Buddy Daddies : 2 assassins et une enfant !

0
2651
Buddy Daddies
Buddy Daddies

De nombreuses nouveautés sont disponibles en cette période hivernale. Plusieurs d’entres elles ont attiré notre attention, dont Buddy Daddies !

Buddy Daddies

Buddy Daddies
Buddy Daddies

Buddy Daddies est un anime du studio d’animation P.A Works (Another, Charlotte), disponible depuis le 06 janvier 2023 sur Crunchyroll. Il sera composé de 13 épisodes de 24 minutes.

L’histoire vous entraÏne dans le quotidien de Kazuki Kurusu et Rei Suwa, deux assassins vivant en colocation et travaillant ensemble. Nous les découvrons donc lors d’un contrat. Cependant, tout va basculer lorsqu’ils feront la rencontre de Miri Unasaka, une fillette de quatre ans à la recherche de son père.

Un air de déjà vu ?

Buddy Daddies
Buddy Daddies

Il est vrai que le scénario n’est pas des plus original. En effet, deux hommes n’ayant aucune aptitude dans la paternité se retrouvent « parents » d’une enfant de 4 ans, du jour au lendemain. Jusque là, rien de sensationnel. Cependant, la série mise tout sur la comédie. En effet, bien que nous ayons des scènes d’action, rien ne se passe jamais comme prévu et la dérision finiT toujours par entrer en scène. C’est notamment le cas dès la première mission de nos assassins après « l’adoption » de Miri.

Beaucoup y voit un copier/coller de la série à succès Spy x Family. En effet, cette dernière a un papa espion, et ici, nous avons deux papas assassins. Cependant, cela n’est qu’en apparence. Le fond de l’histoire est différent, on vous l’assure. En effet, dans Buddy Daddies, pas question d’infiltrer une grande école en créant une famille idéale, nos deux jeunes assassins n’ont qu’un seul objectif, s’occuper correctement de cette enfant. Cependant, cela ne sera pas une mince affaire puisqu’aucun des deux ne semble avoir, au premier abord, la fibre paternelle. Mais au fur et à mesure des épisodes, on se rend très vite compte que nos deux criminels prennent cette « mission » très à cœur. Aussi bien Kazuki, qui se fait passer dès le départ pour le père de l’enfant, que Rei, qui finiT par s’y attacher également.

Nous ne savons pas encore dans quelle direction l’histoire va s’orienter, puisque ne l’oublions pas, nos deux papas sont à la base, des assassins. Il leur faudra donc reprendre des contrats s’ils veulent continuer à toucher de l’argent. Mais il n’est pas évident de travailler tout en s’occupant d’une fillette, surtout lorsque sa venue n’est pas prévue.

Des personnages attachants ?

Buddy Daddies
Buddy Daddies

Du côté des personnages, le duo Kazuki et Rei est très agréable à découvrir. En effet, bien qu’ayant des caractères très différents, nos deux compères sont très complémentaires. Et c’est grâce à cela qu’ils peuvent accomplir avec brio leurs différentes missions. Cela sera également un point fort pour l’éducation de Miri.

Concernant notre enfant, il vous avouer, qu’au première abord, son comportement est exaspérant. Comme tout enfant de cet âge, elle ne tient pas en place, fait des bêtises et ne supporte pas de rester seule. Cependant, qui laisserait seule à la maison sa fille de 4 ans ? Mais on comprend vite que Miri a eu un début de vie plus que chaotique. Lors d’un épisode, nous faisons la rencontre de sa mère, et certains éléments prennent tout leurs sens. Cependant, cela ne pardonne pas tout et nos deux assassins auront bien du travail pour que Miri ait un comportement plus adapté lorsqu’ils sont à la maison. On suit donc nos trois personnages dans l’apprentissage de la vie, parental pour nos assassins, et quotidien pour Miri.

Une animation réussie ?

Enfin, du côté de l’animation, nous n’avons rien à redire ! Le studio P.A Works nous sert de nouveau un travail de qualité. Les dessins sont très bien dessinés, les animations sont fluides, colorées. Que ce soit les scènes d’action ou les passages comiques, tout est bien réalisé ! Et pour les musiques, elles sont également agréables à découvrir. L’opening est accrocheur, coloré, léger, et donne envie d’en découvrir plus sur cette nouveauté.

 

Buddy Daddies est donc une découverte très agréable. Bien que l’anime puisse paraître « niais » au premier abord, il n’en reste pas moins plaisant à regarder chaque semaine.