About Kim Sohee, inspiré d’une histoire vraie

0
4176
About Kim Sohee

Kim Sohee est une lycéenne au caractère bien trempé. Pour son stage de fin d’étude, elle intègre un centre d’appel de Korea Telecom. En quelques mois, son moral décline sous le poids de conditions de travail dégradantes et d’objectifs de plus en plus difficiles à tenir. Une suite d’événements suspects survenus au sein de l’entreprise éveille l’attention des autorités locales. En charge de l’enquête, l’inspectrice Yoo-jin est profondément ébranlée par ce qu’elle découvre. Seule, elle remet en cause le système. (allociné)

About Kim Sohee est un film sud-coréen réalisé par July Jung, sorti en 2022. Il est présenté à la clôture de la Semaine de la critique du festival de Cannes 2022, dans la catégorie “Séances spéciales”.

Distribution

Kim Si-eun : So-hee
Bae Doo-na : Yoo-jin, inspectrice de police
Shim Hee-sub : Lee Jeon-ho, ancien chef d’équipe du centre d’appels
Park Woo-young : Dong-ho
Yoo Jung-ho : le responsable du service SAVE du centre d’appels

Impressions

Dans la série américaine “Friends”, Joey se plaint devant son impuissance à résilier son inscription dans le gymnase où il n’y va plus du tout. Le problème est que quand il aborde le sujet, on lui propose des abonnements beaucoup plus alléchants et il finit toujours par tomber dans le panneau. Alors Ross, aussi chevaleresque que d’habitude, lui propose d’y aller avec lui pour résilier cet abonnement une fois pour toutes. Ils se font avoir, car ils finissent par prendre un abonnement tous les deux…

Ce qui semble très drôle le devient beaucoup moins quand cela nous arrive. Surtout quand vous n’avez pas d’interlocuteur ou que la personne au bout du fil est programmée comme un robot, pour vous empêcher de résilier votre contrat. Cela est devenu un fléau mais, qu’est-ce qui se cache derrière toutes ces voix de l’autre côté du téléphone ?

Sohee aime bien danser. (Vous rappelez-vous de la chanson “Dommage” ? Yasmine a une belle voix, elle sait qu’elle est douée. Dans la tempête de sa vie, la musique est sa bouée… Mais son père lui répétait “trouve-toi un vrai métier”. Mais Yasmine est rouillée, coincée dans la routine. Ça lui arrive de chanter quand elle travaille à l’usine… “ah c’est dommage, ah c’est dommage”). Les séquences où elle danse sont peut-être trop courtes, mais elle n’a pas le temps… cette lycéenne n’a pas le droit de se comporter en tant que tel et finit par être complètement anéantie. Ce qu’elle aimerait être n’a pas de place. Comme dans la chambre de Colin, son espace rétréci, se retrouvant dans une situation impossible à dépasser.

6 Still 3 NEXT SOHEE 2000x1333 1 About Kim Sohee, inspiré d'une histoire vraie
About Kim Sohee

Réalisatrice

Empruntant le style live documentaire, Jung met un point d’honneur à nous raconter méticuleusement la descente aux enfers de Sohee. Et avec elle, tous ceux qui se trouvent dans des situations similaires. Cela se passe avec lenteur (trop ?), arrivant à nous faire ressentir tout le mal-être de cette lycéenne oubliée de tous, qui est obligée d’échanger son enfance par l’univers tenace et sans scrupule du travail. C’est comme si tout le monde se rendait compte de la situation, mais que le “tout le monde” en question regardait ailleurs, faisant semblant de ne pas voir.

Aucune musique n’a été ajoutée dans About Kim Sohee. En solfège, le silence est une figure représentant une durée pendant laquelle le musicien ne joue aucune note. Ce silence est souvent le talon d’Achille de beaucoup de musiciens car, l’être humain ayant une crainte primale du vide, le lapsus entre deux notes n’est pas respecté et le rythme est définitivement mutilé. Comme un silence trop long qui nous empêcherait de respirer, ce film dénonciateur semble se plaire dans une continuité aux apparences trop plates.

Mais cet arrière-plan terriblement silencieux, comme un parasite qui s’incruste dans l’intrigue, essaie de nous prouver que rien ne bouge. Tout semble statique et sans issue dans une société où “tout le monde” se passe la balle. Comme un labyrinthe plus qu’un fil conducteur, les raisons s’avèrent complètement déshumanisées et personne ne cherche à comprendre. Parce que même si c’était le cas ou que l’on s’obstinait à trouver une solution, les murs sont beaucoup trop hauts et le système trop dur à ébranler.

Affiche Sohee 08 03 scaled aspect ratio 350 467 800x1067 1 About Kim Sohee, inspiré d'une histoire vraie
About Kim Sohee

Si nous ne nous attendions pas à un happy end, cette coupure nette au milieu du film nous laisse un énorme goût d’inachevé. Pour une fois, on aimerait que l’on se la joue à l’américaine et que tous les méchants soient punis. Mais les révoltes de Sohee, les insultes qu’elle finit par proférer envers sa chef, sont trop stériles pour qu’une épuration, une catharsis ait lieu. Nous ne sommes pas dupes car July Jung nous donne, très adroitement, le ton depuis le début.

La lentille optique, les dialogues espacés, les bruits de fond. Les échos des situations que nous avons déjà vécues, que ce soit d’un côté ou de l’autre. Tout cet amalgame d’éléments tourne la page au beau milieu, et ce qui aurait pu devenir un naufrage, se voit heureusement sauvé par la présence de Bae Doo-na. Toujours très égale à elle-même (ce n’est pas comme si elle accomplissait des grands exploits dans About Kim Sohee, dans tous les sens du terme), elle est capable de changer le relief du film.

La seconde moitié s’annonce aussi infructueuse que la première. Son enquête, la façon dont elle a été filmée, son évolution, pourraient se comparer à certains films français. L’absence de couleur, cette impression de désordre. Nous dire que l’ingénieur du son aurait pu aller plus mollo dans les bruitages. Nous avons continuellement l’impression de nous trouver au milieu du brouhaha de la rue.

Conclusion

Dissection d’une société sud-coréenne obnubilée par la performance et la réussite ? Ou autopsie de l’annihilation des rêves d’une jeunesse trop structurée depuis le début ? Ainsi comme un ton nous a été donné dans le film pour nous mettre au parfum de ce qui nous attend, une atmosphère pessimiste semble s’approprier de nos jours de l’étudiant lambda qui rêve d’émancipation et du bonheur.

Tous les organismes, que ce soient les écoles, le gouvernement, la famille, les institutions, ont le droit de regarder ailleurs mais pas nous, car About Kim Sohee nous met en face de ce qui est devenu la société actuelle. Société sud-coréenne ? Ne nous leurrons pas, malheureusement, ce fait divers pourrait se situer dans n’importe quel coin de la planète.

Un film qui donne beaucoup trop à réfléchir pour rester bloqué dans certains détails de la réalisation.