Solidays 2018 : Bilan de 20 ans de lutte contre le Sida

Solidays 2018 : Bilan de 20 ans de lutte contre le Sida

Mardi 5 juin a eu lieu comme chaque année la conférence de presse de Solidays 2018 dans la salle Pierre-Charles Krieg du conseil régional d’Île-de-France. L’occasion pour Solidarité Sida de dresser le bilan de 20 ans de lutte et de présenter le programme de cet anniversaire tant attendu.

Moment incontournable en amont des festivités qui s’annoncent réjouissantes encore cette année, Solidays avait donné rendez-vous aux journalistes pour leur présenter les artistes phares de cette vingtième édition. Mais c’est aussi et surtout un moment crucial pour faire le point sur l’évolution du festival.

Retrouvez nos articles sur la programmation de Solidays 2018

Il y avait du beau monde présent lors de cette conférence de presse. Un plaisir de retrouver comme chaque année les fondateurs et responsables de Solidays, entourés de leurs invités et des artistes qui se produiront du 22 au 24 juin prochain à hippodrome de Longchamp.

Les représentants de Solidays 2018

C’est Sébastien Folin qui anime cette rencontre.

ValeriePecresseHabitué à cet exercice, il donne dans un premier temps la parole à Valérie Pécresse, présidente du conseil régional. Elle affirme que le projet d’une région sans Sida reste un de ses objectifs principaux. Beaucoup de choses ont été mises en place, notamment auprès des jeunes dont la sensibilisation est primordiale. En effet, beaucoup parmi les séropositifs l’ignorent. Il existe aujourd’hui des bus pour effectuer des tests de dépistage à destination des lycées et des universités.

« Soliday est un festival avec un supplément d’âme. »

 

AntoineDeCaunesC’est ensuite au tour d’Antoine de Caunes, président d’honneur de Solidarité Sida de s’exprimer sur sa longue expérience dans cette association qui se renouvelle en permanence. « On est porté par cette énergie » dit-il en évoquant la motivation indéfectibles des bénévoles.

Le cœur de Solidays, c’est le village des associations

Chaque année, on est réconforté, galvanisé, réconcilié avec ses contemporains grâce à l’engagement qu’on y voit !

On parle aussi du front d’Afrique qui est représenté chaque année sur le festival et qui travail de façon merveilleuse dans des conditions très difficile, parfois dangereuse et avec très peu de moyen.

 

Le Social Club – nouveau point de rencontre de Solidays

Antoine de Caunes profite pour annoncer le programme du forum, rebaptisé le Social Club.

10 intervenants inspirants encore cette année :
Cédric Herrou – Agriculteur et activiste (avec Marie-France Cohen)
Esther Duflo – Economiste et conseillère de Barak Obama
Thierry Marx – Chef du Mandarin Oriental
Michaël Jeremiasz – Quadruple médaillé paralympique de tennis en fauteuil
Delphine Horvilleur – féministe et femme rabin
Stéphanie Seydoux – anbassadrice française en charge des questions de santé mondiale
Philippe Duneton – directeur exécutif adjoint d’UNITAID
Christophe Paquet – Responsable division santé et protection sociale de l’AFD
Raphaël Glucksmann – Essayiste militant des droits humains
Rania Mustafa Ali –  Réfugiée syrienne qui a filmé son périple de Kobané jusqu’à l’Autriche.

Ainsi que deux expositions de photo-reportage d’ Anne A-R et Laurence Geai.

Sublime transition pour introduire Anne A-R, présente pour parler de son dernier projet qui l’a amené jusqu’au sud du Soudan où elle a pu rencontrer des exilés et des réfugiés. L’Ouganda est une terre d’accueil qui possède très peu de moyen et qui tente tant bien que mal de sauver ces gens. Anne A-R y a été confronté à la réalité des camps.Là où elle avait l’habitude de prendre ces réfugiés debout pour leur rendre leur dignité, elle s’est retrouvée face à des être humains assis, en larme qui demandent le droit à la souffrance. 300 000 morts en 4 ans, un massacre, un nettoyage ethnique ignoré du monde. Le JAMAIS PLUS est en fait un ENCORE !

Solidays est une formidable caisse de résonance

Le festival permet de poser un regard et de réfléchir à celui qu’on rend. Il nous amène à nous questionner sur l’autre et l’altérité… l’altruisme.

Le fondateur de Solidays et Mamie Solidays

Sébastien Folin reprend la parole pour souligner qu’il y a un certain nombre de rituels importants à Solidays et qu’ils seront toujours là cette année.

LucBarruetLuc Barruet est ensuite invité à faire son bilan de ces 20 dernières années. « On a fait du bon boulot« . En effet, le constat est encourageant : le festival valorise les initiatives et crée des vocations grâce aux rencontres qu’il apporte. C’est le festival de l’ouverture, des émotions. C’est un festival accessible qui s’évertue à ne pas faire grimper le prix d’entrée. C’est un festival où les bénévoles sont enthousiastes et forcent le respect. C’est aussi un festival auquel les artistes sont fidèles et où ils aiment revenir, simplement pour y passer du temps sans forcément aller se produire sur scène.

20 ans plus tard, Solidays donne du sens à la fête et des couleurs à la solidarité

Luc Barruet regrette que la télé ne s’intéresse pas assez au festival ; il y a d’après lui un cynisme des média. « On est des bisounours, mais la mission est tellement belle qu’on l’assume pleinement« . Il nous raconte quelques anecdotes avec les bénévoles. Des histoires touchantes et qui montrent à quel point l’engagement est fort.

JanetMauryC’est ensuite au tour de Mamie Solidays de parler. Elle, c’est Janet Maury. C’est une habituée du Social Club. Elle a déjà passé 40 ans de son existence à s’occuper de jeunes en difficulté. En vrai électron libre, elle va là où on apprend. Un jour elle a eu envie de suivre Luc Barruet et depuis, n’a jamais manqué une édition de Solidays. Bénévole dans son cœur, elle combat depuis toujours les injustices sociales ; c’est ce qui la touche le plus.

« Il faut foncer, la vie passe trop vite ! On dit toujours qu’on est jamais prêt, mais c’est faux. il faut se lancer parce qu’après il est trop tard. » Tel est le message qu’elle martèle auprès des gens qui l’entourent pour les inciter à s’investir dans des causes. Le problème pour sensibiliser les jeunes aujourd’hui, et depuis toujours, a été de les attirer. Pour cela, on a besoin des artistes, de musique, de créer un espace qui leur ressemble, pour eux.

Solidays est un terrain de travail, un point de rencontre

Elle constate que l’alcool est le complice du Sida. Elle parle aussi de sa rencontre avec les Sœur de la Perpétuelle Indulgence qui savent parler aux gens et surtout aux jeunes : elle savent comment les réunir pour mieux communier autour de messages forts.

Valérie Pécresse reprend la parole pour annoncer qu’on n’échappera pas cette année au #metoo et que le mouvement sera présent sur le festival à travers une association qui lutte contre les violences faites aux femmes et contre le cyber sexisme.

Les artistes de cette édition 2018

Ils étaient présent lors de la conférence.

Jain qui revient pour la 3ème fois et qui profitera pour faire sa première date parisienne où elle présentera les morceaux de son nouvel album. Même si la concurrence entre les festivals est rude, elle tenait à ce que Solidays soit dans son planning car c’est plus qu’un festival, c’est un engagement pour une cause et c’est beau !

Juliette Armanet sera sur scène à Solidays pour la première fois. Très honorée par l’invitation, elle trouve que le festival est le meilleur moyen de joindre l’utile à l’agréable autour d’une cause humaniste. Même si aujourd’hui l’empathie est plus réduite, elle sait qu’en tant qu’artiste, c’est le lieu idéal pour partager autour d’une cause commune, un moment unique et très important, une aventure qui réunit toutes les générations.

Arnaud Rebotini, compositeur de la BO de 120 battements par minute, était aussi présent. Il a déjà eu l’occasion de fréquenter les lieux, notamment la Green Room et apprécie le festival pour son ambiance Rock’n Roll et son énergie débordante.

ArnaudRebotini

Clara Luciani, est heureuse et ravie d’avoir elle aussi été invitée. Elle remercie la confiance que le festival met dans les artistes pour porter haut les couleurs de Solidays.

ClaraLuciani

Shaka Ponk, en la personne de Fra et Bobee O.D., racontent : la première fois qu’ils ont été invité sur un festival, c’était à Solidays. Ils étaient mort de trouille et avaient une pression incroyable. Ils se demandaient si la cause du festival leur imposer d’être plus sérieux et plus sage. Ils se sont rapidement rendus compte que non. Depuis ils fréquentent les soirées bénévoles.

On est vraiment minuscule en tant qu’artiste face au travail des bénévoles. Ils donnent un sens à notre travail.

Shakaponk

Enfin, MC Solar était présent et sera toujours présent, même s’il ne fait pas parti de la programmation. Lui aussi traîne souvent du côté du village bénévole parce que c’est là qu’on voit l’importance de l’humain. Il y a tout ici : le sens et le plaisir. Et puis le festival est inspirant ; il lui permet de rencontrer ses acolytes, ses amis et de découvrir les nouveaux artistes.

Autre personnage haut en couleur, Martin Dust, aka Soeur Rose de la Foie, membre éminent des Sœurs de la Perpétuelle Indulgence était présent pour annoncer que les messes seront célébrées tous les jours. N’oubliez pas de venir communier avec les Sœurs !

Les nouveautés de Solidays 2018

Cette année, il y aura une exposition photo dédiée aux bénévoles qui les montre lors d’un montage de festival apocalyptique sous la boue, juste après le Download. Une année qui fut difficile mais qui montre leur courage et leur ténacité.

Un bus conduira les jeunes députés de l’assemblée nationale qui sillonneront Solidays et iront à la rencontre des acteurs et des festivaliers.

Enfin et surtout, 20 personnalités ont décidés de devenir bénévole et occuperont des postes improbables pendant le festival. La liste des téméraires sera prochainement annoncée et vous pourrez peut être croiser l’un d’entre eux à la buvette ou à la vente de t-shirt ? Qui sait !

Il ne vous reste plus qu’à vous plonger dans la programmation pour savoir qui vous irez entendre pour fêter les 20 ans de Solidays.
Et attention au Soly Blues post festival 😉

Programme des 20 ans de Solidays

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.