More
    More

      Critique « Conspiracy » de Michael Apted : une impression de déjà vu

      Avec les tragiques attentats de Manchester, nous avons constaté une fois encore à quel point la réalité peut parfois devancer la fiction. Il est en tout cas aisé de faire le rapprochement après le visionnage de Conspiracy, film d’espionnage sur fond de terrorisme dans la ville de Londres. Si le film risque de jouir d’un petit impact médiatique à cause du contexte dans lequel il sort, il ne devrait cependant pas marquer les mémoires outre mesure.

       

      Un film d’espionnage réchauffé 

      Conspiracy pose problème en terme critique car concrètement, il ne s’agit pas d’une mauvaise production. Le rythme est correctement mené et l’histoire pas désagréable à suivre. Mais très rapidement, le film devient irritant de par son scénario réchauffé et sa réalisation trop académique, si bien qu’il n’y a pas grand chose à dire concernant cette oeuvre. 

      D’une banalité scénaristique assez déconcertante, l’histoire nous promène de clichés en clichés sans vraiment faire d’efforts pour s’élever au-dessus des poncifs du genre. Hormis un début plutôt bien mené en terme d’écriture notamment dans la première scène d’interrogatoire, rien ne surprend et chaque retournement de situation s’anticipe bien trop facilement. La réalisation ne bénéficie pas non plus d’une grande créativité. Bien sûr, il n’est pas nécessaire d’inclure des fulgurances telles que dans un James Bond pour un petit film d’espionnage tel que celui-ci. Toutefois, Conspiracy aurait probablement gagné en qualité s’il s’était avéré moins scolaire dans sa mise en scène et sa gestion du rythme. 

      Conspiracy Noomi Rapace
      Noomi Rapace

      Un casting cinq étoiles dans des rôles unidimensionnels 

      Noomi Rapace, Orlando Bloom, Michael Douglas et… pas grand chose. Quelle tristesse. Nous n’aurons pas la mauvaise fois de dire qu’ils jouent mal car chacune de ces stars interprète parfaitement son rôle. Noomi Rapace en espionne chamboulée par une tragédie est tout à fait respectable, Orlando Bloom en ancien militaire est parfaitement crédible (bien qu’il cabotine légèrement) et Michael Douglas est toujours en forme et débordant de charisme. Malheureusement cela s’arrête là. Les acteurs sont bons mais les personnages bien trop peu développés pour nous permettre un attachement émotionnel.

      Conspiracy Orlando Bloom
      Orlando Bloom

      Pourtant, un véritable effort a été fait concernant Alice (Noomi Rapace) car de nombreuses scènes cherchent à étoffer son caractère et/ou background. De l’intention a été mise pour ce personnage et sa psychologie mais l’approfondissement n’est pas suffisamment bien géré pour que le spectateur puisse sincèrement s’y attacher. Mention spéciale toutefois à l’irremplaçable John Malkovich dans le rôle de l’agent Bob Hunter, qui parvient à tirer son épingle du jeu en apportant une touche bienvenue de légèreté et de cynisme dans un patchwork sur fond de terrorisme. 

      Conspiracy n’est pas un film malhonnête ni même mauvais, mais sa trivialité et son manque d’audace en font une œuvre très rapidement oubliable. Si le casting en or ajoute une plus-value indéniable à l’histoire, les cinéphiles les plus avertis risquent de ne pas y trouver leur compte. Toutefois, il s’agit d’un divertissement respectable qui devrait satisfaire les spectateurs en quête d’un moment de cinéma simple. 

       

      Bande-annonce de Conspiracy :

      Robin Uzan
      Journaliste, photographe et réalisateur indépendant, écrire pour Justfocus est un de mes plus grands plaisirs. Bonne lecture !

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité