More
    More

      Eurovision Song Contest 2021 : interview de Gjon’s Tears, le représentant de la Suisse

      Interview de Gjon’s Tears. Le chanteur représentera la Suisse à l’Eurovision Song Contest 2021 avec la chanson «Tout l’Univers». 

      Ce soir débutera l’Eurovision Song Contest 2021. Après avoir interviewé Elena Tsagrinou (la représentante de Chypre) et Tusse (Suède), c’est maintenant au tour de la Suisse. Le pays se produira lors de la deuxième demi-finale (jeudi 20 mai) et sera représenté par Gjon’s Tears. Le jeune talent, d’origine albanaise et kosovare, chantera sa nouvelle chanson intitulée « Tout l’Univers« .

      Eurovision Song Contest 2021 : interview de Gjon's Tears, le représentant de la Suisse

      Salut Gjon’s Tears, merci d’avoir accepté de passer ce moment avec nous. C’est un plaisir de pouvoir discuter avec toi. Veux-tu nous parler un peu de ta vie? Comment est née ta passion pour la musique et quelles ont été les idoles qui t’ont façonné et influencé dans ton cheminement artistique?

      Ma passion pour la musique est née avec le piano. J’ai découvert cet instrument vers l’âge de 8 ans lorsque je me cherchais un hobby. J’étais fasciné par la grandeur des compositeurs tels que Mozart, Beethoven et surtout Bach. C’est suite à la découverte de ces grandes figures de la musique classique que j’ai décidé de commencer à apprendre à jouer du piano. L’année suivante, mon grand-père venu en vacances chez moi me demande de lui chanter sa chanson préférée « Can’t help falling in love » d’Elvis Presley. En m’écoutant, ému, il se met à pleurer. Ces larmes sont devenues symboliquement si importantes pour moi que j’ai voulu les garder dans mon nom d’artiste. Après cet épisode, mon grand-père s’est beaucoup investi pour moi; il me fait découvrir Céline Dion, Whitney Houston, Leona Lewis du fait de ma voix aiguë. Bien plus tard, je fais la rencontre musicale de Grace Jones, David Bowie, Queen. 

      Au cours de ta jeune carrière, tu as déjà eu l’opportunité de participer à deux grands spectacles de talents: en 2011, à la première édition de «Albania’s got talent», en 2019 à «The Voice: la plus belle voix». Attendus si tôt de pouvoir franchir des étapes aussi importantes et quels conseils donnes-tu à la nouvelle génération qui voudrait suivre le même chemin que toi?

      Participer à des concours a été une grande chance pour moi car j’ai pu expérimenter bon nombre de choses. Je me sens chanceux d’avoir pu y prendre part. Il y a maintenant presque 10 ans pour la première émission. A cette époque, les réseaux sociaux n’étaient pas aussi impactants qu’ils ne le sont aujourd’hui. C’est une expérience qu’en raison des circonstances actuelles je déconseillerais tout particulièrement à un si jeune âge.  Ces émissions sont de plus en plus prises au sérieux par les parents alors qu’à mon époque, l’innocence de la participation à une émission télévisé primait.

      Tu as eu l’honneur de travailler avec l’un des plus grands artistes des dernières décennies: Mika. Peux-tu nous dire un peu comment tu t’es retrouvé à travailler avec un artiste de son calibre? Est-ce qu’il t’a donné des conseils sur ta carrière?

      L’expérience «The Voice: la plus belle voix» m’a permis de rencontrer des personnes extraordinaires. J’ai pu y rencontrer des coachs vocaux qui travaillent avec des artistes internationaux, des chorégraphes reconnus et des techniciens exceptionnels. Je suis heureux d’y avoir pu rencontrer Mika; c’est un artiste qui m’a fait comprendre ce qu’était le milieu de la télé et celui de l’industrie musicale. J’ai été très heureux d’avoir pu connaître les raisons de la création de son titre « Relax » et d’avoir pu bénéficier de son expérience.  

      L’année dernière, tu devais participé au Eurovision Song Contest représentant la Suisse avec la chanson «Répondez-moi». Comment as-tu vécu cette dernière année de restrictions? Qu’est-ce qui t’a le plus manqué? Et quelle est la première chose que tu veux faire quand tout sera revenu à la normale?

      Cette année fut très frustrante pour tous. Je me sens chanceux d’avoir tout de même pu rester actif grâce à l’Eurovision. Ce qui me manque le plus ce sont les rencontres sociales et professionnelles, les voyages ainsi que la découverte de nouvelles expériences. Ce que je ferai donc en premier dès un retour à la normale c’est un vrai voyage !

      Quand tu étais plus jeune, aurais-tu imaginé pouvoir participer à l’ Eurovision Song Contest? Quelle est la chanson ou la performance que tu as le plus aimé et / ou que tu aurais aimé chanter des éditions précédentes?

      J’étais loin d’imaginer pouvoir un jour participer à l’Eurovision ! Ce festival est quand même le plus grand show que puisse faire un artiste en Europe. Je me sens donc très fièr de pouvoir vivre cette expérience qui, quoi qu’il adviendra, sera riche. Je dois dire qu’une de mes chansons préférées de l’ESC est « Un jour, un enfant » de Frida Boccara.

      Dans un peu plus d’un mois, tu auras enfin la chance de te produire sur la scène de Rotterdam sur l’air de ta nouvelle chanson «Tout l’Univers». Comment est née cette chanson? Et quel message veux-tu que le public du Eurovision Song Contest 2021 reçoive? 

      Cette chanson est née lors du premier camp musical que nous avons fait à Zürich au Powerplay Studio avec Wouter Hardy, producteur qui a composé Arcade, et Nina Sampermans. On a d’abord écrit cette chanson en anglais. Après avoir été travaillée, la chanson a ensuite été traduite en français avec Xavier Michel, qui avait également collaboré avec moi sur la chanson Répondez-moi. Cette chanson signifie pour moi le renouvellement, la reconstruction, le cycle de la vie. C’est en tout cas ce que l’on a essayé de représenter avec le nom « Tout l’Univers » : représenter l’optimisme par la grandeur de l’espace et rappeler que c’est la force que chacun possède à l’intérieur de soi qui nous permet de se reconstruire.

      As-tu des projets pour l’avenir après ta participation au Eurovision Song Contest? Avec quel artiste aimerais-tu collaborer?

      Ayant signé dans un label français (Jo&Co), je prépare mon premier album. J’ai également d’autres projets en cours qui j’espère vous plairont. Pour moi, le plus important dans la musique ce sont les valeurs que l’on défend. Aussi, l’essentiel à mes yeux c’est « l’humanité » de l’artiste. C’est pourquoi j’aimerais surtout pouvoir collaborer avec des artistes bienveillants. 

      Merci encore pour ta disponibilité et … bonne chance!

      Merci beaucoup pour votre soutien !

      
      
      +1

      1 COMMENTAIRE

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité