More
    More

      Ligue des champions : focus sur le huitième de finale Barça – PSG

      La confrontation la plus attendue de tous les huitièmes de finale. En effet, bien que cette confrontation ne soit pas aussi excitante que celles ayant eu lieu par le passé, elle en reste une d’exception. Annoncé favori lors du tirage au sort, le PSG a entre-temps changé d’entraîneur (Tuchel par Pochettino) et perdu de nombreux joueurs cadres sur blessure (Neymar, Di Maria !). De l’autre côté, le Barça s’est un peu refait la cerise depuis, mais reste néanmoins sur un courant plus qu’alternatif, avec notamment une défense aux abois à quasi chaque match. Les blessés sont aussi légions chez eux (Piqué, Fati, Roberto, Coutinho). Focus donc sur cette confrontation plus qu’indécise.  

      Défensivement : Un Barça en grande difficulté  

      Pour ceux qui regardent le Barça tous les week-ends, c’est l’évidence même ! Bien qu’ils ne soient pas forcément bons pour une équipe de ce calibre – 31 buts encaissés en 33 matchs joués toutes compétitions confondues -, les chiffres ne sont pas en eux-mêmes catastrophiques. C’est plutôt l’impression que la défense barcelonaise dégage qui fait craindre le pire aux supporters. Et ce ne sont pas les dernières prestations qui vont rassurer ces derniers. D’autant plus que ceux-ci n’ont aucune idée de celle qui sera alignée mardi prochain. En effet, hormis Alba dont la place semble assurée, l’incertitude règne quant à la composition de la défense : Araujo plus qu’incertain (il se pourrait qu’il joue sous infiltrations !), Dest revenant à peine de blessure, Lenglet et Umtiti en criant manque de confiance … Bref, rien n’est fait pour rassurer les supporters blaugranas.

      En revanche, en ce qu’il s’agit de la défense parisienne, on se trouve avec beaucoup plus de certitudes. Seuls ombres au tableau : le manque de rythme de Navas (dû à son retour de blessure) et l’absence de Bernat. Net avantage donc pour le PSG défensivement.  

      Milieu de terrain : Deux équipes loin de leurs grandes années  

      Ici, la comparaison paraît plus équilibrée. En effet, en ce qu’il s’agit du Barça, ce n’est plus le milieu qui dominait tout sur son passage. Xavi et Iniesta partis, un Busquets très clairement sur la pente descendante, le Barça n’impose plus le tempo du jeu à son adversaire comme avant. Toutefois, il continue à avoir un très beau milieu de terrain avec notamment De Jong – qui semble avoir trouvé sa place au sein du jeu barcelonais – et la révélation de 18 ans, Pedri, qui s’est très rapidement imposé dans le onze.

      Côté PSG, le nouvel entraîneur a opéré un changement tactique : dixit le 4-3-3, place au 4-2-3-1. En tout cas, c’est ce qui semble se profiler pour le match aller avec notamment Gueye et Paredes formant la paire au centre et Verratti en numéro 10. Même constat que pour le Barça, le PSG est beaucoup moins dominateur qu’il y a quelques années avec alors Motta – Verratti – Matuidi. Amputé de ses métronomes (Neymar, Di Maria), le PSG ne semble pas en position de faire le jeu, en tout cas, lors du match aller. On semble donc se diriger vers une situation où le PSG, laissant le ballon à son adversaire, opérera en contre, s’appuyant sur la vitesse de Mbappé.

      À voir si le milieu barcelonais sera capable d’assez de créativité ou si le milieu du PSG sera plus efficace dans les transitions vers l’avant. On peut donc s’attendre à une lutte indécise dans cette partie du terrain.  

      Offensivement : Un Barça bien mieux qu’avant  

      C’est le gros point positif – le seul ? – chez le Barça. Un Messi revenu en forme, un Griezmann certes pas toujours en vue dans le jeu mais en réussite – 20 actions décisives (12 buts + 8 passes décisives) en 2020-2021 contre 19 (15 buts + 4 passes décisives) la saison précédente ! – ou encore un Ousmane Dembélé bien en jambes. À l’inverse, au PSG, il manque les leaders techniques de l’attaque, à savoir Neymar et Di Maria- au moins pour le match aller. Ce qui fait que l’attaque parisienne sera probablement composée de Mbappé – Icardi – Sarabia. Beaucoup moins dangereuse donc que l’attaque barcelonaise. Cependant, avec une défense blaugrana aux abois couplée à la vitesse de Mbappé, le PSG a une vraie chance de faire mal au Barça.  

      En outre, les deux équipes ne traversent pas leur meilleur moment avec notamment de nombreux blessés ou des joueurs revenant à peine de blessures. Toutefois, si nous devions dégager un favori, la balance pencherait légèrement en faveur du PSG. En effet, malgré une attaque parisienne affaiblie, la défense barcelonaise semble à l’agonie à peu près à chaque match, et ce, qu’importe l’adversaire. Ce serait donc du 55-45 pour la qualification du PSG. Réponse les 16 février et 10 mars.  

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité