pas qu’c’est pas vrai ». Si on devait résumer la série H à une réplique, ça serait sans doute celle-ci. Un gimmick prononcé par Jamel tout au long de la série et désormais culte pour toute la génération 90. On parie que vous l’avez déjà prononcé dans les situations les plus cocasses.

      Sabri n’est pas en reste lui non-plus en terme de répliques. Entre détournements de mots qui donnent un tout autre sens à la phrase comme celle-ci : « Silence ! Ou je fais éjaculer la salle !  » ou ses proverbes toujours inspirés : « C’est pas au vieux singe qu’on apprend à construire des limaces ». Bref vous avez compris, si ce genre d’humour vous plait, vous pourrez retrouver un paquet de répliques comme celles-ci toutes plus drôles les unes que les autres.

       

      Un format ancien

      Si l’on doit trouver un défaut à la série H , ça serait son format qui, aujourd’hui, fait assez vieillot. Personne n’est à l’épreuve du temps et on le remarque avec H. En effet, les Sitcoms ne sont plus vraiment à la mode. Bien qu’il ait été un genre très en vogue par le passé, il a très vite été dépassé par les séries à gros budget.

      Les décors sont les mêmes (l’hôpital et le bar), les rires en boites peuvent agacer le spectateur et le mécanisme de « tiroirs », c’est-à-dire lorsque un personnage sort du champs, un autre entre (comme au théâtre), peut paraître prévisible lorsqu’on a compris le mécanisme. Ceci étant dit, la série reste toutefois appréciable à regarder.

      En clair, la série H : c’est culte, c’est français et c’est drôle. En outre, la série est portée par des acteurs au top de leur forme. Et cela se regarde très facilement (les épisodes font 22 minutes) . Grâce à la plateforme Netflix, ceux nés dans les années 2000 pourront découvrir ce chef-d’oeuvre d’humour. 

      A découvrir : les sorties du mois de juillet sur Netflix. 

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.