More
    More

      Critique « Elite » Saison 3 : L’argent ne fait définitivement pas le bonheur

      La série espagnole Elite de Carlos Montero et Darío Madrona, est de retour pour une troisième saison depuis le 13 mars sur Netflix. Nous l’attendions avec impatience et nous n’avons pas été déçus.

      Sortie seulement 6 mois après la diffusion de la saison 2, la nouvelle saison d’Elite nous a laissé bouche bée. Le suspens était à son comble et la tension palpable… Peut-être même plus que dans les saisons précédentes. Le caractère des personnages s’est affirmé et les sujets tabous sont toujours aussi présents. En bref : nous sommes conquis.

      Attention spoilers !

      Comme pour la première saison, nous faisons face au meurtre d’un étudiant du lycée espagnol Las Encinas. Nous avions déjà vécu la tragédie pour Marina et cette fois c’est son meurtrier qui est assassiné. Polo (Álvaro Rico), qui suite à cet incident s’est fait de nombreux ennemis, est retrouvé gisant sur le sol d’une boîte de nuit après avoir traversé la vitre du premier étage.

      Toujours sur la même logique des flashbacks des deux premières saisons, nous retraçons au fur et à mesure des épisodes ce qui a mené à ce meurtre. Là où les réalisateurs ont su nous captiver, c’est que tous les élèves avaient une dent contre Polo… impossible donc de savoir qui est le meurtrier avant d’avoir vu le dernier épisode. L’inspectrice est également au rendez-vous. Bien que peu développé, son personnage fait le lien avec l’enquête précédente.

      Légère déception tout de même du côté de Christian (Miguel Herrán) et Nano (Jaime Lorente), les personnages incarnés par les acteurs de la Casa de Papel n’apparaissent pas du tout lors de cette saison. Le tournage de la saison 4 de la Casa de Papel se déroulant dans la même période est surement la raison de leur absence. Dommage car ils apportaient pourtant une touche d’humour et de légèreté à la série.

      Deux nouveaux personnages font leur apparition dans cette saison 3 d’Elite : Malick (Leïti Sene) et Yeray (Sergio Momo), qui apportent de réelles intrigues secondaires à la saison.

      Une évolution des personnages

      Au niveau des personnages, beaucoup de surprises. Samuel (Itzan Escamilla) qui était le personnage principal des saisons précédentes, est moins présent dans celle-ci. La répartition à l’écran de chaque personnage est plus homogène. Les titres des épisodes prennent d’ailleurs les noms des plus récurrents.

      Nadia et Lu
      Elite – Nadia (Mina El Hammani) et Lucrecia (Danna Paola)

      Des rapprochements improbables se sont formés cette saison. Tout d’abord Guzmán (Miguel Bernardeau) et Samuel. Ils s’étaient déjà rapprochés lors de la deuxième saison pour faire avouer à Polo son meurtre et c’est encore le cas dans cette saison. Mais ici, leur amitié est un véritable soutien réciproque. Leur envie de vengeance reste bien présente mais ils arrivent à trouver un équilibre et se temporisent l’un l’autre. Pourtant rien le les amenait à cette relation. Dans la première saison Guzmán ne le prend pas en considération notamment à cause de son statut social. Cela montre un changement de pensée et de maturité de ces personnages.

      Pareil pour Lucrecia et Nadia qui étaient tout le temps en compétition. Elles deviennent amies à travers un concours pour une bourse scolaire. Mais finalement Lu n’est pas l’élève froide et sans cœur qu’on aurait pu croire. La série la fait évoluer en une personne chaleureuse que nous aimerions presque aider. L’absence et le manque de ses parents expliquent surement son comportement parfois hautain. Elle s’en sert comme carapace.

      Au niveau des amours, des couples se sont formés presque contre leur gré. Samu et Carla (Ester Expósito) sont amoureux mais l’un sort avec Rebeca (Claudia Salas) et l’autre avec Yeray. Omar (Omar Ayuso) et Malik entretiennent une relation cachée pendant que l’un est en couple avec Ander et l’autre avec Nadia (qui elle même est amoureuse de Guzmán). Ces deux quatuor créent ainsi un inconfort et même une forte gêne pour les spectateurs.

      Un nouveau trio s’est également formé et on ne s’y attendait pas du tout. Et oui, Valerio le drogué (alias Jorge López Astorga), Cayetana la menteuse (Georgina Amorós) et Polo le meurtrier se sont réunis pour ne former qu’un. Un sujet de société dont on ne parle que très peu dans les films et séries (Sense 8 restant la référence dans le domaine). Ce nouveau type d’amour non conventionnel a entièrement sa place ici et nous informe sur le polyamour, c’est-à-dire le fait d’aimer plusieurs personnes en même temps. Ce sujet est méconnu de beaucoup d’entre nous. Leur liaison apporte donc à l’histoire un plus assez pédagogique. Et ce n’est pas le seul tabou exploité dans cette saison.

      polo cayetana et valerio
      Elite – Polo (Álvaro Rico), Valerio (Jorge López Astorga), Cayetana (Georgina Amorós)

      Des sujets de société mis en avant

      Entre le trafic de drogue, la religion, le trio amoureux et même la leucémie d’Ander, Elite a réussit à mêler divertissement, actualités et tabous.

      Des valeurs sont transmises dans cette série et notamment savoir pardonner. Nadia en est la principale preuve. Elle excuse son frère d’avoir eu un rapport avec son copain Malik. Aucune rancune et un pardon sincère d’une sœur envers son frère. Une vertu que tout le monde n’a pas et qui est tout à fait honorable.

      D’autre part, cette relation est bien plus profonde qu’une simple conquête. Ce qui se cache derrière c’est la crainte de Malik de faire son coming-out, tout comme Omar avait eu à le faire, à ses parents. Leurs parents considèrent l’homosexualité comme impure en raison de leur religion. C’est un fait encore bien réel aujourd’hui. Même si les mentalités évoluent et que l’homosexualité devient peu à peu une banalité, il existe toujours de nombreux enfants se refusant de vivre pleinement leur vie en raison des idéaux familiaux (entre autres). Ce n’est d’ailleurs pas le seul problème de société présent dans la série.

      Le trio amoureux, comme nous le disions plus haut, reste un sujet tabou qui est défendu et mis en avant ici. Les créateurs ont pris en compte les changements de notre société. Pas seulement au niveau de la sexualité mais aussi au niveau de l’ouverture d’esprit générale à laquelle on assiste depuis ces dernières années. Un point qui est aussi abordé est la précocité des jeunes à devenir des adultes.

      Il est vrai que dans cette saison, les jeunes sont livrés à eux-même. Le père de Carla l’oblige presque à se prostituer avec Yeray pour son argent afin de sauver l’entreprise familiale. Cette destruction mentale et physique l’entraîne à sombrer dans la drogue. Ce n’est qu’après avoir frôlé la mort qu’elle réalise son erreur d’être rentrée dans ce cercle vicieux, qui touche aujourd’hui de nombreux jeunes partout dans le monde.

      C’est d’ailleurs Rebeca qui lui a vendu de l’ecstasy. La raison ? Par jalousie. Mais ce n’est pas la seule raison. L’incarcération de sa mère l’a laissé sans argent. Elle reprend donc l’affaire pour subvenir à ses besoins. C’est avec Valerio qu’ils vendent de la drogue au sein du lycée. Étant donné l’absence et le rejet de la part des parents de Lu et Valerio, ils doivent se débrouiller seuls. La tentative de reprise en main de Valerio passe alors par le trafic de drogue. Un paradoxe bien mené qui nous laisse tout de même dubitatifs.

      L’argent dans cette série ne fait définitivement pas le bonheur.

      Une saison 4 d’Elite en préparation ?

      De nombreuses rumeurs sont apparues récemment, notamment sur le média espagnol Bluper, concernant un possible renouvellement d’Elite avec des saisons 4 et 5 qui seraient en préparation. À ce jour, aucune confirmation de la part du géant Netflix n’a été faite. La question reste la suivante : est-il nécessaire de poursuivre avec une saison 4 ?

      Elite saison 3

      La fin de la saison permet de boucler la série. Entre la rémission d’Ander, ceux qui vont partir étudier à l’étranger et le retour pour certains au lycée… nous connaissons plus ou moins l’avenir de ces personnages. Les malentendus sont réglés, les amitiés se sont forgées et surtout : Lucrecia ne sera pas accusée de meurtre étant donné que l’affaire a été classée comme un suicide. Certes, il reste des incertitudes, notamment au niveau des amours, entre Carla et Samu ou encore Nadia et Guzman. Mais n’est-ce pas ce qui rend l’histoire encore plus intéressante ? Nous laisser nous imaginer ce qu’ils pourraient bien se passer ?

      Si la série est renouvelée, nous serions tout de même curieux de savoir comment les créateurs pourraient amener de l’originalité et du suspens aux futures saisons. L’histoire reste à suivre.

      Elite : Saison 3 – Bande-annonce

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.