The Flash saison 2 : Un final d’anthologie (critique)

1
1241

Notre critique du season finale de la saison 2 de The Flash qui nous a offert de nombreux rebondissements à couper le souffle. Ne pas lire la suite si vous n’avez pas vu l’épisode 23.

Après de nombreux mois de diffusion, la deuxième saison de la série The Flash s’est terminée hier soir Outre-Atlantique sur la CW. Une saison 2 qui a été suffisamment à la hauteur de ce qu’on peut attendre d’une série de ce calibre. Une saison 2 qui nous a rarement déçu. Cette saison 2 a surtout été marquée par un seul personnage qui, malgré son statut de « méchant » a su nous prendre aux tripes. Il s’agit bien évidemment de Zoom.

En ce qui lui concerne, l’aventure s’arrête pour de bon dans ce dernier épisode. Après avoir  éliminé Henry, le père de Barry lorsthe flash de l’épisode précédent, Zoom a de nouveau montré à quel point il reste un personnage prêt à tout pour arriver à ses fins. Mais Barry a compris une chose : il ne peut plus continuer ainsi. Il doit trouver un moyen pour battre Zoom et l’éliminer définitivement. Car s’il ne le fait pas, il continuera à s’en prendre aux personnes qui lui sont chers. Et autant dire que la partie est loin d’être facile pour l’homme éclair. Pour mettre fin à ce fameux jeu du chat et de la souris, Zoom lui propose de se défier sur une course. Une course qui mettra un terme à tout cela. Si Zoom sort vainqueur à l’issue de celle-ci, il tuera non seulement Joe qu’il retient déjà captif, mais aussi le reste de la bande (Cisco, Caitlin, Iris, Wally, etc.). En revanche, si c’est Barry qui s’impose, Zoom jettera l’éponge une fois pour toutes. Cette séquence pleine de bouillonnement et de fougue a eu le mérite de nous tenir véritablement en haleine et parfois de nous donner quelques frissons tellement elle a été extraordinairement bien mise en scène. Bravo donc aux scénaristes ! Ce dernier épisode a également révélé l’identité de celui qui se cachait derrière le masque. Il s’agit en réalité du véritable Jay Garrick dont l’identité a été volé par Zoom. Et il s’avère qu’il est tout simplement le portrait craché de Henry Allen.

Aussi improbable que cela puisse paraître du fait de la puissance incommensurable de Zoom, c’est Barry qui remporte le défi. Une victoire qu’il doit en grande partie aux dementors de la speed Force venu à sa rescousse au moment où ni lui, mais également les téléspectateurs ne s’attendaient. Ils ont envoyé le double de Barry qui est allé jusqu’à sacrifier sa vie afin d’épargner Barry et son entourage. Un geste salué par ces derniers. Et c’est ainsi que les scénaristes ont réglé le cas « Zoom » qui aura été malgré toutes ces péripéties, un super et grand vilain de cette saison 2.

Le retour dans le passé qui change la donne

the flash

Après avoir réglé le cas « Zoom », Barry Allen a malgré tout, la sensation qu’il reste quand bien même le grand perdant de cette longue offensive. Iris est là pour lui faire comprendre que ce n’est pas qu’une simple sensation, c’est malheureusement vraie. C’est vrai, car depuis le lancement de la série, le personnage de Barry a perdu bon nombre de proches qu’il aimaient tant (sa mère Nora, Ronnie, et récemment son père). Et le fait d’avoir vu toutes ces personnes disparaître a créé un énorme vide auquel il a du mal à combler malgré la bonne compagnie qu’il dispose autour de lui. Face à toute cette souffrance, il décide de remonter le temps afin de sauver sa mère des mains de Reverse Flash. Il sait qu’il s’agit là d’une action qui le regrettera sans doute et qui aura de lourdes conséquences dans le futur. Comme le lui ont expliqué les dementors de la Speed Force, il ne serait pas Flash si sa mère était toujours en vie.

C’est donc une nouvelle piste qui s’ouvre et que ne manqueront sans doute pas d’explorer les scénaristes dans la saison 3, car on a hâte de découvrir les conséquences générées par l’acte de Barry, mais aussi les réactions des membres de sa bande.

Un quasi sans faute pour la série

La saison 2 de The Flash a démontré que la série a incontestablement de l’avenir. Reste à elle de bien mettre en place les intrigues et de trouver la bonne dynamique. L’ensemble des épisodes nous ont réellement épatés. A la différence de sa grande soeur, Arrow (là est un autre débat), la série a eu le mérite de prendre de risques dont certains se sont avérés productifs. En terme de chiffres, la série a vu ses audiences progresser au fil des épisodes. Les critiques sont plutôt positives à son encontre. C’est tout simplement la preuve que The Flash ne laisse plus insensible.

Ainsi, cette saison 2 de The Flash a conclu sa course de la meilleure de manière qui soit. Une saison 2 qui fut agréable à suivre de bout à bout.

1 COMMENT

  1. Zoom en tant que méchant c’est fini mais maintenant y’a le Black flash vu que ce qui arrive a Zoom éclair rouge visage transformer et symbole rouge sur fond blanc c’est le Black Flash qui dans les comics est la représentation de la mort pour les Speedster en gros

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.