More
    More

      Asiatika : Lucifer, entre paradis et enfer.

      Les éditions Asiatika nous ont fait voyager avec « Cassandra », un roman graphique de haut niveau, et les quatre saisons de Tida, un artbook bien sympathique. Elles nous proposent désormais de découvrir « Lucifer », un manga de la jeune et talentueuse Shana. Justfocus s’est aventuré dans son univers où se mêlent sentiments, trahison et humour … 

      L’auteur :

      Shana Maidon est une artiste de vingt ans passionnée par la littérature et le dessin. La mangaka, adepte de Yaoi, ne cesse de nous étonner. Aujourd’hui, et malgré son jeune âge, elle a déjà huit manga à son compteur ! Pro-active et travailleuse à souhait, il est certain que Shana saura séduire les adeptes du genre par sa touche de fraîcheur et sa plume malicieuse. De plus, elle possède indéniablement les qualités pour faire parler d’elle dans les années à venir.

      L’histoire :

      On pourrait croire que Yuu et Renzo sont des jeunes hommes comme les autres. Or c’est bien loin d’être le cas. Le premier est un vampire horrifié par le goût du sang, le second, un loup. Tous deux, amis depuis toujours, sont touchés par la malédiction de Lucifer. Un beau jour, Renzo disparaît sans prévenir. Bien décidé à le retrouver, Yuu part à sa recherche. Rapidement, il est plongé dans une aventure qui lui permettra d’ouvrir les yeux sur son passé oublié.

      luc

      A première vue, l’histoire est intéressante et bien trouvée. Ce premier tome nous plonge dans la vie de deux personnages bien contradictoires. Yuu, le  naïf, et Renzo, le beau ténébreux. Les protagonistes sont sympathiques et intrigants, tout comme ce puissant lien qui les unit. Leur belle amitié se révèle être une véritable histoire d’amour qui ne peut laisser indifférent. Les sentiments, bien que cachés se dévoilent au fil des pages. La relation de ces deux-là est un des atouts de ce manga haut en couleurs, tout comme cette recherche constante de la vérité ! Lucifer, peu présent, pèse toutefois sur nos héros. Son ombre se fait sans cesse ressentir et il est indéniable que sans lui, cette œuvre serait fade et sans saveur – tant le thème de l’amour interdit est repris. L’envie de le découvrir davantage tiraille le lecteur jusqu’à la fin. Quand il apparaît enfin, l’action peut débuter… Or  c’est à ce moment stratégique que la première partie de cette œuvre se conclue !!

      Bingo ! Impossible de ne pas vouloir lire la suite après ce petit coup de théâtre bienvenu et l’apparition de Lucifer, un personnage qui risque bien de nous plaire par son caractère et sa douce folie.

      En route pour l’enfer …. 

      https://www.youtube.com/watch?v=5mX1xYFzLMM

      Comme Yuu, nous partons en quête de réponses. Comme-lui, nous attendons l’évolution de sa relation avec Renzo mais aussi de savoir s’il va enfin boire du sang. Et donc, céder à ses démons …  Accompagné de quelques équipiers aux profils variés, il part à l’aventure à l’aveuglette, sans vraiment savoir où cela va le mener. Les personnages sont bien nombreux pour un premier tome. Certains semblent inutiles à l’intrigue de départ, pourtant si l’auteur les a placés sur la route de Yuu, c’est qu’il y a une raison …. Raison qui sera sans doute dévoilée au fur et à mesure de l’histoire ! Toutefois il est important de noter qu’à la première lecture, il est possible de s’y perdre tant la ressemblance est frappante notamment entre les deux blondes de l’histoire.

      L’univers de l’auteur est épuré et c’est un véritable plus. Impossible de s’arrêter sur des détails inutiles. La simplicité a souvent du bon. Le dessin, bien que beau, est parfois troublant dans la proportion ou la forme des visages (Prenons exemple de la couverture). Toutefois il est loin d’être mauvais. Le talent de l’auteur est présent et il est certain que celui-ci s’affirmera dans les années à venir. Il y a un véritable potentiel tant sur l’aspect technique que créatif. La jeune mangaka rajoute sa touche d’humour, quelques scènes embarrassantes comme pour casser le cliché de l’œuvre vampirique souvent sombre et profonde.

      L’avis de JustFocus :

      Une œuvre sympathique à découvrir mais que j’ai dû relire pour bien situer les choses et différencier les personnages. De prime abord, il est facile de s’y perdre mais avec du recul, l’histoire risque de devenir intéressante. Ce premier tome fait son job. Il présente, introduit, explique, surprend mais le meilleur est à venir grâce à l’apparition de Lucifer…. Je n’ai pas été abasourdie mais je dois dire que ma curiosité me poussera à lire les prochaines publications. Il y a tant à voir et à découvrir que s’arrêter sur ces premiers chapitres serait bien dommage. Il est vrai que quelques défauts sont présents et peuvent venir troubler le lecteur mais certaines critiques envers cette œuvre sont bien trop virulentes.. Elles ne laissent aucune chance à cette jeune auteur et l’écrase sans retenue sous un flot de mots cinglants. Les qualités sont présentes et en grand nombre : Le dessin, l’humour, cette jolie naïveté, ce découpage sympathique …. Le mieux est sans doute de vous faire votre propre avis ! Votre cœur ne palpitera pas forcément mais vous passerez peut-être un bon moment.

       Adeptes de Yaoi et autres curieux, à vos lectures !

      lucifer

      Les points positifs :

      • L’histoire de vampires revue et revisitée

      • L’ombre de Lucifer

      • Certains dessins qui valent le coup d’œil.

      • Asiatika laisse sa chance aux jeunes Mangakas

      Les points négatifs :

      • Certaines planches paraissent bien moins travaillées que d’autres de la même œuvre.

      • Une difficulté à découper l’œuvre, à comprendre et à situer certains personnages.

      • Une autre couverture aurait été préférable. Celle-ci semble avoir mauvaise réception. 

      La suite de Lucifer devrait sortir d’ici l’année prochaine. JustFocus sera au rendez-vous pour vous faire découvrir la suite de cette histoire romantico-vampiresque !

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité