More
    More

      House of Cards: Critique du premier épisode de la saison 4

      Utilisateurs de Netflix, vos prières ont été exaucées : Les 3 premières saisons de House of Cards sont enfin disponibles sur Netflix! Et bonus: la quatrième saison aussi ! 

      Avis aux fans, l’attente est terminée ! Canal + ayant perdu ses droits d’exclusivité, Netflix les récupère afin de pouvoir diffuser la quatrième saison de sa série fétiche House of Cards dès le 4 mars, soit en même temps qu’aux Etats-Unis !

      Chez Justfocus, on faisait parti de ces fans qui attendaient ce retour avec impatience. C’est pourquoi on a regardé le premier épisode de la saison 4 dès sa sortie! Et on vous rassure: House Of Cards n’a pas perdu en qualité !

      Résumé de l’épisode 

      L’épisode commence par une scène qui se déroule en prison, et où apparaît Lucas Goodwin, un personnage que nous n’avions pas vu depuis la saison 2. Souvenez-vous, Lucas était un journaliste qui voulait dévoiler les coups bas de Underwood ainsi que le meurtre de sa copine, Zoé Barnes. Il avait été envoyé en prison pour cyberattaque grâce à Doug et Frank. L’ancien journaliste semble être prêt à quitter la prison, ce qui ne laisse présager rien de bon pour Frank!

      house of cards, Lucas Goodwin

      En parlant de Frank, rappelez vous, à la fin de la saison précédente Claire le quittait après une énième dispute. Le premier épisode de la saison 4 reprend pratiquement directement après le season finale. On retrouve ainsi Claire loin de son mari qui essaie, tant bien que mal, de rattraper son retard pour les élections présidentielles de 2016. Claire est au Texas dans ce qui semble être le manoir familial (et où habite sa mère). Au premier abord, sa relation avec sa mère (interprétée par Ellen Burstyn) semble tendue, cette dernière reprochant à sa fille son manque de contact.

      Mais Claire ne part pas seulement pour s’éloigner de Francis. Elle rejoint le Texas avec un but précis : gagner des élections. Après avoir perdu son poste aux Nations Unies, Claire est décidée à ne plus laisser son mari et actuel président l’empêcher d’avoir la carrière qu’elle mérite. D’autant plus qu’il n’est pas sur qu’elle reste Première Dame pendant longtemps.

      Bien évidemment, le fait que Claire n’est pas aux côtés de son mari alors que ce dernier est au milieu de sa campagne présidentielle fait parler, et les rumeurs (qui sont d’ailleurs vraies) ne tardent pas à fuser. On assiste alors à ce qu’on aime le plus dans cette série : de la manipulation, des menaces, de l’intimidation… Bref, le combo parfait qui nous fait adorer cette série. Une seule nouveauté : cette fois ci, Claire et Frank sont adversaires. Comme à son habitude, Frank cherche à neutraliser son adversaire, en l’occurrence dans ce cas précis, sa femme. C’est à coups d’espionnage et de manoeuvres qu’il apprend que sa femme cherche à se présenter à un poste, et a déjà trouvé sa responsable de campagne, Leanne Harvey (interprétée par Neve Campbell). Ni une ni deux, il envoie Doug sur place afin de mettre fin prématurément aux rêves de son épouse. Evidemment, cette dernière ne se laisse pas faire, mais il est assez difficile de se battre contre Frank Underwood.

      Frank Underwood House of cards

      Malgré les fait que l’épisode soit très centré sur Claire, Frank n’est pas en reste. On le voit faire campagne, ou se préparer. On le voit aussi se reposer dans sa chambre, Meechum (le garde du corps) pas très loin. Frank rêve du moment où il revoit Claire et ce n’est pas très beau. Il s’imagine en train de la frapper, la pousser contre le mur, et l’imagine elle le poignardant etc… Assez bizarrement, il rêve aussi d’une scène plus douce où il caresse tendrement son visage. Bref, son rêve reflète ce qu’il ressent: de la haine mélangée à de l’amour.

      Frank n’étant pas du genre à se laisser faire facilement, il décide de rejoindre Claire avec une nouvelle touchante: La mère de Claire est gravement malade depuis des années. Ils parviennent enfin à un compromis : Claire doit avouer à la presse la maladie de sa mère, ce qui explique pourquoi elle n’est pas aux côtés de Frank, et ce dernier la laisse se présenter aux élections. Si ce n’était pas House Of Cards, nous aurions pu croire que tout était réglé. Mais rien ne dit que Frank va respecter sa part du marché… Quoiqu’il en soit, Claire accepte très mal la nouvelle de la maladie de sa mère et s’effondre dans ses bras après l’avoir confrontée.

      Avis

      Points positifs

      Le retour de Lucas Goodwin bien que très surprenant est une très bonne surprise. S’il a été accepté dans le programme de protection des victimes, c’est peut-être contre des informations pouvant incriminer Frank, ce qui veut dire que la campagne du président ne fait que commencer !

      Toutefois, si cet épisode est excellent, c’est avant tout grâce à Claire. Une fois encore, Robin Wright  joue son personnage à la perfection en nous montrant une Claire qui sait être professionnelle, stratège et intouchable devant la presse, mais qui s’effondre dans les bras de sa mère. Aucun doute que Robin Wright sera, une fois encore, nominé aux Emmy Awards !

      Claire et sa mère House Of Cards

      Du côté de Frank, la scène où il se repose près de Meechum est intense.  Elle le devient encore plus si on se souvient que le président avait passé une nuit avec son garde du corps et sa femme dans les saisons précédentes. Evidemment, ce passage où il se bat avec Claire est surprenant et encore plus perturbant. Digne d’un épisode de House Of Cards. Encore une fois, la série n’a pas peur de montrer des scènes qui choquent.

      L’épisode a un rythme parfait et les spectateurs sont tenus en haleine pendant toute la durée de celui-ci. Underwood vs Underwood est de loin le meilleure battle de la série  et il est certain que ce n’est que le début !

      Enfin, l’addition de deux nouveaux personnages, la mère de Claire et sa chef de campagne, entraîne un brin de fraîcheur à la série, où les présences féminines étaient quasi-inexistantes exceptée Claire (et l’adversaire de Frank).

      Points négatifs:

      On cherche encore !

      Vous l’aurez compris, ce fut un très bon épisode qui laisse présager une excellente saison chez le célèbre diffuseur Netflix, qui effectue une fois encore un démarrage en force ! Et vous, êtes vous plus #TeamClaireUnderwood ou #TeamFrankUnderwood ?

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité