Critique du tome 18 de Shy : itinéraire d’une héroïne

0
207
Shy

Écrit et dessiné par Bukimi Miki, Shy renouvelle les codes du récit super-héroïque en suivant les pas d’une jeune fille timide souffrant du syndrome de l’imposture. Ce 18ème volume se concentre sur son passé, des blessures, ses doutes. Face à un adversaire se nourrissant des peurs, cet opus replonge notre héroïsme dans ses traumatismes et nous offre un récit encore palpitant, brillant et riche en émotions.

Impossible de fuir

Pour vaincre Amalarilk, les défenseurs de la Terre ont choisi de se rendre sur l’île de Neverland et d’affronter leur ennemi sur son terrain. Celui-ci a disséminé des pièges aux quatre coins ce paradis terrifiant et oblige Shy, l’héroïne du Japon, et ses alliés à se séparer. Les combats sont acharnés et plusieurs fois, les forces du bien trébuchent. Car le chef de leurs ennemis, Stigma a toujours un coup d’avance.

Sa dernière machination est diabolique. Pour parvenir à l’approcher, les héros doivent  s’emparer de clés détenues par les principaux membres Amalarilk. De nouveau, ils vont se  jeter dans les bras de l’ennemi et prendre tous les risques pour renverser le sort. Pour le plus grand plaisir de Stigma qui assiste à des duels terribles où ses adversaires épuisent jusqu’à la dernière parcelle de leur énergie pour continuer à croire en la victoire. Mais jusqu’à quand nos héros seront-ils capables de tenir le choc ?

Shy

Shy : comment je suis devenus une héroïne

Dans le tome 18, Teru Momijiyama, alias Shy, se dresse face à Vade Retro Satana, lieutenante dévouée de Stigma se nourrissant de la peur des autres. Pour l’héroïne, c’est l’adversaire la plus terrible. Car si Shy  est animée d’un amour sans failles et de la conviction que tout le monde peut retrouver le chemin de la lumière, c’est un personnage qui doute d’elle-même en permanence. Persuadée de ne pas pouvoir égaler sa sœur, l’ancienne héroïne du Japon, elle se vit comme un imposteur.

Cette faille est exploitée par son adversaire, ce qui permet aux lecteurs de découvrir le passé de Shy. Le moment est bouleversant car nous n’avions qu’entr’aperçu la jeune Teru. Nous découvrons une jeune enfant terrassée par la mort de sa grande sœur qu’elle adorait et qui a longtemps échoué à s’élever au rang d’héroïne. Ses déceptions ont forgé sa propre voie vers l’ascension. En revivant ces traumatismes, Shy se révèle une fois, se redécouvre et s’accepte.

Shy

Se libérer de son passé

Ce volume poursuit la thématique autour du passé. En effet, après Lady Black, l’héroïne venue de Suisse, c’est Shy qui doit faire le deuil de son enfance. Oscillant entre réalité et fiction, le récit nous offre de très belles planches où Shy se parle, découvre qu’en grandissant, elle a perdu de cette négativité qui la faisait se détester. La jeune fille et l’enfant vont se parler, l’aînée remerciant la cadette de lui avoir appris l’amour pour son prochain. Car son empathie est née de sa propre détestation. Mais désormais il est temps de s’aimer et ainsi de se libérer de sa peur.

Ce parcours initiatique contraste avec celui de l’adversaire de Shy. L’autrice nous réserve encore une surprise de taille sur l’origine de son mal. C’est, en effet, pendant l’enfance que s’est produit un drame qui l’a conduit à embrasser la cause du mal. Mais, c’est aussi le sentiment de ne pas être à la hauteur qui l’a poussée à se tourner vers les ténèbres et à s’y perdre. Or face à l’empathie de Shy, elle ne peut opposer que la virulence de ses névroses qui poussent son corps jusqu’aux limites de sa résistance. Et pour quels résultats ? Si elle trouve toujours de la peur pour nourrir son pouvoir, son cœur, lui, ne trouve jamais la paix.

Shy

Shy : des allié(e)s inespéré(e)s

Une interrogation demeure toujours à la fin de ce volume. Que veut réellement Stigma en exposant ainsi ses plus fidèles combattants ? En leur confiant les clés, il les a transformés en cible sur lesquelles convergent les héros. Est-ce pour tester leur force, épuiser les héros ou pousser des adversaires à basculer dans les ténèbres ? Difficile d’avoir encore de certitudes même si la fin du manga ouvre de nouvelles pistes

D’autant plus que les lignes d’opposition deviennent moins nettes quand d’anciens ennemis changent de cap. Est-ce pour la bonne cause ou est-ce une alliance de circonstance ? Cela rappelle le destin terrible de Shrine, héroïne de la lumière qui aurait basculé dans l’ombre et donné naissance à Stigma. Mais que sait-on réellement de cette histoire ? Est-elle seulement vraie ?  Un élément est sûr, de nouvelles forces émergent au moment où Shy est confrontée à un nouveau défi.

La série Shy reste un des titres forts des éditions Kana. Chaque volume nous propose des aventures palpitantes, spectaculaires et intelligentes.  Retrouvez ici les critiques des volumes précédents