La fin des Tortues ninja dans le tome 19

0
2447

L’équipe de JustFocus vous a régulièrement vanté les qualités de cette reprise des Tortues ninja. HiComics publie aujourd’hui le dernier tome de la série. Suivez dans ce reportage le récit d’une ville en guerre.

Une conclusion grandiose

La famille des Tortues ninja réunie
Les Tortues ninja à l’attaque

A New York, la guerre fait rage mais la tension montait déjà depuis plusieurs mois. Karai, petite-fille de Shredder, désapprouvait la politique de conciliation menée par Splinter à la tête du clan Foot. Cette direction a aussi poussé les tortues à s’éloigner de leur père. A l’opposée, un groupe rebelle de Mutanimaux dirigé par le chat mutant Old Hob refuse d’être discriminé. C’est sans compter sur un groupe secret de l’armée, des entreprises génétiques, un candidat à la mairie, un panthéon de dieux joueurs, le retour d’un vilain…

Des paradigmes de départs sont détruits. Par les actions d’Old Hob, les mutants sont outés. Ils deviennent un menace que l’on peut plus cacher en particulier quand la multiplication est utilisée comme arme. La série était concentrée au départ sur un petit nombre de bons et de vilains mais désormais ce sont des foules. En ce qui concerne le dessin, ces épisodes sont très agréables sans être renversants.  Michael Dialynas réalise de très bon épisodes mais il manque d’originalité et de régularité. Dave Watcher est plus juste sur la représentation des animaux. Par un encrage et une colorisation plus présents, il amplifie l’action et les émotions. Sa mise en page est plus variée.

Une mosaïque familiale

Les Tortues ninja face à l'armée
Les Tortues ninja se rebellent

Depuis plusieurs tomes, les péripéties dans le monde des tortues se multiplient autour de personnages nombreux et passionnants. Pour présenter cette mosaïque complexe, les scénaristes Bobby Curnow et Tom Waltz construisent une suite de courtes scènes rendant la lecture totalement haletante. Tous ces fils narratifs convergent aujourd’hui vers l’épisode cent qui est le dernier du magnifique run de Tom Waltz. Ces fils narratifs arrivent dans ce dernier volume à leur acmé. Il y a une première apogée à la fin de l’épisode trois où le pouvoir change de main dans le clan Foot. Le final doux-amer de l’épisode 100 est très beau.

Comme ces personnages, les intrigues se multiplient autour d’une opposition entre la protection de la famille et des menaces extérieures. Des orphelins sont exploités par le nouveau clan Foot pour devenir soldats. Un politicien veut continuer ses affaires et donc triche avec la loi. Encore plus d’actualité, l’humanité est confrontée à l’intelligence artificielle par la relation entre Leonardo et Tête d’acier. Cette opposition entre la famille et la société pose la question de l’utilisation du pouvoir. Au contraire de ces visions verticales, les tortues ont un fonctionnement horizontal, sans véritablement de chef depuis qu’ils ont pris de la distance avec Splinter.

Ce dernier tome des tortues ninja est totalement convaincant. Non seulement, les aventures et les personnages sont passionnants mais le scénario propose une fin (temporaire) très touchante et logique compte-tenu de l’évolution des héros. Si ce run s’achève, ce n’est pas pour autant la fin des tortues car Sophie Campbell arrive à l’automne dans une nouvelle série.

Retrouvez sur le site des chroniques sur les séries régulières et sur la première série.