More
    More

      Résumé du Grand Prix d’Autriche – 04.07.2021.

      Les écuries de F1 étaient sur le territoire des Red Bull sur le tracé Autrichien du Red Bull Ring ce week-end, et on peut dire qu’on a eu le droit à quelques surprises, ce qui déplait rarement aux passionnés de course automobile.

      Lors des qualifications, Alonso déçu, n’a pas pu exploiter le meilleur de son Alpine à cause du trafic devant lui. Du coup, il ne passera pas la Q1. Lors de la deuxième séance de qualifications, ce sont les Ferrari et Daniel Ricciardo qui n’arrivent pas à avoir un temps suffisant pour se battre pour une place dans les 10 premiers au départ. Du coup, un certain George Russell passant par là avec sa Williams qui habituellement franchit rarement la Q1, s’offre le droit de prendre la 8ème place sur la grille, très belle performance pour le Britannique !

      En Q3, ce sont les intrépides Lando Norris et Max Verstappen qui sont les plus rapides et se battent pour la pole. A noter que notre Pierre Gasly national avec son Alpha Tauri a encore une fois été rapide en qualif.

      A l’issue de ce samedi, on avait donc en pole position, Verstappen suivi de Norris, Sergio Pérez le coéquipier du Néerlandais. Puis, toujours dans l’ordre : Hamilton et Bottas les deux pilotes Mercedes, eux-mêmes suivis des deux pilotes Alpha Tauri avec Gasly en 6 en son équipier Japonais Tsunoda en 7. Et comme évoqué plus haut, c’est Russell qui part en 8 avec derrière lui le Canadien Stroll au volant de son Aston Martin devançant la Ferrari de Carlos Sainz Jr.

      Au départ du Grand Prix le dimanche, il faut dire que ça change un peu de d’habitude : sur les trois premières places de la grille normalement chasse gardée de Red Bull et Mercedes, on a ce dimanche 4 juillet une touche d’orange avec la McLaren du jeune et talentueux Lando Norris, que Sir Hamilton saluera même pendant la course pour son pilotage.

      La pression se fait sentir sur les épaules des Leaders Verstappen et Hamilton avant l’extinction des feux. Pas le droit à l’erreur et obligation de marquer des points pour les deux rivaux qui sont au coude à coude au classement du championnat du monde.

      Après le départ, on est parti pour 71 tours, les trois premiers pilotes maintiennent leurs positions respectives.

      Esteban Ocon encore malchanceux est contraint dans les premiers tours à l’abandon. Coup dur pour la team Alpine, mais on sait que sans ces incidents, Fernando et Esteban ont les armes pour aller chercher des points.

      Drapeau jaune du coup et sortie de la « safety car » qui sera la seule voiture à dépasser la Red Bull de « Super Max » Verstappen ! Le pilote Néerlandais qui avait déjà pu prendre un peu d’avance doit relancer la course avec Norris juste derrière lui qui semble en forme. Mais bon, Max n’est pas d’humeur à vouloir regarder dans ses rétros pour voir si on le talonne. Du coup, relance parfaite. On le sent bien, il veut profiter d’être devant pour creuser l’écart avec les Mercedes toujours bloquées derrière son pote Sergio en 3ème place. D’ailleurs, le Mexicain vainqueur à Baku un mois plus tôt est assez rapide et passe à l’attaque sur Norris pour prendre la 2ème place. Mais alors qu’au 4ème tour dans le virage 4, il tente de dépasser la McLaren par l’extérieur, le jeune pilote Britannique lui ferme la porte et l’oblige à sortir de piste. Lando écope d’une pénalité clémente de 5 sec et l’équipier de Max se retrouve 11ème derrière la Ferrari de Charles Leclerc qui tente lui de remonter sur Ricciardo en 9. Devant l’Australien, les deux Aston et les Alpha Tauri. Au même moment, Hamilton profite de la sortie de Pérez pour passer devant son équipier Bottas.

      Verstappen continue de prendre le large car il perd l’appui de son coéquipier, et imprime un très gros rythme de course. Le leader du Championnat abat les records du tour en course même avec des pneus qui ont 20 tours d’usure. Alors, si en plus vous lui mettez des supporters survoltés habillés en orange qui l’encouragent à coup de fumigènes, bon courage pour le suivre !

      Au 20ème Tour, Lewis qui aura bien tapé dans ses pneumatiques pour aller chercher à son tour la deuxième place de son compatriote Lando se retrouve à plus de 10 secondes de Verstappen. Derrière eux, Bottas, Ricciardo, Leclerc, Pérez, Sainz, Russell et l’inoxydable Kimi.

      Valtteri Bottas qui a laissé Lewis Hamilton remonter sur Norris a un meilleur capital pneumatique tout en conservant un très bon rythme de course. Et derrière lui, à quelques secondes, ça sent la bagarre surtout entre Pérez et Leclerc.

      Au 41ème tour, Sergio Pérez alors 8ème, voit le pilote français Charles Leclerc au volant de sa Ferrari remonter sur lui à l’extérieur de ce fameux virage 4. Et c’est au tour du Mexicain, lui-même victime de cette manœuvre en début de course, de fermer la porte poussant ainsi le pilote de la scuderia à la faute. Cela met Leclerc de mauvaise humeur, avant qu’il devienne fou de rage au 47ème tour lorsque le pilote Red Bull lui bloque à nouveau la trajectoire lors de son dépassement. Pas sympa et dangereux Sergio de te venger sur Charles qui a perdu du temps dans la course. Du coup, double pénalité pour Pérez soit 10 sec, décidément, la FIA a été clémente. Bottas commence lui à remonter sur son équipier grâce à la bonne gestion de ses gommes.

      Après les premiers arrêts aux stands, on obtient au tableau d’affichage : Verstappen, Hamilton, Bottas, Norris, Ricciardo, Pérez, les deux Ferrari et les Alpha Tauri.

      Au 52ème tour, Bottas dépasse Hamilton avant que ce dernier rentre au stand et, au 55ème tour, Norris prend sa 3ème place.

      À 10 tours de l’arrivée, les 8 premiers se jaugent pour voir qui pourra bien attraper le point du meilleur tour en course, mais à ce jeu la Max ne concède rien, alors que le meilleur temps est réalisé successivement par Gasly, Hamilton et Sainz. Le Néerlandais toujours en tête, demande l’autorisation à ses ingénieurs de mettre son moteur Honda en mode qualif sur un tour histoire de clore les débats.

      George Russell au volant de sa Williams est en P10 derrière Gasly avec Alonso à ses trousses, mais à 3 tours de l’arrivée, l’Alpine de Fernando a raison de la Williams. Néanmoins, il faut saluer cette performance de Russell dont plus personne ignore le potentiel. C’est surtout le cas depuis qu’il a eu l’opportunité d’être au volant d’une Mercedes, le temps d’une course la saison précédente. Il finit à une position de marquer les premiers points de la saison pour son écurie qui se bat généralement avec les plus faibles. Well done, Sir!

      Même s’ils n’étaient pas dans les points, Raikkonen et Vettel s’accrochent juste avant l’arrivée. Et au final, Verstappen qui aura fait la course en tête finit premier, suivi de Valtteri Bottas et Lando Norris sur la troisième marche du podium. Arrive ensuite Hamilton et derrière lui Carlos Sainz 5ème, suivi de Pérez, Ricciardo, Leclerc, Pierre Gasly et Alonso.

      Sur cette course, les McLaren nous ont prouvées qu’on pouvait compter sur elles pour venir rajouter de la concurrence en haut du classement. Ferrari et Alpha Tauri montrent aussi des progrès annonciateurs de futurs duels intéressants.

      Un classement constructeur en formule 1 très disputé

      Au classement constructeur, ça reste donc assez serré entre Red Bull et Mercedes qui cumulent respectivement 286 et 242 points. Et la bataille pour la 3ème place entre McLaren (141 points) et Ferrari (122 points) promet également de belles choses. Car même si les McLaren semblent avoir un avantage mécanique, la régularité des deux pilotes de la Scuderia est redoutable.

      En revanche, au classement des pilotes, Max, avec désormais 182 points après sa 5ème victoire de la saison a réussi à creuser un bel écart sur Lewis qui en compte 150. Et là encore, ça promet du spectacle pour la 3ème place qui est très disputée entre Pérez (104 pts), Norris (101 pts) et Bottas (92 pts).

      La saison est encore longue, il reste 13 courses à disputer et rien n’est joué, surtout lorsqu’on voit les scénarios que peuvent nous réserver un Grand Prix. Il suffit de remonter à Baku où Verstappen leader, a été trahi par ses pneus à l’instar de Lance Stroll, ce qui avait ouvert une fenêtre de tir à Lewis qui aurait pu prendre 25 points sur son rival direct.

      On attend une réponse du Champion en Titre dans deux semaines car le prochain rendez-vous aura lieu cette fois sur les terres de Sir Lewis Hamilton à Silverstone !

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité