More
    More

      Hellfest 2016: les 3 Jours

      La semaine dernière, je revenais tout juste de Clisson. Cette commune, la plus metal de toute la France, a accueilli la 11è édition du Hellfest, le plus cool des festivals de musique extrêmes au monde. Voici un petit résumé des groupes que j’ai pu voir, découvrir, écouté, détesté, ceux sur lesquels j’ai beaucoup bougé la tête et oublié la fatigue et mon mal de dos.

      Franchement, les photos à l'appareil jetable c'est trop cool
      Franchement, les photos à l’appareil jetable c’est trop cool

      Il faut savoir qu’il y a 6 scènes différentes au Hellfest: 2 Main Stage, La Valley (la scène plus stoner), Temple, Altar (deux scènes plus pagan/ou black metal obscur) et la Warzone (orientée punk/hardcore).

      JOUR 1 (vendredi 17 juin): Le premier concert auquel j’ai assisté était celui de Cowards, un groupe de hardcore parisien, sur la scène de la Warzone, Le son n’a pas rendu justice à la musique: on ne comprenait pas grand-chose aux guitares et à vrai dire j’ai été assez déconcentrée par la gestuelle d’un des guitaristes, qui faisait des doigts tout le temps, et avait la gestuelle de Jax dans Sons of Arnachy. Bon pourquoi pas. En tout cas, c’était écoutable, et permettait de bien démarrer la journée.

      J’ai ensuite enchaîné avec les concerts de Wo Fat et Ramesses, sur la scène de la Valley. Alors que Wo Fat s’apparente plus à du stoner, Ramesses est un poil plus sombre s’apparentant plus à du doom. C’était une bonne découverte.

       

      J’ai vu de loin Killswitch Engage à la Warzone, un groupe de metalcore américain qui mettait bien l’ambiance. C’était cool. En général j’ai un peu de mal avec ce genre de musique mais j’aime bien Killswitch (et je pense que je ne suis pas la seule dans ce cas). Voici de quoi vous faire une idée:

      Cet après-midi j’ai aussi eu la chance de voir Anthrax, sur une des Main Stage du Hellfest. Anthrax c’est un groupe mythique de trash metal des années 80, comme Megadeth ou Slayer (que j’ai aussi pu voir au Hellfest cette année !). Moi qui ne suis pas une énorme fan de trash c’était bien cool, et franchement aller au Hellfest enrichit énormément ma culture metal. Voici une petite vidéo pour vous mettre dans l’ambiance, vous ne m’en voudrez pas pour la qualité pas terrible (big up à la crête multicolore au premier plan).

      Dans la soirée, j’ai assisté au concert des Dropkick Murphys (toujours en Main Stage). Il y avait une super bonne ambiance, tout le monde dansait, et moi aussi.  Ils ont bien entendu fini par I’m Shipping Up to Boston, chanson que je n’ai pas arrêté d’écouter quand j’étais ado et que tout le monde a du entendre au moins une fois dans sa vie.

      AMBIANCE

      J’ai ensuite enchaîné avec Rammstein. WOW J’AI ENTENDU REISE, REISE EN VRAI.

      Rammstein c’est toute mon adolescence, j’avais les poils en les voyant en live. Je n’ai pas assisté à tout le concert mais c’était si beau, j’en pouvais plus avec le feu et les trucs qui explosaient de partout. Bon par contre il y avait tellement de gens que j’ai un peu paniqué, mais un gros big up à un gentil monsieur qui m’a aidé à remonter la foule pour sortir des Main Stage.

      Vous vous demandez pourquoi je suis partie du concert de Rammstein alors que c’était si bien, mais c’est parce qu’un autre concert encore mieux m’attendait. CELUI DE KVELERTAK ! 

      Kvelertak c’est un de mes groupes favoris, je les qualifie de black metal rock’n’roll, ils sont trop cool. J’ai donc rejoint les copains à la Warzone et me suis postée tout devant, contre la barrière, au milieu. Le chanteur a débarqué avec son masque hibou empaillé avec plein de leds dessus, c’était majestueux. Et pendant tout le concert il n’a pas arrêté d’aller nous voir, public, on l’a tenu pour ne pas qu’il tombe et il est allé slammer avec tout le monde, normal. C’était TROP COOL. Un des meilleurs concerts de ma vie, où j’ai senti ma nuque craquer et où je souriais tout le long. Wow.

      Après ça je suis allée me coucher, pour être plus ou moins en forme pour ma deuxième journée du Hellfest.

      JOUR 2 (samedi 18 juin): J’ai bien démarré mon samedi avec le concert de Crobot à la Valley. NOM DIDIOU. C’était beau ! Crobot c’est un groupe de hard rock/blues rock américain que j’ai découvert il y a plus d’un an. Je n’avais pas arrêté d’écouter leur premier album, Something Supernatural (2014) donc quand j’ai vu qu’ils étaient programmé au Hellfest ça m’a beaucoup motivé à acheter mon pass 3 jours. Je vous laisse découvrir:

      J’espère que vous avez apprécié le chanteur. Parce que moi, les copains, et toute la foule je crois; on est tombés amoureux. Franchement bouger comme ça ça ne s’est pas vu depuis les années 70, gniii. On a eu le droit à des nouveaux morceaux, qui étaient aussi bien que les anciens. J’ai passé un moment de folie et ce concert a fait ma journée. 

      Heureusement car l’après-midi était plutôt plate. A 17H quand nous sommes allés voir Foreigner, groupe de Hard FM fondé en 1976. J’aime bien ce genre de vieux groupes, ils ont l’air adorables, et c’est super fédérateur. Ils ont joué leur tube:

      Parce que les metalleux c’est pas que des bourrins

      On ne dirait pas quand on me voit, mais j’aime bien les groupes de metal un peu obscurs et folkloriques. C’est donc tout naturellement que je suis ensuite allée voir Moonsorrow, sur la scène Temple. Ce qui est drôle avec Moonsorrow, c’est que leur morceaux font 15 minutes donc tu te retrouves avec 5 morceaux par set. On a eu le droit à des nouveaux morceaux tirés de leur dernier album, que j’apprécie moins que les anciens. Mais quand même, c’était beau. Ce que j’aime chez Moonsorrow c’est que ce n’est pas seulement du black en mode « je joue à cache-cache dans la forêt avec du blast toutes les 2 minutes », leurs mélodies me transportent vraiment.

      https://www.youtube.com/watch?v=BhFJ18WwI0U

      Pour la peine je vous mets le concert en entier

      Le soir.. on a vu Twisted Sister ! C’était épique.  Avec leur fond de scène Forty and Fuck it ! ça donnait bien le ton. Il y avait une trop bonne ambiance dans le public, même le lendemain soir j’entendais encore « We’re not gonna take it, No we ain’t gonna take it, We’re not gonna take it anymoooore » (tiré d’un de leurs tubes). Il y avait plein d’anglais à côté de moi qui étaient à fond, et Dee Snider (le chanteur et leader) était trop cool, il m’a beaucoup fait rire. On a même eu une version de Born to Raise Hell de Motörhead avec en guest Phil Campbell, le guitariste de Motörhead justement. On a beaucoup parlé de Lemmy, et aussi de A.J Pero, batteur de Twisted Sister décédé l’an dernier (remplacé par Mike Portnoy avec une barbe bleue, oui).

      Donc après un show majestueux on a eu droit au traditionnel feu d’artifice du Hellfest, sur fond de Motörhead. C’était beauuuu. R.I.P Lemmy. Bon après ça, j’avais pas le courage de voir le début de Korn, alors je suis rentrée me coucher et reposer mes pauvres pieds et mon pauvre dos qui n’en pouvaient juste plus.

      JOUR 3 (Dimanche 19 juin): ça y’est, dernier jour du Hellfest, c’est fou comme le temps passe vite quand: on ne dort pas beaucoup, on boit beaucoup de redbull, on écoute de la musique H24 et on est avec les copains. Premier concert de la journée: Orphaned Land. C’est un groupe de folk metal oriental israélien, qui délivre à chaque concert un super message de paix et de respect entre les peuples. ça fait du bien d’entendre ça, surtout en ce moment. J’ai bien kiffé, et il y avait deux filles devant moi qui dansaient la danse du ventre, toutes les deux sapées en noir avec des pics de partout, c’était rigolo à voir.

      On a ensuite enchaîné avec.. Dragonforce fuck yeah ! J’y allais à moitié à la rigolade (power metal forever) mais franchement c’était trop bien, une ambiance trop cool, un circle pit de l’enfer (enfin je crois, je me suis rapatriée derrière héhé), le bassiste français habitué du Hellfest qui nous parlait quand le chanteur avec des soucis de retours. SO FAR AWAYYYYYYY WE WAIT FOR THE DAY-Y-AAAAAY (ce morceau est sorti en 2005, ça donne un coup de vieux).

      Encore une fois désolée pour la qualité, mais au moins ça vous met dans l’ambiance !

      Puis ça a été l’attente pour voir Gojira. Dès le début ça a été super fat, et il y avait un monde fou venu les voir. Ils ont joué des morceaux du nouvel album, dont Stranded ci-dessous:

      Je ne suis pas restée tout le long car j’avais rendez-vous avec Insomnium. Ils jouent du death melodique depuis 1997, et je les avais découvert à Lyon en première partie de Dark Tranquillity en 2010/2011. J’étais un peu fatiguée à ce moment-là, alors je me suis posée dans l’herbe au fond, mais avec les écrans j’ai pu bien profiter du concert. Étonnamment, ça m’a reposée.

      https://www.youtube.com/watch?v=lYlL-5AjaDk

      Je suis retournée affronter la foule pour voir la fin de Slayer, encore un groupe mythique de trash metal. Le son, n’était pas excellent, et j’ai gâché la vidéo d’un fan devant moi qui filmait le morceau super connu Raining Blood car j’ai été prise d’une crise d’éternuement sans précédent (si tu passes par là, saches que je suis désolée). Dans la soirée, j’ai aussi assisté au concert de Megadeth (décidément le trash était à l’honneur cette année). Comme je le disais précédemment, le trash ce n’est pas mon grand kiff mais c’est toujours sympa d’avoir la chance de voir des groupes comme ça en concert.

      Après quelques bières et la nuit tombée le concert de Ghost a commencé, toujours en Main Stage. Je n’avais jamais trop aimé ce que j’avais pu entendre (notamment un live je ne sais où à la télé), j’aimais plus leur visuel que leur musique mais en concert c’était vraiment sympa. Avec des nonnes qui donnaient du vin, le chanteur un peu fou, les belles lumières. Il y avait une sacré ambiance (c’est le cas de le dire). Cela m’a donné envie de re- écouter avec une oreille nouvelle, à voir si j’aime autant que en live. En tout cas, le public était vraiment conquis et le groupe a su délivrer un beau spectacle.

      https://www.youtube.com/watch?v=iLOI-VIRzxU

      Et puis après.. on a fait la chenille pour se faufiler sur la Main Stage I pour voir Black Sabbath. Black Sabbath quoi ! Franchement c’était LE ROCK. Ozzy Osbourne ressemble à une petite vieille (mais après je crois qu’il a toujours été comme ça) c’est mignon, et entendre War Pigs en live c’était la folie ! J’ai encore une fois bien bougé la tête. Ils diffusaient en même temps des images un peu moches (des vers de terre, ou alors au début c’était carrément la naissance du diable), et il y avait toujours des effets sur les images live, c’était kitsch mais bon ça allait bien avec J’ai découvert tard Black Sabbath, et avoir la chance de les voir en live pour un de leurs derniers concerts (enfin c’est ce qu’ils disent) c’est vraiment cool. Tout le monde était déchaîné sur Paranoid. C’était beau de finir le Hellfest comme ça. 

      https://www.youtube.com/watch?v=ENfxXhYLDZs

      Conclusion: 3 jours passés à bouger la tête, découvrir des vieux ou des jeunes groupes de metal, croiser des milliers de gens différents mais réunis pour une même musique, qui se décline dans tellement de styles différents. C’est ça qui est bien. Vivement l’annonce de la programmation 2017 !

      F1000011 F1000014 F1000016

       

       

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité