More
    More

      L’actrice Sara Forestier témoigne des violences conjugales sur France Inter

      Avec la réouverture des cinémas ce lundi 22 juin, l’actrice Sara Forestier commence la promotion de son nouveau film : Filles de joie. A cette occasion, la comédienne s’est exprimée sur un sujet inattendu, à savoir les violences conjugales dont elle a été victime. 

      C’est la vidéo choc du moment. Invitée au micro de France Inter, la comédienne doublement césarisée a parlé d’un sujet fort et personnel. En effet, l’actrice a expliqué vouloir faire Filles de joie en partie car le film parlait des violences conjugales. Violences que Sara Forestier subissait elle-même dans sa vie personnelle.

      J’étais en train de sortir d’une relation avec un homme qui était violent. Et je trouvais qu’il y avait tellement d’incompréhensions, même sur la notion d’emprise…

      Des propos essentiels en cette ère post #MeToo. Et des propos d’autant plus importants, puisque tenus par une personnalité publique, pouvant aider à faire évoluer les choses dans le bon sens.

      On croit qu’une femme sous emprise est prostrée, elle est victime, elle est amoureuse comme ça un peu éperdue… Et puis elle reste avec l’homme, mais parfois c’est pas vrai ! Parfois on reste avec un homme aussi pour avoir réparation, dans une posture de combat. 

      Outre le témoignage, Sara Forestier n’a pas hésité à évoquer en détails la façon dont elle s’est sortie de cette situation malsaine.

      Quand j’étais adolescente, j’ai une amie qui s’est faite taper par son conjoint et je n’ai pas su réagir […] Et puis moi quand ça m’est arrivé, j’ai commencé à avoir des bons réflexes. […] J’ai été à l’hôpital faire des constatations des lésions, ce qui m’a permis d’avoir des preuves pour pouvoir porter plainte contre ce garçon. 

      Enfin, la comédienne a rappelé que le silence était la meilleure arme à disposition des bourreaux. Elle pointe du doigt l’omerta qui règne, renforçant l’emprise des conjoints violents. Elle effectue donc un rappel essentiel. Quelque chose que chacun doit garder en tête à chaque instant :

      Ça aide et ça sauve des gens de parler. 

      Filles de joie sort aujourd’hui au cinéma. L’occasion pour nous de découvrir enfin de nouvelles œuvres au cinéma en cette période de déconfinement. Et également de réfléchir sur le sujet des violences faites aux femmes, au regard des propos tenus par Sara Forestier. 

      Filles de joie – bande-annonce

      Sara Forestier – Interview sur France Inter

      0
      Robin Uzan
      Journaliste, photographe et réalisateur indépendant, écrire pour Justfocus est un de mes plus grands plaisirs. Bonne lecture !

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.