More
    More

      Critique « Jardin Secret » d’Ammitsu : Le langage des fleurs

      Série finie en 10 tomes au Japon, Jardin Secret d’Ammitsu revient sur le devant de la scène. Publié par les éditions Kana, ce shojo atypique dans le monde des fleurs, arrive à surprendre plus d’une fois. Le choix du couple principal y est pour beaucoup, ainsi que la qualité du coup de crayon et les petits bonus bienvenus de la part de la mangaka. Le huitième opus venant tout juste de sortir chez nous, il est temps de se mettre à jour.

      L’orchidée et le fleuriste

      Ran (qui se traduit par « orchidée » en français) Takamine est la fine fleur du lycée Seiran. Douée en sport, notes parfaites dans toutes les matières, un physique magnifique. Elle a tout pour elle et pourtant les relations avec les autres sont un mystère complet. Ran a du mal à comprendre les autres, à s’entendre avec eux. Cela passe malheureusement pour du mépris de sa part qui décourage de possibles amis, voire des petits amis. Pourtant cette jeune fille est adorable, maladroite, sincère et étonnamment naïve, surtout vis-à-vis du côté amoureux.

      Le début d'une romance ? Jardin Secret t3 d'Ammitsu
      Serait-ce le début d’une romance dans un champs de Lys crapaud ?

      A l’opposé de tout cela, Akira Saeki, est un adolescent plein de vie qui s’entend parfaitement avec ses camarades. Apprécié de tous, il cache tout de même un secret, une petite honte : il est fils de fleuriste. Après s’être brûlé les ailes plus jeune en se faisant répéter que cet amour pour les fleurs était trop féminin, il en est venu à s’en éloigner et le cacher à ses amis. Pourtant, un événement tragique va le pousser à réfléchir à son avenir et son lien avec la boutique familiale.

      La passion pour l’horticulture va peu à peu les rapprocher et leur permettre de s’épanouir. Ran devient bien plus abordable pendant qu’Akira se donne à fond dans sa boutique de fleuriste en venant en aide à ses parents. Ils ont bien plus de points communs qu’ils ne le pensaient au début et une belle romance va finir par éclore.

      Le dictionnaire des fleurs

      On ressent la passion d’Ammitsu pour les fleurs dans le détail apporté dans ses planches, mais pas seulement ! On retrouve aussi cela dans les divers bonus entre les chapitres ou en fin de tomes soit sous forme de petits dessins ou soit sous forme de comic strip en 4 bulles. Chaque titre de chapitre (sauf quelques uns dans le sixième tome) a un lien avec une fleur bien précise dont le sens est expliqué. Un chibi Akira décrit les secrets des plantes, en plus de donner de petites anecdotes. Ce genre de petites surprises ne sont pas si courantes dans le shojo. C’est plaisant et un véritable plus qui donne envie d’en apprendre davantage sur l’univers de l’horticulture.

      Petit bonus Jardin Secret t1 d'Ammitsu
      Un petit cours de langage des fleurs par chibi Akira : les tournesols.

      Ce qui est aussi le cas du quotidien de différents personnages évoluant dans ce monde poétique et fleuri. On suit la vie d’Akira dans sa boutique, y compris les difficultés d’apprendre à faire des bouquets ou à acheter le stock dans un marché aux plantes. Un personnage récemment arrivé est fils d’horticulteur, n’appréciant pas du tout sa vie passée dans les champs. Il a grandi parmi les plants que ses parents bichonnent à longueur de journée et à vécu des brimades de la part de ses camarades. On découvre un métier très physique, principalement au grand air, qui nécessite un énorme amour pour les plantes afin de s’y épanouir.

      Tel un bouquet de roses, classique mais plaisant

      Jardin Secret reste dans le fond un shojo plutôt classique dans l’utilisation des codes du genre. Certains événements typiques comme les voyages scolaires ou le tournoi de sport annuel sont utilisés. Mais bien heureusement Ammitsu arrive à y ajouter sa touche perso, avec à la fois de l’humour et de la douceur. La mangaka met l’accent sur la romance qui prend son temps, ici il s’agit de première fois pour le couple. L’importance est mis sur le fait que chaque rencontre est précieuse, avec un but bien précis et aura toujours un impact sur chacun d’entre eux.

      Autre point vu et revu dans ce style d’histoire d’amour, ce sont les fameux triangles amoureux. Des rivaux font leur apparition de temps à autre afin d’apprendre de nouvelles facettes de leur personnalité. La jalousie et la possessivité principalement mais aussi le manque de confiance en soit surgissent. Malheureusement, le modèle des rivaux choisi par Ammitsu sont trop similaires aux protagonistes. Megumu est un clone plus taciturne et franc d’Akira, bien que puéril dans ses réactions. Quand à Nanami, elle est une sorte de Ran plus ouverte avec les autres, cachant ses difficultés derrière ses sourires.

      Portée de princesse Jardin Secret t2 d'Ammitsu
      Qui n’a jamais rêver de se faire porter comme une princesse par un prince charmant en plein tournoi sportif ?

      Malgré tout cela, Jardin Secret reste un shojo très agréable à lire et à suivre. Ne serait-ce que pour le lien particulier entre les différents personnages. L’amitié est essentielle aussi bien pour Ran que pour Akira. Et n’oublions pas les familles qui sont un véritable phare pour le couple. Que ce soit la famille fusionnelle des Takamine ou bien le clan Saeki plus libre qui vit des instants compliqués.

      Avec ce jardin plus si secret que cela, Ammitsu a enfin pu faire partie de la fine fleur du shojo. On ne peut que jeter des fleurs aux aventures de Ran et Akira. Touchants, adorables et amusants, vous ne pouvez que vous joindre à eux et peut-être vous découvrir vous aussi un amour pour les fleurs ! 

      +1

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité