critique de l’étranger au théâtre l’Albatros

0
341

L’ÉTRANGER

« Il a enterré sa mère avec un coeur de criminel »

La compagnie la lune à l’envers met habilement en scène l’étranger d’après le roman d’Albert Camus. Il s’agit d’une création jouée au Festival d’Avignon off. C’est dans sa une cellule de prison que l’on retrouve Meursault, l’étranger,hagard, hésitant entre le réel et l’incompréhension. D’une affaire simple et dans le temps de la pièce le personnage seul en scène, brillamment incarné par Benjamin Ziziemsky, nous fait revivre par le truchement de flash back toute l’affaire qui le mènera finalement à l’échaffaud.

Un jeu sobre et efficace pour cet étranger joué par Benjamin Ziziemsky

La mise en scène de Gérard Col et et Benjamin Ziziemsky est habilement menée. Et c’est par des jeux de lumière savamment agencés que l’on passe d’un lieu à l’autre. De la maison de retraite à la cour d’assise en passant par la plage ou bien dans la salle d’interrogatoire. c’est ainsi que l’illusion de changement de décor est parfaite.

Remarquable aussi est le jeu de Benjamin Ziziemsky, qui sous forme de confession dévoile tous ses sentiments de révolte, d’incompréhension, de terreur et  de haine. A lui seul, il incarne plusieurs personnages qui ont fait de cet étranger un chef d’oeuvre de la littérature. Il campe avec brio le juge taciturne et enfermé dans ses convictions religieuses, l’avocat peu intéressé par son client, Marie dont les sentiments amoureux s’estompent peu à peu. Et ainsi défilent tous les personnage témoins à la barre. Le procès consiste-t-il à juger un meurtre ou bien l’indifférence de Meursault à la mort de sa mère? Le jeu est sobre comme pour montrer la solitude de l’étranger mais très efficace et magistralement donné.

Quatre coups brefs frappés à la porte du malheur.

Depuis les quatre coups de feu, la tension va en crescendo dramatique et poignant dans lequel l’espoir est vain.

Je pense à Maman.

Dans la cruelle indifférence du monde, Meursault apprend la décision finale du juge. Le spectateur, bien que déjà averti ressent profondément l’injustice du procès. C’est tout le talent du comédien qui intervient là. 

Vraiment un grand bravo à la compagnie la lune à l’envers d’avoir su faire de l’étranger une performance époustouflante! A voir sans hésitation aucune!

Renseignement pratiques:

Compagnie: La lune à l’envers

Théâtre : Albatros 29 rue des Teinturiers Avignon 84000

Jours impairs à 12h45 durée 1h15

contact: David Debarbat: prod@sceneaviva.com