More
    More

      Critique « Greenleaf » S1 (Netflix): un scénario original?

      La première saison de Greenleaf est sortie en 2016 sur Netflix et aussi sur OWN. Cette chaine est celle d’Oprah Winfrey. Cette dernière a d’ailleurs un rôle assez conséquent dans la série.

      Greenleaf raconte l’histoire de Grace Greenleaf, ancien pasteur qui revient dans la propriété familiale, vingt ans après une violente dispute qui l’avait éloigné de sa famille et de la religion. Elle vient cependant assister aux obsèques de sa soeur Faith, accompagnée de sa fille Sophia. Faith s’est suicidée dans des circonstances étranges.

      Son père James est l’évêque de la communauté religieuse Calvary, qui est très respectée dans la région. Son frère Jacob et sa sœur Charity habitent avec leurs familles respectives dans la maison du ranch familial. Ils ont également un rôle dans la communauté, Jacob est le suppléant de James depuis que Grace est partie et Charity s’occupe de la chorale.

      Mae, la mère de Grace et la femme de James a également un rôle de conseil et de gestion de l’entreprise. Cette dernière a un frère et une sœur. Son frère s’appelle Robert « Mac » McCready et est l’avocat de la communauté. Mac est quelqu’un de très influent dans la communauté et dans la ville. Il recevra même un prix d’homme de l’année durant la série. Sa sœur Mavis tient un bar dans la ville. Cependant sa famille et elle ne se parlent plus. Sa connaissance d’un secret concernant de la mort de Faith en est en partie responsable. Contrairement à Mae, Mavis est proche de Grace. On découvre au fur et à mesure des épisodes pourquoi Grace a décidé de partir des années plus tôt. Sa soeur Faith se faisait violer depuis des années par Mac. Lorsqu’elle a confié son secret à Grace, cette dernière s’est empressée de le révéler à ses parents. Prenant peur, Faith s’est rétractée et Grace, choquée a pris la décision de partir pour se protéger.

       

      Grace revient donc avec un sentiment de revanche à prendre et souhaite que Mac paye pour ses crimes. Elle y arrivera à l’aide du témoignage de plusieurs jeunes femmes qui ont subi la même chose dans la communauté.

      A la fin de la saison, Jacob décidera de partir de la communauté Calvary pour aller à Triumph une communauté concurrente car il ne se sent plus à sa place. Grace restera à Calvary mais perdra la garde de sa fille. En effet, le père de Sophia estime qu’elle n’aurait pas dû bafoué les règles de la garde alternée pour la laisser vivre dans la même maison qu’une personne qu’elle savait être un pervers.

      Charity vit quant à elle un moment difficile. Elle est enceinte de jumeaux ce qui la rend heureuse mais elle découvre également que son mari éprouve des sentiments pour des hommes.

      Cette série a beaucoup de points positifs mais également de points négatifs. Son générique est vraiment très sympa. Les fans du générique de Desperate Housewife y verront certainement une inspiration mais il est assez représentatif de l’ambiance de la série. La mise en valeur des pressions familiales est bien construite. Les relations tendues entre Mae et Grace, les liens d’amours entre son père et Grace et les relations entre James et Jacob sont une réussite.
      Dans Greenleaf, l’Eglise est une entreprise. Les rôles des personnages y sont très facilement comparables. Il y a ceux qui sont naturellement doués, ceux qui sont en quête de gloire et ceux qui veulent y trouver leur place.

      Certains personnages sont attachants notamment Charity qui prend confiance en elle au fur et à mesure de la série. C’est très agréable de la voir s’épanouir dans un rôle qui lui plait (chanteuse puis maman).

      L’enquête de Grace pour prouver la culpabilité de Mac n’est pas très originale. De nombreuses autres fictions ont déjà traité cet arc scénaristique De plus, on sent dès le début qu’elle y arrivera. L’originalité ici c’est qu’il réussit à s’échapper grâce à l’aide de James. On ne sait pas encore quel pouvoir Mac a sur James pour qu’il puisse s’en être sorti.

      Le scénario est loin d’être original. Il y a très peu de points de suspens originaux. La thématique de la jeune fille prodigue a été traitée des milliers de fois. On a parfois l’impression d’assister à une telenovela avec des meilleurs acteurs et une meilleure réalisation.

      Pour qu’Oprah Winfrey choisisse d’être productrice et actrice de Greenleaf c’est qu’elle doit la considérer comme bonne. Espérons que la saison deux nous éblouisse plus que cette première saison!

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.