More
    More

      #BOUILLANT : The Peacock Society c’est samedi

      Samedi prochain, The Peacock Society reprend possession du Parc Floral de Paris, dans le bois de Vincennes, pour sa première édition hivernale. Retour sur la programmation d’un soir qui s’annonce #BOUILLANT.

      Habituellement, c’est en juillet que nous allons danser dans les hangars du Parc Floral. Mais pourquoi festival rimerait-il forcément avec estival ? Comme en musique la trêve hivernale n’a pas lieu d’être, voilà que l’on voit fleurir ici et là des éditions spéciales des gros événements parisiens. De quoi se réchauffer un peu en attendant l’été.

      Le 30 janvier, c’est donc au Peacock Society que l’on pourra prendre notre dose hebdomadaire de musique.

      Une programmation pointue, entre house et techno

      Peacock Society

      Une nuit et trois dancefloors, répartis entre la warehouse et le club. Il y en aura pour tous les goûts et il va falloir faire preuve d’organisation pour ne pas en louper un note. La timetable n’a pas encore été révélée mais si l’on devait d’ores et déjà faire des choix, notre coeur vous conseillerait d’aller voyager avec Daniel Avery et Rrose, décoller avec Levon Vincent, Danny Daze et Matrixxman, toucher les étoiles avec le live de Clouds et danser avec Theo Parrish et Motor City Drum Ensemble.



      Un festival pour grands enfants

      Peacock SocietyParce qu’on ne veut pas grandir et que le collectif We Love Green l’a bien compris, cette édition du Peacock Society devrait nous en mettre plein les yeux. Entre actions sur le terrain et communication sur les réseaux sociaux, l’équipe nous donne l’eau à la bouche.
      Des ballons, beaucoup de ballons, des affiches aux allures de cadeaux ou de bonbons et des cartes à l’effigie des DJs à retrouver et à collectionner. De quoi faire monter l’impatience comme il se doit jusqu’à la date fatidique.

      Pour habiller le site du Parc Floral, on pourra compter sur les talents du collectif Franz & Fritz qui s’occupera de la scénographie du lieu. Déjà en charge des Peacocks 2013 et 2014, on leur doit également l’architecture visuelle des lives de Rone, The Do et Gesaffelstein, entre autres. Nul doute que le résultat sera à la hauteur des attentes des grands gamins que nous sommes.

      Instructif, cashless et éco-responsable

      Pour la première fois, The Peacock Society proposera un espace de projections et d’échanges. Entre diffusion de clips et de documentaires, conférences et discussions autour de la musique électronique, échanges avec les artistes en amont de leur set, c’est une nuit riche qui s’annonce, culturellement parlant.

      Autre nouveauté pour cette édition hivernale, la mise en place du système cashless, déjà adopté par de nombreux autres festivals. Meilleur moyen pour éviter la circulation et la perte d’argent au cours de la soirée, ces cartes rechargeables sont beaucoup plus pratiques à gérer et permettent généralement une meilleure fluidité aux bars. L’autre point non négligeable de l’organisation est bien évidement sa politique éco-responable, héritée du festival We Love Green, avec tri des déchets, recyclage et toilettes sèches.

      Peacock Society

      Pour finir ce mois de janvier en beauté, rien de mieux donc que de venir passer votre samedi soir au Parc Floral de Paris pour danser au son de la belle programmation concoctée par l’équipe de The Peacock Society. La billetterie est toujours ouverte mais seul le tarif « Hurry Hup! » est encore disponible. N’hésitez pas trop longtemps !

      Pour plus d’informations, rejoignez l’événement The Peacock Society
      Vous aimez l’électro ? Suivez la page Justfocus on Electro

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité