More
    More

      Le prochain Pitchfork Music Festival 2017 : la lineup et le teaser

      Pour sa 7 ème édition parisienne, le Pitchfork Music Festival 2017 signe le grand retour des artistes américains, s’étant quelques peu éclipsés l’année dernière. Fondé par le très respecté blog de critique musical Pitchfork et misant sur le pointu de ses recrues, souvent indés, on aura ainsi le droit de savourer The National, Jungle, Cigarettes After Sex et Run The Jewels. Petite sélection de ce qu’il ne faut pas rater.

      Le Pitchfork Festival en 2016, crédits Piotr Grudzinski

      Jeudi 2 novembre

      Beaucoup à se mettre sous la dents. A part les hamburgers, le festival proposera aussi une line up 100 % américaine en ce jeudi. Avec The National, qui frôle ses 20 ans de carrière, et qui continue sa mue vers des compos au faste olympien et au piano cristallin, eux qui au début était un peu plus lo-fi et impulsifs. Ride, des vétérans de la pop bien saturé, reviennent après 20 ans d’absence, et rejoignent Slowdive, Jesus & Mary Chain et Lush dans la liste des quadras shoegazers en manque de tournée. Enfin, troisième choix et non des moindres, Kevin Morby, qui jouera dans le sillon de son dernier album City Music, et de ses dernières perles folk-pop.

      Avec aussi :  This Is The Kit, Moses Sumney, Mina Tindle, Chassol, Ethan Lipton & his Orchestra

      Vendredi 3 novembre

      Polo & Pan

      On ajoute 3 drapeaux : en plus des USA, la France, la Grande Bretagne, le Canada sont représentés. Heureusement que la profondeur de ces artistes est plus grande que ceux de l’Eurovision. Jungle, de Londres, vont certainement réchauffer la grande Halle, avec leurs répertoires de disco-funk à feu doux. Festif mais sans fureur : la fièvre moelleuse du vendredi soir. On reprend l’Eurostar vers Paris, d’où sont originaires Polo&Pan : le duo électro a su faire un carton cette année avec « Caravelle », avec tout plein de pop, de soleil et d’innocence. Ici pas vraiment de références ni d’étiquettes : laissez-vous voguer dans leur barque exotique, gonflés de sensualités. Déhanchés sexy à prévoir. Au cas où, prévoyez aussi deux-trois sèches au menthol pour Cigarettes After Sex: lâchez prise et leurs chansons vous enivra de mystère, désireux(s)e d’approfondir la soirée avec l’ambiance non moins feutrée de Andy Shauf

      Avec également Kamasi Washington, Rejjie Snow,  Isaac Delusion, Sylvan Esso, Tommy Genesis, HMLTD.

      Samedi 4 novembre

      Jacques

      Cette fois, on ne pense plus aux frontières ni aux nationalités : c’est samedi soir et tout le monde est sous la même chapelle dansante. Que ce soit les rappeurs mi engagés, mi festifs Run The Jewels (qui m’a inspiré un mix ici), les non moins enragées The Black Madonna (techno) et Princess Nokia (hip-hop et « cloud rap ») côté filles, les décibels vont augmenter. Dans des sphères plus posées, on se rabattra sur le génial Jacques, qui décloisonne tout le milieu avec sa grande dégaine inimitable et ses performances « do it yourself » qui honore la techno avec des trouvailles bruitistes assez wtf mais jamais hors circuit. Pour de la danse en marge. Biceps (dans un genre plus classique de la techno) et Badbadnotgood (un jazz fusion qui sert également les instrus de Snoop Dog entre autres) sont aussi très attendus.

      Avec également Talaboman, The Blaze, Loyle Carner, Tom Misch, Sônge, Sigrid

      A la Grande Halle de la Villette (Paris), du 2 au 4 novembre 2017. Billetterie en ligne

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité