More
    More

      The Paybacks de Donny Cates : une nouvelle pépite indé chez Urban Comics

      Donny Cates est un auteur à surveiller. Déjà remarqué pour son God Courntry ou Ghost Fleet, le jeune scénariste de 37 ans anime ce printemps éditorial avec pas moins de deux titres très aguichants : The Paybacks et Crossover. Deux œuvres indépendantes mais qui s’inscrivent dans un même univers. La lecture du premier titre a été un plaisir total annonciateur de l’éclosion d’un talent pur. Nous vous expliquons ici pourquoi.

      Qui paie ses dettes s’enrichit

      Les superhéros ont tout vaincu : menace galactique, monstre magique, génie du crime. Rien ne leur résiste. Ou presque car ils ont tous le même talon d’Achille. L’argent. La guerre contre le crime coûte cher, terriblement cher . Et pour financer leurs gadgets, leurs armes supersoniques et autres améliorations, beaucoup n’ont pas d’autres choix que de s’endetter. D’emprunts en crédits, le montage de créances s’accumule jusqu’à ce que le couperet tombe. Il est l’heure de rembourser.

      C’est alors qu’interviennent les Impayés, une brigades de super-héros chargée du recouvrement. Le système est intraitable. Rien n’échappe à la saisie. Pas même les héros. En effet, lorsque leurs dettes dépassent leurs avoirs, ils doivent se mettre aux services des Impayés et devenir d’implacables pourchasseurs des mauvais payeurs. Tout est bien huilé, le capitalisme triomphe toujours jusqu’à ce que les impayés tombent sur un os. Quelqu’un élimine leurs cibles avant qu’elles n’aient acquitté leurs dettes.

      9791026817437 pg

      The Paybacks : la justice ne paie pas

      Ce one shot est génial d’abord par son histoire. Nous suivons une bande de collecteurs dans ses missions quotidiennes. Cynique, cette équipe excelle dans la traque des héros sans le sou. Elle le fait avec efficacité et classe. Mais très vite, le scénario nous entraîne vers de nouveaux horizons. Qui est le mystérieux patron des impayés ? Qui cherche à les doubler ? Quel est le secret du conducteur du van abritant l’immense Q.G. des impayés. L’histoire se dévore alors d’une traite. La narration ne cesse d’ailleurs de briser le quatrième, dynamisant encore le rythme.

      The Paybacks se déguste comme déclaration d’amour à la mythologie super-héroïque. Chaque chapitre approfondit en effet un univers à la fois neuf et empli de références. Vous y trouverez une version guindée de Batman, une variation beatnik du Docteur Strange. Donny Yates qui a travaillé pour Marvel se plaît à convoquer tout le panthéon du comics. S’appuyant sur l’excellent dessin de Geoff Shaw, le récit propose des planches riches où le lecteur s’amusera à repérer les citations. Récit référencé mais qui n’est pas étouffé par ces hommages. Tout tient en équilibre grâce à la juste proportion de clins d’oeil.

      267608

      La banque gagne toujours

      Si vous cherchez un récit engagé, satire du capitalisme actuel, The Paybacks est fait pour vous. En effet, le comics prend un parti pris iconoclaste. Défendre la justice n’est pas un business rentable à part pour les héros multimilliardaires… et encore. Dans un monde où tout s’achète, la défense du bien a un prix qui se négocie en mensualités, en taux d’intérêt. Donny Cates pose alors en filigrane la question du pourquoi continuer à défendre le Bien. Il y répond très élégamment. Parce que cela n’a pas de prix. Il ajoute une autre réflexion. Et si cette lutte du bien contre le mal n’était qu’un jeu à somme nulle sauf pour la banque qui elle gagne toujours ?

      Ce propos décapant s’inscrit dans la tradition de ces séries décalées, un peu violentes que sont The Boys, Invincible, The Authority ou même The Umbrella Academy. L’histoire pragmatique, presque parodique vient célébrer une bande d’anti-héros ultimes dépositaires d’une morale en perdition. Si les Dieux vivent parmi nous, vont-ils subir les mêmes dépravations ? Sur une idée profondément amorale, Donny Cates construit une fable morale. Les super-héros devenus prolétaires doivent s’extraire du carcan social au risque de rester de perpétuelles proies.

      The Paybacks sans limites

      Audacieux, décomplexé, jubilatoire, parodique, The Paybacks est tout à la fois. C’est assurément le comics de ce printemps à découvrir d’urgence chez votre libraire. Et pour ceux qui voudraient en lire plus, Urban Comics publie également Crossover, la nouvelle série de Donny Cates où se retrouvent les héros de The Paybacks.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité