More
    More

      Last Knight on Earth, Batman chez Mad Max

      Publié par Urban comics, Batman Last Knight on Earth marque le retour d’un duo d’artistes qui a fortement marqué de leur empreinte la série régulière Batman. Ils ont renouvelé les origines du Chevalier Noir et son futur possible : Bruce Wayne a construit une machine lui permettant de se régénérer. Que se passera-t-il si Batman se réveillait dans un futur dévasté ?

      Batman est-il fou ?

      Le début est très sombre et inquiétant. Après avoir été piégé, Batman se réveille dans l’Asile d’Arkham grâce à un nouveau traitement. Son majordome Alfred lui apprend qu’il y est enfermé depuis des années… depuis qu’il a tué ses parents. Il doit y rester tant qu’il ne renoncera pas à son délire de super-héros. Persuadé que cet asile est un mensonge, Bruce tente de trouver les failles mais Alfred a réponse à tout jusqu’au moindre détail : le puits de Lazare est en fait la piscine de l’asile, son masque est la camisole.

      Last Knight on Earth, Batman chez Mad Max

      Le dernier héros d’un monde dévasté

      Une fois ce premier épisode passé, Batman se réveille dans un monde désertique. Tout ce qui précède n’était qu’un programme en attendant que le clone de Bruce soit terminé. Le héros va ensuite parcourir ce monde ravagé. Il retrouve d’abord un groupe de survivants dans le Gemworld. Il survole ensuite un camp de scientifiques alimenté par L’homme nucléaire mais attaqué par des hommes animaux. Ces éléments baroques créent une ambiance intéressante.

      Le scénariste est très doué pour planter un décor et une ambiance par des éléments originaux – la tempête de force véloce qui fait vieillir est composée de tous les speedsters criant à l’aide – mais ses explications sont souvent confuses. Quelques personnages secondaires sortent de l’anecdotique. Diana est la protectrice des lambeaux d’humanité qui subsistent, Luthor est l’orateur pour le mal qui a fait basculer le monde dans l’enfer. Ce monde est allé à sa perte quand les citoyens ont soutenu Lex Luthor. Ce dernier affirmait que puisque tout est perdu autant en profiter au maximum. Surtout, le Joker est la personnalité plus proche de Batman car c’est le médecin qui le soigne dans Arkham et Bruce transporte sa tête dans un bocal pendant tout le récit.

      Last Knight on Earth, Batman chez Mad Max

      Depuis que la plupart des super-héros ont disparu, le monde est en ruine. Snyder propose deux modèles sans vraiment prendre position au début. Le clone jeune de Bruce sorti de terre est une apologie de l’idéalisme alors que Gotham est aux mains d’Omega, le Bruce original perverti. La mise en page et le cadrage de Capullo sont brillants sans jamais être gratuits. Dans ce monde parallèle, la manière du dessinateur de réinterpréter les personnages mythiques de DC est superbe… ou effroyable.

      Last Knight on Earth est un récit foisonnant dans ses paysages, sa réinvention des personnages connus. Le début sur la folie possible du héros est fantastique.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.