More
    More

      Imbattable tome 2 :Le Retour du seul véritable héros de Bande-dessinée

      Il y a un an paraissait le premier tome d’IMBATTABLE, le super-héros burlesque et parodique de Pascal Jousselin qui s’amuse des contraintes de son support BD. Cette semaine, Dupuis publie le deuxième tome, judicieusement intitulé Super-héros de proximité

       

      Retour donc dans l’univers d’Imbattable où l’on retrouve non seulement l’espiègle personnage masqué, mais aussi ses comparses de Justice et légumes frais (le gendarme Jean-Pierre, Toudi l’ado super-héros stagiaire et Pépé cochonnet dont les pouvoirs se révèlent lorsqu’il se met en colère) ainsi que ses ennemis (l’incontournable savant fou et Le Plaisantin), mais bien d’autres encore.

      Jousselin s’amuse encore beaucoup avec ses personnages ; on le sent toujours aussi inspiré par ses histoires plus ou moins longues (d’une à quinze pages) et ses trouvailles judicieuses. On n’est certes plus vraiment étonné par le principe que l’on connaît maintenant très bien, mais il parvient toutefois à garder l’attention du lecteur sans qu’on trouve cela trop répétitif. Ses idées sont suffisamment renouvelées par rapport au premier album – mais pas forcément par rapport à l’œuvre du grand Fred (Philémon, Le Fond de l’air est frais…) – pour qu’on passe un bon moment de détente et de divertissement.

      On peut cependant se demander si une telle série pourra se prolonger longtemps et si à chaque fois l’auteur parviendra à étonner son lectorat. Ce que l’on peut dire pour l’instant est que cela fonctionne bien malgré un dessin assez banal, et on aura tout le temps à l’avenir de constater l’évolution, quelle qu’elle soit. Chaque chose en son temps.

       

       

      Mais le fait est que Imbattable s’adresse avant tout aux enfants et aux adolescents plus qu’à leurs parents, même si ceux-ci pourront éprouver un réel plaisir à découvrir les nouvelles péripéties vécues par un héros qui a conscience de vivre dans une bande-dessinée, et dont il se joue avec délectation. Ce qui fera peut-être moins plaisir aux parents est la qualité du français utilisé par l’auteur qui, notamment et beaucoup trop souvent, confond l’interjection « bah », proche de « bof » exprimant le dépit mais aussi parfois la surprise, et « ben », diminutif de « bien ». Ainsi peut-on lire des absurdités, florissantes au quotidien dans les mails, textos et autres forums, du genre de : « Bah si, bien sûr… », « Bah, ça y est », « Ah bah bravo, le héros ! » « Bah oui, j’avais compris » etc… On est donc en droit de se demander si, à l’instar de bon nombre d’autres, Pascal Jousselin comprend ce qu’il écrit. Ce qui pose également une nouvelle fois la question de l’usage des correcteurs automatiques d’orthographe qui ne perçoivent pas les contresens de ce type. C’est une vraie calamité dans le monde de l’édition en général, et pas uniquement en bande-dessinée.

       

      Super-héros de proximité est donc un album satisfaisant dans la lignée de son prédécesseur justement plébiscité en 2017, et si Justice et légumes frais vous a plu, ne boudez pas votre plaisir en acquérant cette suite sympathique et colorée. Munissez-vous juste d’un peu de blanc et d’un stylo pour corriger les fautes avant de donner l’album à vos enfants.

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.