More
    More

      La phytothérapie : une médecine alternative de plus en plus demandée

      De plus en plus de personnes se tournent vers les plantes médicinales traditionnelles afin de prévenir ou de soulager certaines maladies. La pratique de la phytothérapie implique l’utilisation de plus de  270 000 espèces de plantes naturelles. Un grand nombre de ces plantes entre dans la composition de certains médicaments vendus en pharmacie. Naturalité, sécurité, innocuité, disponibilité ou coût…etc. Faisons le point sur la forte recrudescence  pour l’utilisation de ces plantes naturelles.

      La phytothérapie, une médecine naturelle scientifiquement prouvée

      L’une des premières preuves documentées est le papyrus Ebers, répertoriant des centaines de plantes, datant d’environ 1500 avant JC. Les vertus des plantes naturelles – et même leurs dangers – se sont établies progressivement, à mesure que davantage de plantes étaient utilisées et que leurs effets étaient observés. Une étape importante dans l’établissement de la phytothérapie en tant que science a été d’ailleurs la création, en 1976, en Allemagne, de la Komission E. Son but était de rassembler le plus d’informations possible sur les plantes médicinales, en développant des études sur chacune d’elles.

      Parallèlement à ceci, les progrès dans le domaine de la chimie ont conduit à isoler et identifier certains composés. C’est le cas par exemple de la codéine ; une molécule qu’on obtient à partir de coquelicots, qu’on utilise pour soulager douleur et toux. Citons aussi la colchicine qui provient du colchicum, utilisée pour le traitement de la goutte.

      Quel est le principe de base de cette médecine alternative ?

      Tout comme l’homéopathie, le traitement par la phytothérapie se base sur une approche holistique de la vie plutôt que sur une maladie ou un mal particulier. Elle considère le corps dans son ensemble et prend en compte non seulement les symptômes de la maladie, mais aussi de l’environnement et du comportement de chacun pour poser un diagnostic. La phytothérapie est une médecine alternative naturelle incroyable pour prévenir le vieillissement, soulager les maladies chroniques et améliorer la qualité de vie.

      Si vous les utilisez de manière appropriée comme compléments alimentaires, les médicaments traditionnels sont efficaces et sans danger.

      Pourquoi nous tournons-nous de plus en plus vers la phytothérapie ?

      Bien que l’allopathie ait été le système médical le plus acceptable au fil des ans, on revient maintenant à l’utilisation de la phytothérapie. En effet, le soulagement des affections n’est que symptomatique en allopathie. Par ailleurs, on porte aujourd’hui une attention particulière aux effets secondaires graves et frustrants de certains médicaments synthétiques.

      La phytothérapie, comme l’ayurveda et l’homéopathie, sont préférables du fait de leur prise sécuritaire. Il s’agit d’une médecine alternative moins chère et naturelle qui plus est. Enfin, et contrairement aux médicaments synthétiques, qui consistent en une substance chimique unique définie avec précision, les médicaments à base de plantes contiennent toutes une gamme de composés. Pris ensemble, ces composés agissent en synergie pour une action plus complète sur le corps.

      Attention toutefois, certaines plantes peuvent interagir avec des médicaments synthétiques. Pour éviter tout effet indésirable, signalez toujours un traitement allopathique ou de phytothérapie à votre médecin.

      Pour en savoir plus, retrouvez toutes les informations relatives à la phytothérapie sur le site : https://www.santescience.fr/.

      1 COMMENTAIRE

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité