More
    More

      Asghar Farhadi renonce aux Oscars pour protester contre Trump

      Le cinéaste iranien Asghar Farhadi renonce à se présenter à la cérémonie des Oscars 2017 pour lutter contre le décret de Donald Trump interdisant l’entrée sur le territoire américain des ressortissants de pays majoritairement musulmans.

      Il y a quelques jours le nouveau président des Etats-Unis, Donald Trump, a décrété l’interdiction pure et simple de séjour pour les citoyens de pays musulmans. Le vendedi 27 janvier l’homme d’affaires interdit l’accès au territoire américain aux ressortissants de 7 pays musulmans : Iran, Irak, Syrie, Yémen, Libye, Soudan et Somalie. 

      071463

      Asghar Farhadi, le génial réalisateur de Le Passé, est iranien. Son nouveau film, Le Client, est en lice aux Oscars dans la catégorie Meilleur film étranger. Le cinéaste renonce à cette cérémonie et à cette nomination pour lutter contre la décision de Donald Trump. 

      L’académie des Oscars s’est inquiétée de cette situation délicate, mais Asghar Farhadi a coupé court à tout questionnement puisqu’il a déclaré, sans mâcher ses mots : 

      « Ma présence éventuelle était accompagnée de peut-etre et de mais, ce qui me semble inacceptable, et ce même si on venait à me fournir une dérogation pour ce voyage. Humilier un pays au prétexte d’en protéger un autre n’est pas une démarche nouvelle et a toujours été un terreau fertile à la division et l’inimité. Je condamne par la présente l’injustice faite aux citoyens de mon pays ainsi qu’à six autres qui ne cherchent qu’à entrer légalement aux Etats-Unis et espère que la situation actuelle ne sera pas la prélude à de nouvelles divisions entre les nations. »

      Le cinéaste profondément blessé par cette interdiction n’a pas appelé au boycott de la cérémonie, affirmant savoir que la gente cinématographique est majoritairement opposé à ce décret. En effet de nombreux artistes s’opposent à la politique de Donald Trump : par exemple Shia Lebeouf a lancé un Levestream de 4 ans, soit la durée du mandat de Donald Trump, dans lequel il invite chacun de ses concitoyens à s’exprimer face caméra contre les décisions de leur président. Asghar Farhadi a été récompensé par l’Oscar du Meilleur film étranger en 2012 pour Une Séparation. 

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.