More
    More

      Critique Colonisation : une copie brouillon de Star Trek

      Paru début janvier chez Glénat, le premier tome de Colonisation de Denis-Pierre Finippi au scénario et Vincenzo Cucca au dessin, offre un nouveau paysage galactique dans la lignée de ses aînés. 

      Synopsis : Le futur. Pour faire face à une surpopulation devenue ingérable, l’humanité envoie une multitude de vaisseaux spatiaux à travers la galaxie. À leurs bords, des équipages de colons ayant pour but de permettre à l’homme de survivre, ailleurs. Quelque temps après le lancement de cet exode, une civilisation extraterrestre se manifeste : les Atils. Pacifistes et bienveillants, ils partagent avec les humains leur technologie de déplacement bien plus avancée et leur permettent de s’implanter avec eux sur une quantité d’autres mondes….

       

      Le nouveau Star Trek ? 

      Cette équipe hétéroclite, composée de soldats, scientifiques, informaticiens, et même extraterrestres, est clairement une référence assumée à Star Trek. Dans leur vaisseau spatial, ils parcourent la galaxie pour faire le bien. Un postulat de départ classique qui s’apparente à ses grands frères. Pas de grandes surprises donc dans cette nouvelle saga galactique, mais peut-être y a-t-il un potentiel à exploiter. Notamment dans l’écriture du scénario qui ouvre une porte intrigante, de réalité alternative, de créations neuronales illusoires qui rappellent la folie de Brazil

      Si les autres tomes développent cette intrigue, Colonisation peut s’ouvrir sur un univers dans lequel le potentiel de créativité est énorme. Pour ce qui est de la trame initiale, elle ne diffère pas des classiques du genre. Les dessins sont assez précis, et la colorisation se rapproche des comics plus que de la bande dessinée européenne. Les dialogues cherchent à se rapporter aux grosses productions hollywoodiennes qui dédramatisent leurs séquences avec des vannes. Ainsi, trop bavard, Colonisation démonte tous ses enjeux dramatiques avec un nombre excessif de blagues. 

      Maintenant, reste à voir si Denis-Pierre Finippi et Vincenzo Cucca partiront réellement dans les étoiles pour nous offrir de l’inédit dans cette saga galactique qui semble tout droit sortie de Star Trek. 

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.