More
    More

      Nanatsu no Taizai (The Seven Deadly Sins) : la fin d’une première saison épique !

      Il y a moins de vingt quatre heures, nous découvrions le tout dernier épisode de Nanatsu no Taizai, ou plus communément appelé Nanatsu no Taizai (The Seven Deadly Sins). Mystères, gags en tout genre, hémoglobine et combats de haute volée, amourettes, immortalité, créatures fantastiques, SOS princesses, royaume à sauver, Chevaliers Sacrés…Sous les couleurs de Nanatsu no Taizai se nouent bien des intrigues et des détails farfelus. Anime tonitruant de ces derniers mois, je vous propose un petit bilan de cette première saison !

       

      Nanatsu no Taizai

       

      Nanatsu no Taizai Titre original : Nanatsu no Taizai – 七つの大罪

      Titre occidental : The Seven Deadly Sins

      Genre : Fantasy, Action, Aventure, Comédie

      Type : Shônen

      Année de production : 2014

      Diffusion : Terminée (Octobre 2014 à Mars 2015)

      Nombre d’épisodes : 24

      Studio : A-1 Pictures (SAO, Aldnoah.Zero, Silver Spoon)

      Réalisateur : Okamura Tensai (Ghost in the Shell)

      CharaDesigner : Sasaki Keigo (Blood +, xxxHolic)

      Musique : Sawano Hiroyuki (Maou, Binbo Danshi, BOSS)

       

      Synopsis 

      Cela fait maintenant que dix ans que les tragiques événements du royaume ont eu lieu… Un royaume tâché par le sang et la mort, résultat de la rébellion d’un petit groupe de Chevaliers Sacrés, les Nanatsu no Taizai (ou Seven Deadly Sins) contre le reste de la Garde Royale.

      Les Nanatsu no Taizai sont aujourd’hui introuvables, soit envolés dans la nature, soit morts. Personne ne sait ce qu’ils sont devenus, ni où ils se trouvent. Jusqu’à un beau jour où Elizabeth, la fille du Roi, s’effondre dans une taverne tenu par un jeune blondin prénommé Méliodas et son cochon bavard. Pour sauver le royaume de la perversité et de la noirceur de Chevaliers Sacrés, la jeune princesse cherche à tout prix les Nanatsu no Taizai pour l’aider à lutter. Mais qu’elle n’est pas sa surprise lorsqu’elle se rend compte que Méliodas n’est pas qu’un simple patron de taverne… S’en suivra des aventures tantôt rocambolesques, tantôt sinistres pour retrouver tous les péchés et protéger le royaume des Chevaliers Sacrés.

       

      La suite de l’article parle sans détours de la saison, des personnages, de l’intrigue…  Sa bonne compréhension dépend de la visualisation de l’anime. Notez également que pour ceux qui tiennent à voir cet anime sans se faire spoiler, il est conseillé d’abandonner la lecture de cet article, les détails étant au rendez-vous. Vous voilà avertis !

       

       

      Un grand qui s’est fait plutôt discret…

       

      Loin de la médiatisation folle, voire excessive dont font part certains animes (Naruto, SNK pour ne citer que ceux-ci), Nanatsu no Taizai a su se démarquer parmi les plus grands sans toutefois nous noyer dans la communication. De ce fait, il ne crée pas  d’attentes suivies de déceptions chez certains fans. Ici, Nanatsu no Taizai a marqué de bons points car il n’en est rien.

      Rassemblant tous les ingrédients des plus grands dans un écrin d’une apparente simplicité et peint d’une sympathique animation, Nanatsu no Taizai s’est très vite installé au plus profond de nos cœurs, de manière durable. Action, aventure, gags, suspens, epic fantasy, rebondissements en folie, romance… Rien de ce qui fait un bon anime n’a été oublié. En quelques épisodes seulement, Nanatsu no Taizai a su se propulser directement dans mon top ultime, et ce n’est pas chose aisée.

       

      Entrée en matière de haut vol pour Nanatsu no Taizai !

       

      Meliodas-Nanatsu-no-Taizai

      Habitués aux newbies ou débutants en la matière qui nous servent de héros pour nos animes, sachez que d’entrée de jeu, vous serez aux côtés du capitaine des Nanatsu no Taizai qui n’est nul autre que Méliodas, le Péché de la Colère. Un protagoniste attachant et surprenant, sur bien des points. On adore ses combats, on pardonne ses écarts pervers bien volontiers et on admire sa force légendaire et son pseudo-manque de sérieux.

      Sa rencontre avec Elisabeth, troisième princesse du nom, nous fait sourire et donne le tempo qui guidera la série tout du long de cette première saison. Malgré la personnalité un peu fade et peu originale de cette princesse, le duo fonctionne à merveille. On pardonnera même sa crédulité qui nous donnera de bons fous rires avec les mains baladeuses de Méliodas.

      N’oublions pas non plus le personnage le plus banal de tous les temps, qui ne choque aucun de nos deux acolytes : Hawk-chan, le Capitaine cochon de la Brigade de Nettoyage des Restes ! Un cochon qui parle, surprenant par son éloquence et ses supers techniques !

       

      Des personnages colorés et des aventures déjantées !

       

      Personnages Nanatsu no Taizai

      Outre les trois personnages déjà cités, l’aventure nous entraîne aux côtés des Nanatsu no Taizai. Comme les pêchés capitaux, ces personnages sont au nombre de sept. Des personnages hauts en couleur, avec chacun une personnalité singulière et détaillée. Entre l’avare saoul avec deux bières, le flemmard trouillard à l’arme s’adaptant à toute situation, la géante jalouse et amoureuse ou le télépathe de la luxure aussi impassible que la roche, vous trouverez forcément un personnage à votre goût.

      Considérés comme les plus forts des Chevaliers Sacrés mais aussi comme des traîtres suite au tragique événement du royaume, les Nanatsu no Taizai traverseront le royaume pour reconstituer leur équipe d’antan afin de réaliser le souhait d’Elisabeth : sauver l’empire de mauvaises ambitions des Chevaliers Sacrés. Côté Chevaliers Sacrés, les personnages sont également variés et donnent lieu à de nombreux tableaux et quelques clichés : les soldats de bas rangs quelque peu badauds qui contrastent réellement avec la puissance des Chevaliers Sacrés en titre. A noter toutefois que ces sois-disant super chevaliers se font tantôt balayer par un seul membre des Nanatsu no Taizai…

      Heureusement que l’intrigue amplifie les pouvoirs de ceux-ci, sans tomber dans le power-up ingrat et excessif (on pensera à des mangas comme Bleach ou Naruto). Bref, des Chevaliers tantôt avares en pouvoir, tantôt plein d’honneur et de bravoure face à d’anciens Chevaliers Sacrés accusés de traîtrise et recherchés dans le monde entier… De quoi donner de nombreux fils à retordre !

       

      Nanatsu no Taizai :

      une intrigue haletante, toujours en évolution

       

      Et puisqu’on en parle, il est temps de parler de l’intrigue. En soi et à première vue, rien de transcendant… Rien d’autre qu’une jolie princesse suppliant un héros de sauver son royaume et son père le roi. Jusque là c’est du déjà vu. Mais la suite, je peux vous assurer que c’est tout autre chose !

      De la reconstitution de leur ancienne équipe, en passant par la découverte de lieux mystérieux sans oublier les innombrables combats, l’intrigue ne cesse de s’intensifier et d’intégrer de nouveaux éléments à chaque épisode. Et là est la recette d’un anime réussi : vous ne pourrez pas vous passer d’avoir une folle envie de regarder le prochain épisode.

       

      Bien sûr, un bon anime n’existerait pas sans une intrigue amoureuse !

       

      La relation entre Meliodas et Elisabeth ne fait qu’évoluer et on peut tous déjà en voir le bout, dès le début de l’anime. Mais les rebondissements vont vite nous faire changer d’avis. On pense aussi à tous ces gags de l’anime. Allez avouez-le donc ! Combien de fois vous êtes-vous dit « ils ne vont quand même pas faire ça ?! » en voyant les éléments se mettre en place ? Et combien de fois n’avez-vous pas souri ou ri en voyant vos impressions fondées ? A force de côtoyer les plus grands, à la fois puissants, mais aussi très barbares entre eux, voire même idiots par moments, on finit par comprendre comment se déroule la série. Mais cela n’enlève en rien l’effet de surprise et vous serez bluffés bien des fois de voir jusqu’où peut aller la créativité, la bonne humeur et … l’idiotie du capitaine des Nanatsu no Taizai et de sa bande de joyeux lurons !

       

      Retrouvailles entre Meliodas et Ban

       

      L’un des seuls points noirs de cet anime… sa chute.

       

      D’une intrigue plutôt banale au premier épisode, nous nous retrouvons à la fin de la saison avec un Royaume sauvé avec de nombreuses clés dans l’histoire, mais encore de bien trop nombreux points d’interrogations… Et c’est là que se décline l’un des seuls points noirs de cet anime : sa chute. Une chute différente du manga, une chute que l’on attendait noire, triste mais réaliste. Qui finalement deviendra la chute des bisounours, avec trop peu d’explications, cassant le rythme si rondement mené depuis le tout début. Espérons que la possible seconde saison nous apportera quelques réponses de ce côté-ci.

      On en attend également du côté du pouvoir de Meliodas et de ses mystérieux symboles, son passé et cette mystérieuse femme qu’il aimait, mais aussi du côté de la jeune princesse et de ses pouvoirs… Sans oublier d’autres intrigues de taille : six des sept péchés sont réunis… Quel genre de personnage sera le dernier des péchés ? Et où se trouve t-il ? Quel genre d’événement uni Merlin et Meliodas ? En saura t’on un peu plus sur le passé des Nanatsu no Taizai et sur les événements du Royaume qui ont fait d’eux des traîtres à leur rang ? Énormément de questions demeurent. D’une simple intrigue, les liens se resserrent petit à petit pour créer une toile bien plus grande que ce à quoi on pourrait s’attendre, mais surtout plus dense et très intrigante…

      Affaire à suivre dans une seconde saison ? Au vu des quelques secondes qui clôturaient le tout dernier épisode de la première saison, le doute n’est pas vraiment permis… (A regarder d’urgence pour ceux ayant arrêté la vidéo avant la fin !) Et puis, on ne se le cache pas… On voudrait vraiment revoir Meliodas, Ban, Diane et toute le reste de la bande tellement ils nous font passer de bons moments ! Sans compter qu’on aimerait vraiment connaître le dernier membre et en apprendre plus sur chacun des personnages, et surtout Meliodas-sama qui reste celui avec le plus de zones d’ombres (si on ne compte pas Merlin, Arthur et Gowther, arrivés depuis peu)…

       

      Une ambiance intense sur fond épique

       

      Au delà de l’animation peut-être simple, bien que très efficace et surtout attachante, réalisée par le studio A-1 Pictures, c’est une folle ambiance qui s’installe à notre insu. Les gags du pilote nous laissent dans une ambiance bon enfant tandis que la chute de ce premier épisode fait tomber les masques et les promesses : celles de retrouver les Nanatsu no Taizai et de sauver le Royaume des Chevaliers Sacrés pervertis.

      On pourrait croire que ces premiers épisodes seront les meilleurs et que l’envie et la fougue de cet anime perdront peu à peu leur essence pour finalement s’estomper et faiblir, mais il n’en est rien. Les gags tombent comme des avalanches au moment où on les attend le moins, quand le sérieux semble s’installer pour de bon, il est balayé et les combats se succèdent avec hargne et tempête. L’émotion présente tout au long de la série, est palpable et contaminante. Dans les bons moments, comme dans ceux de doute ou de tristesse. Les temps-morts n’existent pas et chaque nouvelle scène ou nouvel épisode nous replonge dans une ambiance tantôt électrique, tantôt enfantine, mais toujours à pleine vitesse.

      Mais le principal élément qui nous permet de nous sentir si bien avec Nanatsu no Taizai, c’est bien sûr les moments drôles, pervers, tristes et dantesques. Mais c’est surtout grâce à un OST épique sur bien des points, composé par Sawano Hiroyuki. Même les titres nostalgiques parviennent à nous entraîner dans la mélancolie de l’instant et ceux endiablés nous font frémir d’impatience et nous enflamme d’une hargne comme jamais ! Une bande-son d’exception pour un anime d’exception !

       

       

      Nanatsu no Taizai est l’anime fantasy de ces derniers mois à ne louper sous aucune prétexte ! Romance, baston, mystère, hémoglobine, gags… Un concentré d’exception pour notre plus grand plaisir ! Et pour ceux qui préfèrent le papier, une version manga est également en publication, avec le tome 9 prévu pour début juin 2015 ! Une série de quasi excellence à revoir sur Netflix et à relire ! On attend avec impatience la saison 2 de Nanatsu no Taizai !

       

       

      0

      2 Commentaires

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.