More
    More

      K-Hip-Hop/RnB : 5 artistes à découvrir

      Quand on parle de musique sud-coréenne, on pense tout de suite à la K-Pop, ou à la musique traditionnelle comme le Pansori ou le Trot. Mais il existe un autre genre musical actuellement en plein essor en Corée : le k-Hip-Hop.

      Dans cet article, vous aurez un petit aperçu de l’histoire du Hip-Hop en Corée à travers 5 artistes références de cette scène : Tiger JK, Leessang, Jay Park, BeWhy et Bibi.

      Tiger JK : La légende

      Tiger JK est considéré comme le père du Hip-Hop en Corée du Sud. Il a débuté sa carrière musicale en 1999 avec le groupe Drunken Tiger. Leur premier album « Year of the Tiger » a été très controversé à sa sortie en raison de leurs paroles anticonformistes et de leur style très différent des groupes de K-pop typiques de l’époque. Malgré ces obstacles, Drunken Tiger se hisse en haut des charts en 1999-2000 et s’inscrit dans l’histoire comme étant le meilleur groupe de hip-hop que la Corée n’ait jamais connu.

      En 2006, il fonde le label discographique Jungle Entertainment, qui a hébergé de grands artistes hip-hop comme Yoon Mirae et Leessang. Quelques années plus tard, en 2013, il crée un nouveau label « Feel Ghood Music » qui se spécialise en R&B et hip-hop. Parmi les artistes qu’il a signés, on retrouve Junoflo, MRSHLL, Black Nine ou encore Bibi.

      Impossible de parler de Tiger JK sans mentionner ses acolytes formant le trio MFBTY (My Fans are Better Than Yours) : Yoon Mirae & Bizzy.

      Yoon Mirae, aussi appelée Tasha, est la toute première rappeuse asiatique/noire-américaine à avoir fait carrière en Corée du Sud. Mais sa voix est toute aussi remarquable que ses talents de rappeuse. En effet, Yoon Mirae a enregistré de nombreux OST de K-dramas, notamment pour « Descendants of the Sun », « Crash Landing on You » ou encore « Itaewon Class » et elle a été juge de la célèbre émission de chant « Superstar K ».

      Fait intéressant : Tiger JK et Yoon Mirae se sont mariés en 2007 et sont considérés comme les Carters (Jay-Z & Beyoncé) de la Corée. Ils sont le couple qui a ouvert les portes du Hip-Hop en Corée.

      Quant au rappeur Bizzy, il est aussi associé au collectif de hip-hop The Movement, un crew formé par YDG (autre grand nom du hip-hop coréen). Depuis sa création en 2000, ce crew promeut la culture hip-hop au travers de featurings avec différents artistes coréens aux styles musicaux très variés. Vous retrouverez Bizzy en collaboration avec Jay Park, Leessang, Dok2, Dynamic Duo, Bobby Kim ou encore Double K.

      Dingo Freestyle Tiger JK :

      Dingo Freestyle Yoon Mirae :

       

      LeeSsang :Un duo incontournable.

      Si vous aimez les émissions de variété coréennes, vous connaissez sûrement Gary, ex-membre permanent de « Running Man » et visiteur régulier de « Return of Superman » avec son fils Haoh.

      Mais Gary est surtout un rappeur/parolier et la moitié du duo de hip-hop LeeSsang. Son acolyte Gil occupe le rôle de chanteur et producteur dans le duo.

      Gary et Gil ont fait leurs premiers pas sur la scène hip-hop coréenne en 1999 avec Honey Family : un crew de rappeurs très variés qui est considéré comme l’un des meilleurs groupes hip-hop en Corée du Sud.

      C’est en 2002 que le duo LeeSsang débute officiellement, avec l’album « Leessang of Honey Family ». Il est intéressant de noter que Gary et Gil ont produit cet album seuls, sans aucune formation technique ni support de grand label discographique. Mais leur talent ne manque pas de briller : cette année-là, le titre « Rush » en feat avec Jung-In (et samplé sur « You are everything » des Stylistics) gagne le « Hip-Hop Music Award » au Mnet KM Music Video Festival. Doucement mais sûrement, grâce au rap « off-tempo » de Gary et à la voix rauque de Gil, le duo monte en popularité et en 2009, il signe avec Jungle Entertainment (le label de Tiger JK).

      Avec cette nouvelle plateforme, Leessang sort 3 albums studio (Hexagonal, Asura Balbalta et Unplugged) et dominent les charts coréens jusqu’à la séparation du groupe en 2017. Ils poursuivent maintenant des carrières solos : ils se focalisent sur leurs familles respectives et collaborent ponctuellement avec des artistes hip-hop du moment (Heize, TRADE L).

      LeeSsang est un duo plutôt unique en Corée : Gary et Gil sont très respectés dans l’industrie musicale pour leur autonomie (ils écrivent, produisent et filment eux-mêmes leurs titres et clips musicaux) et la qualité de leurs performances live. 

      A la manière d’Hocus Pocus, Leessang associe le rap à des sons très divers : pop, rock, jazz, soul…

      Chaîne YT Leessang :

      https://www.youtube.com/channel/UCwWoDgX_W0go5P4z9RHPwBw

      Rush :

      Can’t Break up Girl, Can’t Breakaway Boy :

      Turned Off the TV :

      Pursuing The Happiness :

      Tears :

      Let’s Meet Now :

      Jay Park : Le prince du Hip-Hop coréen

      Impossible de classer Jay Park dans une seule case : il est chanteur, rappeur, producteur, b-boy, mais aussi entrepreneur.

      Jay Park a commencé sa carrière musicale en 2008 en tant que leader du groupe de K-Pop 2PM. Pour des raisons personnelles, il quitte le groupe quelques mois après ses débuts et retourne dans sa ville natale, Seattle. C’est d’ailleurs là-bas qu’il sort en 2010 son premier EP solo « Count on me », reprise de « Nothin’ on you » interprété par B.o.B.

      L’année suivante, il revient en Corée et sort son premier mini-album coréen « Take a deeper look » (2011). L’album est un véritable succès (n°3 dans le classement Billboard World Albums) et Jay Park rafle les récompenses lors des Awards de fin d’année (Disk Bonsang aux Golden Disk Awards, Popular Artist Award et Asia Model Award).

      En 2012, il sort l’album « New Breed » qui lui aussi connaît un succès fou. Grâce à cet album, Jay Park tient son tout premier concert solo à Séoul et gagne la récompense « Musician of the Year » aux Korean Music Awards. Les années suivantes, chaque album qu’il sort se hisse en haut des charts coréens. (Coup de cœur pour « Evolution » (2014) qui est un hommage à Michael Jackson et s’inspire des balades RnB des années 2000).

      En 2013, il fonde le label AOMG, un des labels pionniers du hip-hop/RnB en Corée du Sud, et qui compte aujourd’hui plus d’une vingtaine d’artistes dont Simon Dominic, Gray, Loco, Hoody, Yugyeom (Got7), DJ Pumkin ou encore Code Kunst.

      Quelques années plus tard, il crée H1GHR MUSIC, le « petit frère » d’AOMG, avec le producteur Cha Cha Malone. Ce label héberge la nouvelle génération d’artistes Hip-Hop/RnB comme pH-1, Haon, TRADE L, Woodie GoChild ou encore Jay B (jusqu’au mois dernier).

      Cette année, il a fondé un nouveau label « More Vision » avec lequel il souhaite produire son tout premier groupe d’idols (terme qui désigne les célébrités de K-Pop). 

      Fait intéressant : Jay Park est le seul artiste coréen à être signé chez RocNation (le label de Jay-Z).

      Jay a également été juge dans plusieurs émissions de compétition musicale comme « High School Rapper », « Show Me The Money » ou encore sa propre émission « Sign Here » (programme créé pour sélectionner le prochain artiste d’AOMG).

      Avec une carrière aussi étendue, Jay Park a touché à tous les styles de musique et a collaboré avec de nombreux artistes, un peu à l’image de Drake ou Kanye West.

      Dingo Freestyle Jay Park :

      BeWhy : Le meilleur flow de Corée du Sud

      BeWhy est considéré comme l’un des meilleurs rappeurs de la nouvelle génération hip-hop coréenne. 

      Sa carrière a débuté avec sa participation à la saison 5 de l’émission « Show me the money ». Durant ce « survival show », BeWhy a attiré l’attention de grands noms du hip-hop coréen, notamment Simon D (ex-Supreme Team) et Tablo (Epik High). Se démarquant grâce à son flow et sa diction très claire, BeWhy sort vainqueur de l’émission et voit sa carrière exploser : il enchaîne les collaborations à succès et filme de nombreuses publicités pour la télévision nationale (ce qui est plutôt rare pour un rappeur). 

      En seulement 3 ans, il devient un pilier du hip-hop coréen et fait son retour à Show Me The Money en tant que jury.

      Fait intéressant : BeWhy est connu pour être très croyant et mentionne souvent ses convictions dans ses paroles. Son style de rap poétique a introduit un nouveau genre dans le hip-hop coréen. Selon les termes de Simon D, BeWhy produit du « nice hip-hop », un style de musique qui peut toucher les auditeurs sans être vulgaire ou offensant.

      Le flow de BeWhy est assez unique, difficile de le comparer à un artiste occidental. Quant à l’instru, on y retrouve des influences disco, funk ou techno. Si vous aimez Kendrick Lamar, testez quelques sons de BeWhy, vous serez peut-être conquis…

      Dingo Freestyle BeWhy :

      Coup de Coeur – « Forever » interprété par BeWhy pendant la saison 5 de Show Me The Money :

      BIBI : Une artiste prometteuse

      Bibi est signée chez Feel Ghood Music (label coréen créé par Tiger JK) et le fameux label asiatico-américain 88Rising (créé par Rich Brian).

      Son nom est inspiré du terme « baby » et fait référence à la nudité/au naturel des bébés à leur naissance. Comme l’indique son nom, elle souhaite s’exprimer de la manière la plus honnête/raw possible dans sa musique.

      Bibi a fait ses débuts officiels en 2019 avec le titre « Binu » mais a d’abord été découverte sur Soundcloud en 2017 par Yoon Mirae. Elle a également participé à la compétition de chant « The Fan » où elle a gagné la seconde place.

      Le style musical de Bibi allie R&B, soul, hip-hop et les ballades. Plutôt que de produire des sons mainstream (comme le font de nombreux groupes de K-Pop), Bibi souhaite que ses auditeurs se focalisent sur son message. La mélodie vient simplement sublimer ses paroles.

      Depuis ses débuts, Bibi a collaboré avec de grands artistes coréens comme Zico, Jay Park, JYP, Crush mais aussi sur de nombreux OSTs, notamment le titre apparu dans Shang-Chi « Never Gonna Come Down » qu’elle interprète avec Mark Tuan (Got7).

      Si vous aimez NIKI ou AUDREY NUNA, vous apprécierez sûrement le flow bubbly de BIBI… 

      Dingo Freestyle BIBI :

      Si vous avez aimé cette sélection, voilà quelques recommandations supplémentaires pour parfaire votre nouvelle playlist Korean Hip-Hop/RnB : Zion.T, pH-1, Lee Hi, Heize, Crush

      Un article écrit par Mihary Ramamonjisoa

      200fa7dc09ec87862fc15f0e7aac537d?s=117&d=mm&r=g
      Just Focus
      JF est la page de publication des articles groupés ou de partenariats de JustFocus

      1 COMMENTAIRE

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité