More
    More

      Interview de l’artiste Alrima : “Royaume c’est moi”

      Le rappeur Alrima, de son vrai nom Faouzi, publie son nouvel album Royaume le 12 mars. Un nouveau projet et surtout une facette de l’artiste qui se dévoile. A l’occasion de cette sortie, JustFocus a pu le rencontrer.

      Comment as-tu bossé sur ce nouvel album ?

      On ne s’est pas pressé, on avançait petit à petit. On a fait une trentaine, voire une quarantaine de morceaux avant de choisir les meilleurs. D’ailleurs le titre Royaume est venu en plein processus. J’avais déjà terminé la moitié du projet quand j’ai décidé de dévoiler mon mariage et mes enfants. Dans cet album on retrouve aussi des sons d’avant, quand j’agis en tant que célibataire. En écoutant des morceaux comme Ma nana tu vas te dire ‘mais il est fou lui’ (rires). Mais c’est un album où je dévoile tout, je suis moi-même.

       

      Parmi ces seize titres, lequel te représente le plus ? 

      Royaume [ndlr titre du même nom que l’album] c’est moi. Après, dans Feat Faouzi je dis qui je suis, pour que les gens comprennent. C’est Faouzi qui parle à Alrima, parce que ce sont deux personnages différents. Il y a des morceaux qui sont écrits par l’artiste Alrima pour le public. Et il y en a d’autres où c’est vraiment Faouzi qui parle.

       

      Pour ce projet, tu as fait un featuring avec Hatik et un autre avec Dinor. Pourquoi les as-tu choisis ?

      Ce sont des featurings par affinité. J’ai connu Hatik à ses débuts et j’ai directement cru en lui. Quand je lui ai demandé le featuring il aurait pu dire non, car il a atteint un grosse notoriété avec la série Validé ou encore avec son titre Angela. Pourtant il m’a dit oui tout de suite.

      Concernant Dinor, on avait déjà fait un son ensemble. Mais on a décidé de ne pas le sortir et d’en faire un nouveau. Il y a quand même eu un an d’écart entre ce titre, non disponible, et Millions qui est dans l’album. 

       

      Il y a des artistes avec lesquels tu aimerais collaborer plus tard ?

      Je suis ouvert à tout mais j’aimerais bien collaborer avec Jul… parce que c’est Jul !

       

      Tu as maintenant près de six ans de carrière derrière toi. Qu’est-ce qui te vient en tête quand tu revois le Alrima de 2015 sortant son premier projet L’histoire commence ?

      Ce sont mes débuts, c’est là où j’apprends. Je vois mon évolution et j’ai mûri. Mes morceaux ne sont plus les mêmes, aujourd’hui ils sont plus construits. D’ailleurs je me sens plus à l’aise quand je fais mes sons.

       

      Comme tu le disais tout à l’heure, tu es père de famille. Dans 20 ans, si l’un de tes enfants décide de se lancer dans la musique, tu serais pour ou contre ? 

      Contre, mais je le soutiendrai quand même. C’est un milieu difficile. Tu perds ta vie un peu…tu fais attention à tout. Je ne peux pas sortir avec ma femme et mes enfants tranquillement. Par exemple, je suis obligé de sortir avec trois quatre cousines pour que les gens ne puissent pas deviner qui est ma femme.

       

      Sur les réseaux sociaux tu protèges beaucoup ta vie privée mais tu es aussi très actif. Quel est ton lien avec tes fans ?

      C’est eux qui m’ont donné la force, je me sens redevable. Quoi qu’il arrive je ne changerai pas. Ils m’ont porté jusque-là et je me dois de le rendre.

      En attendant son nouvel album vous pouvez déjà écouter Jusqu’au bout feat Hatik, C’est comment, ou encore Royaume.  D’ailleurs ce dernier cumule déjà presque 10 millions de vues sur YouTube !

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité