More
    More

      Festival des Arcs 2017 – « Kedi – Des chats et des hommes » de Ceyda Torun : Tendre et philosophique

      Attention : surcharge de mignon en approche ! Prévu pour le 27 décembre en France, le documentaire Kedi – Des chats et des hommes fut présenté en avant-première au Festival du Cinéma Européen des Arcs. Réalisé par Ceyda Torun, cette agréable plongée au cœur d’Istanbul nous fait découvrir le quotidien des habitants de la ville, mêlé à celui des chats. Focus ! 

      Des images aussi belles qu’attendrissantes 

      Les chats sont depuis longtemps vus comme l’incarnation de l’adorable et du drôle. Il n’y a qu’à regarder les innombrables compilations de vidéos qui leur sont dédiées sur internet et à la télévision. Seulement, Ceyda Torun ne se contente pas de filmer des chats et de laisser ceux-ci être mignons. Chaque image est à la fois très esthétique, tout en étant représentative du quotidien des habitants d’Istanbul vis-à-vis des chats. Nous nous sentons ainsi très proches des personnes que nous croisons. L’immersion est totale, ce qui est pourtant difficile dans les films ou dans les reportages. La réalisatrice opère donc un tour de force en nous plongeant au plus près des hommes et des animaux. 

      Outre l’immersion, les images nous offrent un spectacle sublime, qui donnerait presque envie de s’expatrier à Istanbul. Les décors chaleureux mêlés aux vagabondages de nos petites bestioles offrent un moment de bonne humeur et de tendresse comme il nous en faudrait plus souvent. Le film s’attarde sur 7 chats aux caractères bien distincts. Et il faut avouer que ces petites bêtes ont tout pour nous faire sourire. D’ailleurs, d’une manière générale, beaucoup d’émotions passent vis-à-vis de tous les chats que nous découvrons. Si ceux-ci sont en danger ou blessés d’une quelconque manière, l’empathie vient assez rapidement. Pour autant, le documentaire n’est en aucun cas un tire-larme. Ceyda Torun se contente de filmer les événements tels qu’ils sont, laissant le spectateur être touché ou non par ce qu’il voit. 

      Les chats d’Istanbul : figures mystiques et omniprésentes

      Kedi – Des chats et des hommes s’attarde sur l’osmose qui règne à Istanbul entre ses chats et ses habitants. En effet, les chats sont présents par dizaines de milliers et font entièrement partie du décor de la ville. Ceux-ci font donc leur place où ils le veulent et c’est aux habitants de s’habituer à leur présence. Nous suivons ainsi leurs pérégrinations, ainsi que la relation qu’ils ont tissée avec divers humains au fil du temps. Qu’il s’agisse des 7 chats présentés ou des autres vivants à Istanbul, ces petits félidés sont extrêmement mystifiés et chaque habitant semble avoir une vision bien particulière des relations humain / animal. Le chat n’est pas présenté que comme un simple animal errant. Il est un des éléments qui donne vie à la ville. Ainsi, nous découvrons le chat sous un autre aspect : philosophique

      Les personnes fréquentant les chats au quotidien évoquent à quel point ces petits félidés sont importants dans leur vie, mais également pour la ville. Pour certains, fréquenter les chats est un moyen de se rapprocher de Dieu, pour d’autres, il s’agit de leur porte-chance… Chacun présente son interprétation en fonction de son vécu et de sa sensibilité. Et il faut avouer que les visions que nous découvrons sont à mille lieux des raisons qui nous poussent à posséder un chat en occident. Là où les familles occidentales possèdent les chats par plaisir et par amour pour les animaux, les habitants d’Istanbul voient en eux des êtres à part. C’est en cela que les chats d’Istanbul sont mystifiés. Ils ne sont pas la possession des gens ni de la ville. C’est la ville qui leur appartient et qui doit s’adapter à leurs besoins… Comme il est dit dans la bande-annonce ci-dessous : 

      A Istanbul, le chat est bien plus qu’un chat. Il incarne l’incroyable culture et le caractère unique de la ville. 

      Aussi attendrissant que bien filmé, Kedi – Des chats est des hommes est une agréable excursion à vivre seul ou en famille. Nuls doutes que ce reportage plaira aux petits comme aux grands, surtout si vous êtes amateurs de ces petits félins si singuliers… Sortie le 27 décembre ! 

      Bande-annonce Kedi – Des chats et des Hommes 

      https://www.youtube.com/watch?v=sDA4yf1K3Yw

      Robin Uzan
      Journaliste, photographe et réalisateur indépendant, écrire pour Justfocus est un de mes plus grands plaisirs. Bonne lecture !

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité