Critique A perfect day de Fernando Leon De Araona

0
164

Mardi 1er mars se tenait aux Champs-Elysées l’avant-première du 7ème film de Fernando Leon De AraonaA perfect day. Ayant déjà réalisé le reportage « Invisibles », Fernando Leon de Araona traite pour la seconde fois de l’humanitaire, cette fois-ci par le biais de la fiction, en nous présentant avec cynisme et humanisme les mésaventures des membres d’une ONG à la fin de la guerre des Balkans.

Synopsis: L’histoire nous fait suivre les péripéties de cinq humanitaires à la recherches d’une corde, dans l’optique de dégager un cadavre contaminant l’eau d’un puits. Durant toutes leurs aventures, ces protagonistes se retrouveront face à des obstacles se dressant devant eux de manière irrésistible, malgré toute leur bienveillance et leurs bonnes intentions.

Ces humanitaires sont filmés par le réalisateur avec beaucoup d’amour et surtout, énormément de réalisme. Même si le style de réalisation de Fernando Leon de Araona reste très conventionnel, ce dernier se permettra quelques petites audaces visuelles bienvenues.

Copyright Fernando Marrero - REPOSADO P.C. and MEDIAPRODUCCIÓN S.LU.
Copyright Fernando Marrero – REPOSADO P.C. and MEDIAPRODUCCIÓN S.LU.

Toutefois, l’intérêt du film réside principalement dans les dialogues des personnages ! Ceux-ci transpirent l’humour et l’impudence, malgré le lourd contexte dans lequel nous sommes plongés. Le cynisme finement dosé alterne avec d’autres phases plus dramatiques, nous rappelant la réalité de ces populations touchées par la guerre. L’histoire, bien menée de bout en bout, nous offre une conclusion aussi inattendue que plaisante. Toutefois, le film aurait pu gagner en force si les relations entre les personnages ainsi que leurs psychologies avaient été plus approfondies. Idem pour le contexte historico-politique, qui aurait gagné en puissance en étant présenté plus en détail. Un petit background de ce conflit aurait permis au spectateur de mieux s’identifier au combat mené par ces personnages, car la guerre des Balkans n’est pas une guerre connue de tous.

Le film nous présente de nombreuses situations toutes plus cocasses les unes que les autres, sans oublier pour autant de pointer du doigt le contexte difficile dans lequel les personnages évoluent. Ces situations s’achèvent bien souvent de manières surprenantes, et la conclusion du film ne dérogera pas à la règle. Pour donner plus de corps à ces situations particulières, Fernando Leon de Araona s’est amusé de manière surprenante avec le son et la musique, en alternant les silences gênés avec le Hard-Rock/Métal, en passant par des comptines traditionnelles du pays.

Un bon casting porté par le retour d’un grand acteur!

Copyright Fernando Marrero - REPOSADO P.C. and MEDIAPRODUCCIÓN S.LU.
Copyright Fernando Marrero – REPOSADO P.C. and MEDIAPRODUCCIÓN S.LU.

Côté casting, nous avons droit à un agréable panel d’acteurs, tous très bons dans leurs rôle respectifs. Ces personnages humains et attachants, retranscrivent parfaitement les diverses facettes de l’état d’esprits des humanitaires. Nous passons d’un Benicio Del Toro désabusé et impatient de quitter la zone de conflit, à une Mélanie Thierry fraîchement débarquée dans le milieu humanitaire et profondément idéaliste, défiant sans ménagement l’autorité supérieure.

La plus agréable surprise de ce casting est la présence du très talentueux Tim Robbins, que nous n’avons plus l’habitude de voir sur grand écran. Il est celui qui tire le plus son épingle du jeu, en interprétant un personnage aussi fou qu’imprévisible, tout en émanant une profonde gentillesse. Avec ses répliques savoureuses et son humour noir décapant, ce personnage apporte un agréable vent de fraîcheur à une ambiance qui aurait rapidement pu tomber dans le misérabilisme.

Dans l’ensemble, « A perfect day » est un film agréable à découvrir nous faisant entrevoir sommairement le contexte post-guerre des Balkans, tout en y ajoutant une ambiance aigre-douce et de talentueux acteurs. Ce t étonnant cocktail nous donne donc une petite leçon d’histoire mais surtout, nous offre un agréable moment de cinéma.