More
    More

      Parasite, un chef-d’œuvre sous-coté ?

      Kiseiju, ou Parasite est un pur bijou. Vraiment… Depuis sa sortie en 2014, très peu d’anime ont réussi à se hisser au niveau de Parasite et nous allons voir pourquoi.

      L’intrigue: Une nuit, des petites sphères contenant des petites créatures, tombent de façon massive partout dans le monde. Comme ces créatures semblent programmées pour prendre le contrôle des cerveaux des humains, l’une d’entre elles s’attaque à un jeune homme, Shin’ichi, dans son sommeil. Pourtant, à cause d’écouteurs, la créature ne réussit pas à entrer par les oreilles du jeune adolescent et décide d’entrer par le nez. Cela échoue aussi puisque l’humain se réveille et se défend. Au final, le parasite réussit seulement à fusionner avec la main de l’humain. Ailleurs dans le monde, d’autres humains et animaux n’ont pas eu cette chance. Ces êtres vivants contrôlés commencent à attaquer d’autres personnes pour s’en nourrir.

       Parasite

      Parasite, une narration simple…

      L’intrigue est très bonne quoique simple et le récit est toujours bien amené. Si l’on cherchait la petite bête, on pourrait dire que Parasite suit un schéma narratif très classique, et oui, c’est plus ou moins le cas. En effet, comme dans de nombreux animes, le héros Shin’ichi est un adolescent sans aucun charisme. Il fait la rencontre de Migi, ce qui lui permettra d’évoluer. Il va aussi se rendre compte que sa meilleure amie, Satomi, est amoureuse de lui. Kana, une fille qui possède la capacité de voir les parasites tombe aussi amoureuse du héros. Tous ces éléments sont à la fois prévisibles et rapidement clairs. En bref, on pourrait croire que cet animé n’a rien de surprenant à offrir. Pourtant, Shin’ichi et Migi ne sont pas des personnages classiques. Loin des héros de shonen, Shin’ichi et Migi possèdent une vraie part d’ombre qui les fera agir, parfois de façon discutable, et souvent de façon inattendue.

      A noter: Parasite est un seinen (manga pour jeune adulte) au même titre que L’Attaque des Titans, Monster ou ReLife.

      … mais intéressante !

      La vraie force de la narration de cet animé, ce sont les multiples interprétations qu’elle propose de celui-ci. Sans vouloir vous gâcher l’animé en vous disant tout dès à présent, l’interprétation la plus basique pourrait être celle du passage à l’âge adulte. Au début de l’anime, le personnage de Shin’ichi est un adolescent prépubère sans aucune maturité et sans charisme. Tout au long de l’anime, il va donc évoluer, notamment grâce au parasite avec lequel il devra apprendre à cohabiter.

      Laissez vous aller à une réflexion philosophique sur l’histoire et vous verrez l’anime pulluler d’éléments qui alimenteront votre réflexion. « Et si les sentiments humains parasitaient notre vie? » « Si une entité quelconque a créé ce monde, peut-elle ou va-t-elle le détruire? » « Les humains sont-ils le fléau de la planète Terre? »

      De vraies réponses à ces questions et à beaucoup d’autres se trouvent dans Parasite. Pour toutes ces raisons, cet animé est intelligent. Pourtant, il n’est jamais moralisateur ou ennuyeux (ce qui est déjà une grande réussite). Si l’on ajoute à cela la petite touche d’horreur, la petite touche d’humour et la toute petite touche d’amour présente dans cet anime, on obtient ce chef-d’œuvre scénaristique qu’est Parasite.

      shinichi___kiseijuu__sei_no_kakuritsu_by_kanekidragneel-d86yolm

      Une animation vraiment à la hauteur :

      L’animation de Kiseiju est agréable de façon générale. On ne s’arrête pas à chaque seconde pour observer des choix visuels osés comme pour la série des « Monogatari » puisque l’anime ne propose rien de tel. Mais au moins, l’animation reste de qualité du début à la fin et même dans les scènes plus banales. Une ambiance « années 80 » due au manga qui fut premièrement publié en 1988, à laquelle on ajoute des smartphones et des ordinateurs pour actualiser l’histoire, subsiste tout le long et apporte un charme supplémentaire à l’animé. L’important c’est l’histoire, et même si l’animation est irréprochable, elle reste une façon de mettre l’histoire en valeur.

      La réalisation de chaque scène est toute aussi exceptionnelle. Chaque scène d’action est extrêmement bien réalisée ce qui permet de s’immerger totalement dans l’histoire. D’ailleurs, il y a énormément de scènes qui vous marqueront longtemps dans cet anime qui mérite d’être vu.

      Cette adaptation en série animée a, elle aussi, été adaptée en 2 films live, le premier étant sorti en novembre 2014, et le second en avril 2015.

      Crunchyroll propose la totalité des 24 épisodes en streaming, tandis que Black Box les a édité en DVD/BR. Allez les dévorer, vous serez surpris !

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité