More
    More

      Undiscovered Country, une épidémie ravage le monde

      Dans Undiscovered Country, les États-Unis se ferment sans raison alors qu’une épidémie ravage le monde mais, trente ans après, un message propose à un groupe de scientifiques de venir dans ce pays fermé. Serez-vous assez courageux pour suivre ces aventuriers ?

      Les États-Unis s’ouvrent au monde

      Le mur d'Undiscovered Country

      Tel un blockbuster à la Independance Day, le début d’Undiscovered Country scotche le lecteur sur son siège. Un hélicoptère transportant une équipe de six spécialistes sort de la brume et franchit pour la première fois depuis trente ans le mur coupant les États-Unis du reste du monde. Cependant, l’accueil est assez surprenant puisqu’un missile est lancé sur eux. Les USA ont bien changé et on pense parfois à Mad Max quand des nationalistes attaquent le pilote avec des véhicules rouillés tirés par des animaux fantastiques ou mutants. La situation empire quand le crash révèle les tensions sous-jacentes entre les membres de l’équipe. I

      l faut dire que la composition du groupe est étrange. Une épidémiologiste peu connue est partie avec son frère Daniel dont le seul fait d’arme est d’avoir pu s’approcher au plus près du mur. Une journaliste se contente d’enregistrer tout avec un drone. Un historien canadien, le docteur Kenyatta est un spécialiste exalté des USA. Deux négociateurs, Chang Enlou et Janet Worthington, représentant les deux grandes puissances ne cessent de se disputer. Tous ces intellectuels sont escortés par le pilote militaire traumatisé. L’organisation classique d’Undiscovered Country permet de découvrir les failles de chacun par des flash-back. Plusieurs ont de folles théories sur la fermeture brutale de l’ancienne grande puissance : l’historien pense que le temps s’écoule plus vite aux États-Unis. Au contraire, Daniel, ayant reçu un message de son père disparu, cherche uniquement à retrouver ses parents.

      Par ces doubles pages à couper le souffle, Giuseppe Camuncoli assure le spectacle dès ces premières pages. En plus de cet artiste italien, l’équipe créative est une Dream Team des comics avec deux scénaristes à succès : Charles Soule qui a fait ses preuves sur Daredevil mais surtout Scott Snyder qui a eu un rôle déterminant chez DC comics depuis plusieurs années. Ils écrivent ici une série en indépendant un road trip sur des aventuriers perdus dans un pays inconnu alors que le monde est sur le point de s’effondrer.

      Une pandémie ravage monde

      En effet, alors que les États-Unis méprisent les autres pays en fermant toute communication, le monde d’Undiscovered Country est mis à terre par un virus, l’azur. Les épisodes publiés avant la pandémie semblent étonnamment actuels. Aucun scientifique n’arrive à trouver de remède et les spécialistes prévoient l’effondrement des sociétés dans un mois. Pour limiter la contagion, l’État en est réduit à un largage d’antiseptiques par hélicoptère. De plus, une guerre des empires se profile entre la Zone de prospérité pan-asiatique et l’Alliance euro-africaine. Une lumière d’espérance apparaît par le message venu des États-Unis prouvant qu’ils possèdent un remède et la docteur Graves est recrutée par l’armée européenne pour rejoindre les aventuriers.

      Une fable politique

      La porte d'Undiscovered Country s'ouvre

      A travers le road trip de ce groupe, Undiscovered Country est également une série politique très contemporaine. Comme le mur de Trump, les U.S.A. se ferment au monde. Le message venu des États-Unis est prononcé par le docteur Elgim ressemblant à Uncle Sam. Également nommé Sam, il dirige la majorité silencieuse, un groupe de résistant cachés dans une grotte. Selon lui, les États-Unis se renouvellent régulièrement politiquement. Depuis leur fermeture, le pays s’est fracturé en plusieurs États en guerre qui forment une spirale vers le cœur du pays. Tout le premier monde repose sur la conquête territoriale où règne le darwinisme social et le mythe de la frontière. Mais cela devient encore plus tordu quand Sam affirme que ce sont aussi des états d’esprit. Chaque zone a une flore et faune propre délimitée par une porte. La quête politique de découverte de la nouvelle Amérique par le groupe d’étrangers est aussi une quête intérieure quand ils franchissent différentes portes. Chaque clef est un objet symbolique de l’histoire du pays.

      Les scénaristes savent imaginer des scènes frappantes que le dessinateur met en image magnifiquement – des hommes rampants sur un mur – tout en ayant un sens précis du détail – des crevettes géantes deviennent des montures. Cependant, ils se laissent en effet emballer par leur imagination en multipliant les paraboles parfois ridicules.

      Publié par Delcourt, ce volume rassemble les six premiers épisodes d’une série prévue en cinq tomes. Undiscovered Country reprend ici l’ensemble des ingrédients du film catastrophe. Des tensions mondiales se mêlent à une division interne dans ce petit groupe car chacun garde des mystères refusant de révéler ses limites. Rédigé avant la pandémie, l’effroi fonctionne encore mieux aujourd’hui. Les zones d’ombre sont encore nombreuses et nous pousse à lire la suite.

      Scott Snyder a frappé un grand coup dans Batman Death Metal que vous pouvez découvrir ici. Vous pouvez retrouver sur ce lien une autre fable politique sur les États-Unis avec We Stand On Guard racontant l’invasion du Canada par leur voisin.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.