More
    More

      Trickster : détectives, immortalité et envies suicidaires au programme !

      Après Nyanbo!, présenté comme le premier anime de cet automne, c’est au tour d’une adaptation plus sombre de se présenter à vous. Il s’agit de Trickster, un anime adapté d’un roman écrit par Edogawa Ranpo. Club détective, pouvoir surnaturel et mystères sont au menu du jour avec Trickster !

       

      Trickster

       

      trickster-affiche

      Titre original : TRICKSTER -江戸川乱歩「少年探偵団」より-

      Titre alternatif : Trickster: Edogawa Ranpo « Shounen Tanteidan » yori

      Genre : Détective, quotidien, science-fiction

      Type : Shônen

      Année : 2016

      Période : du 3 octobre au ???

      Plateforme : pas de diffusion française pour le moment

      Nombre d’épisodes : 24

      Diffusion : tous les mardi

      Studio : TMS Entertainment (DGM), Shin-Ei Animation (Doraemon)

       

       


       

      Staff technique

       

      Créateur original : Edogawa Ranpo (roman)

      Directeur : Masahiro Mukai (Kekkai Sensen, Zankyou no Terror)

      Scénariste : Yoshida Erika (Tiger & Bunny the comic)

      CharaDesign : Yamada Shinya, PEACH-PIT (original charater design)

      Compositeur : Hayashi Yuuki (Blood Lad, My Hero Academia, Haikyuu!!, Death Parade, Gundam Build Fighters)

      Opening : GACKT

      Ending : Tadokoro Azusa

       


       

      Synopsis

       

      Année 2030.

      Un club de détectives met le nez dans différentes enquêtes, du sauvetage de demoiselles en détresse à la recherche de chiens. Membre de celui-ci et de naturel enjoué, Hanasaki Kensuke va faire une drôle de rencontre… Celle de Kobayashi Yoshio, un personnage terne et gris, qui se refuse à tout contact. Et pour cause ! Immortel mais habité par de terribles envies suicidaires, Yoshio ne peut être approché par quiconque sous peine que celui-ci se fasse tuer par son mystérieux pouvoir. Mais ce n’est pas ce qui effraie Hanasaki, qui va l’inviter à devenir son partenaire en tant que détective !

       

       

      Trickster titre anime

       

      Cet avis est susceptible de contenir des informations issues du pilote de l’anime. A lire à vos risques et périls.

       

      Immortalité, quand tu nous tiens…

       

      Être immortel aux pulsions suicidaires, Kobayashi Yoshio frôle le summum de l’antinomie. Désespéré et réduit à attenter à sa vie par tous les moyens et sans une seconde de répit, c’est avec ce gris personnage que débute l’histoire de Trickster. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le spectateur est plongé de suite dans le grand bain. Le décor se pose dans de sombres ou clairs décors, entre désillusions et regrets, curiosité et gaieté. Un scénario somme toute plutôt simple, mais qui laisse de grandes ouvertures quant à l’avancement de l’histoire et des péripéties qui viendront l’accabler.

      Sans compter que Trickster est une adaptation d’un roman de l’écrivain japonais Edogawa Ranpo, novel parmi d’autres mettant en scène les aventures d’un certain Kogorō Akechi intitulé « The Boy’s Club Detective » (少年探偵団 Shōnen tantei dan – 1937). Pour ceux qui auront déjà visionné ce premier épisode, vous aurez déjà remarqué à qui Akechi fait référence, et que ce personnage n’est pas dénué d’intérêt ! Aujourd’hui, cela fait 51 ans que Edogawa Ranpo s’est éteint (21/10/1894 – 28/07/1965), mais cet anime lui rend hommage et fait renaître Kogorō Akechi sous un nouveau jour, 79 ans après la parution du novel original.

       

      Ténébreuse clarté au clair de lune

       

      Vous l’aurez donc compris, nos deux personnages principaux dans ce premier épisode s’opposent. Solitaire, désespéré et empli d’idées noires, Yoshio ne veut se laisser approcher par personne. Et pour cause… Sa surprenante capacité. On ne sait d’où lui vient ce pouvoir étrange qui semble le protéger, ni d’où Yoshio lui-même vient. Nul doute que ce sera l’un des fils moteurs de l’histoire. Mais aux côtés de ce personnage perturbé, apparaît un jeune garçon rayonnant de gaieté et de splendeur d’âme, Hanasaki. Une main qui se tend lorsque l’autre se rétracte. La collaboration entre nos deux protagonistes peut-elle vraiment naître ? C’est le second épisode qui nous le dévoilera. Mais c’est un duo qui risque de fonctionner et de se tirer mutuellement vers le haut. On ne peut qu’espérer voir Yoshio évoluer dans ses relations humaines et en découvrir un peu plus sur le passé de Hanasaki. Sans oublier cette promesse pleine de confiance dressée entre les deux jeunes hommes. Celle d’un homme qui a fait le serment de parvenir à tuer un immortel…

      Bien évidemment, Trickster ne compte pas que deux personnages dans son aventure. On n’oubliera pas de noter bien évidemment, la présence essentielle de Kogorō Akechi, le détective fétiche de Edogawa Ranpo. Mais aussi de son acolyte, de Nao-chan qui ne semble pas laisser Akechi indifférent, mais aussi de Nori Makoto, jeune demoiselle aux cheveux roses et à l’allure extravertie. Et bien sûr, nous ne manquerons pas de citer non plus Kaijin Nijuu Mensou, le grand méchant de l’histoire, plus connu sous le nom de « The Fiend with Twenty Faces » ou le monstre aux vingt faces.

       

      paysage-nuit-trickster-yoshio

       

      Ambiance chaleureuse et agréables graphismes

       

      Les studios TMS Entertainment et Shin-Ei Animation nous dévoilent une belle palette de couleurs et de savoir-faire avec Trickster. Loin d’être surchargé d’effets en tous genres et d’un charadesign hyper poussé, l’animation colle parfaitement à l’univers de l’œuvre de Edogawa Ranpo: Simple, mais travaillé, lissé et profond. Ce qui rend encore l’approche plus facile. Sans oublier que l’ambiance dépeinte par Trickster est bonne enfant : présentation des principaux personnages et de la trame de fond, le tout sur des musiques d’ambiance plutôt sympathiques pour nos oreilles. Tout de même, on parle de Hayashi Yuuki pour ce qui est de la bande-son… Et je l’ai toujours pensé, un anime, aussi bon qu’il puisse être sans une bande-son majestueusement accordée, ce ne sera jamais aussi parfait. On n’omettra pas non plus de souligner le bel opening joué par GACKT et l’ending interprété par la chanteuse et seiyu Tadokoro Azusa (Brynhildr in the Darkness, Tokyo ESP).

      En bref, il est très facile de plonger dans Trickster dès les premières minutes, autant grâce à son jeu de lumière et de ténèbres, sa musique ou son ambiance simple mais soignée.

       

      A noter que Trickster n’est pour le moment, pas disponible en VOSTFR, deux plateformes se battant pour obtenir les droits de la licence. Reste à savoir chez quel distributeur vous aurez le plaisir de visionner Trickster en VOSTFR.

       

      Que vous soyez un amoureux des ouvrages de Edogawa Ranpo, un féru d’anime ou tout simplement curieux de ce nouvel anime de l’automne, faites un détour avec Trickster. Avec sa dose de mystère, ses enquêtes et son côté futuriste, vous ne le regretterez certainement pas !

       

      Site officiel de Trickster

       

      https://www.youtube.com/watch?v=M-diF2TaGQI

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité