Critique du tome 3 de Team Phoenix : le réveil d’Astro

0
2435
Team Phoenix tome 3

Sous la houlette de Kenny Ruiz, la série Team Phoenix prolonge l’œuvre du regretté Osamu Tezuka. En effet, le manga  convoque les principaux héros du père du manga dans un vaste space opera. Les deux premiers volumes (retrouver ici la critique du tome 1 et un tome 2) ont confirmé toutes les attentes placées dans cette série. Ce troisième opus, marqué sous le sceau de l’action, nous offre encore un spectacle réjouissant.

Choc de géants

Dirigée par la princesse Saphir, la Team Phoenix a décidé de s’opposer au joug d’Atlas, commissaire de l’Union Robotique, qui a vaincu et asservi l’humanité.  Avec l’aide du cyber-chirurgien Black Jack, elle infiltre une prison de haute sécurité afin de réveiller Astro, présumé mort depuis 100 ans. L’opération complexe doit permette d’entrer dans le cerveau du héros disparu et de mettre fin à son long coma.

Mais en parallèle, Atlas et ses plus redoutables lieutenants ont  été informés de cette tentative d’intrusion. Les plus puissants robots de l’espace viennent donc arrêter une fois pour toute la Team Phoenix. Malgré le courage et l’ingéniosité des rebelles, la lutte est inégale. Seule l’arrivée d’alliés peut leur permettre de résister. Mais pour combien de temps ? Car sans Astro, nul ne semble en mesure de renverser Atlas.

team phenix tome 3

Team Phoenix : le dilemme d’Astro

Ce volume révèle enfin le passé du robot le plus fort du monde. En effet, depuis le volume 1,  Astro est un fantôme, une icône tombée pour la défense des robots. Victime de la violence des biologiques, il est devenu la justification du pouvoir totalitaire d’Atlas. Il est le socle de cette  idéologie selon laquelle robots et biologiques ne peuvent cohabiter. Il légitime dès lors toutes les violences.

Or, cette double appartenance au mondes robots et des biologiques, est ce pourquoi  Astro n’a pu intervenir lors de la guerre passé.  Réduit à l’impuissance par ce dilemme, il a plongé dans une boucle sans fin de remords, de tristesse et d’interrogations. A qui est-il fidèle ? A ses frères robot ou à ses créateurs ? Le robot se retrouve devant un choix cornélien très humain : choisir ses parents ou ses frères ? Kenny Ruiz  saisit toute la complexité du personnage créé par Tezuka.  Cet enfant surpuissant qui doit résoudre des problèmes d’adulte.

team phoenix tome 3

Les robots les plus forts du monde

Dans son exploitation du Tezuka Universe, Kenny Ruiz avait encore une carte dans sa manche. En effet, les premiers volumes ont largement exploré les œuvres de Tezuka tout en préservant une partie du « lore » d’Astro. C’était pour mieux le faire intervenir dans la seconde partie de ce volume à travers cinq des sept robots les plus forts du monde (voir le manga Pluto) : Mont Blanc, Epsilon, Brando, North 2 et Hercule.

Cette arrivée transforme le récit en affrontement épique. Dans l’espace ou en surface,  ce volume 3 de Team Phoenix prose une kyrielle de scènes d’action dynamiques. Nos héros sont au bord de la rupture, malgré les ressources insoupçonnées de leur vaisseau.  La diversité des techniques, les designs très réussis de chaque protagoniste offre un vrai plaisir visuel où jets d’énergie et katanas aiguisés font valser les corps tout en construisant un champ de bataille démesuré.

team phoenix tome 3

Team Phoenix : le choc du réel

Cette série, derrière son approche shonen, déroule une réflexion intelligente sur la notion de pouvoir, de renonciation et de vérité. En effet, elle décrit un pouvoir totalitaire qui se nourrit, au sens littéral du terme, de l’énergie de ses opposants. Mais ce pouvoir ne serait rien sans la collaboration volontaire ni l’aveuglement de serviteurs zélés. C’est ce qu’illustre le parcours de la princesse Saphir, ancienne serviteur d’Atlas qui a pris conscience de ses erreurs. Ne rien faire, c’est laisser l’arbitraire l’emporter.

C’est avec cette réflexion, en arrière-plan, que le volume s’achève sur une tension palpable. Une fois Astro éveillé, les mensonges d’Atlas révélés, quelle sera la réaction du peuple ? La réponse n’est pas évidente car le mensonge agit comme un poison dont il est difficile de guérir. D’autre part, certains se satisfont de cette contre-vérité ou sont incapables de reconnaître qu’ils ont fait fausse route. Des interrogations, toutes très modernes, raisonnent dans notre monde actuel.

Dans son troisième volume , Team Phoenix approfondit son univers en posant les bases d’un affrontement dantesque. Porté par un dessin toujours aussi efficace, cette série continue son pari de prolonger élégamment l’univers de Tezuka.

Retrouvez l’intégralité des volumes publiés sur le site de la maison d’édition Vega-Dupuis