More
    More

      [Été 2017] Knight’s & Magic : quand mecha et magie riment ensemble…

      Un programmateur et fan de mecha perd la vie et se retrouve dans la peau d’un jeune garçon, dans un monde où magie et armures se côtoient. Un rêve éveillé pour ce féru de robotique et d’anime ! Après Made in Abyss, Princess Principal et Love & Lies, découvrez Knight’s & Magic sur Wakanim cet été !

       

      Knight’s & Magic

       

       

      Titre original : ナイツ&マジック – Naito & Majikku

      Genre :  Fantastique, action, magie, mecha

      Type : Shônen

      Période : du 9 juillet au …

      Plateforme : Wakanim

      Nombre d’épisodes :  ???

      Studio : 8bit (Comet Lucifer, Aquarion Evol)

      Réalisation : Yamamoto Yuusuke (Aquarion Evol, Night Wizard)

      Character design :  Kenichiro Katsura (Comic Party Revolution, Macross 7)

      Compositeur :  Masato Kouda (Mahou Sensou, Chain Chronicle: Haecceitas no Hikari)

       


       

      logo Knight's & Magic

       

      Synopsis

      Paix à son âme.

      Dans la fleur de l’âge, Kurata, un jeune programmateur de génie et fan de mechas, perd la vie dans un accident de voiture. Mais quelle n’est pas sa surprise de se réveiller dans un autre monde où cohabitent monstres, magie et armures, réincarné dans le corps d’un jeune garçon, Ernesti Echevalier. Il se met alors en tête de construire l’armure idéale. Malgré son jeune âge, Ernesti apprend à utiliser la magie et ses talents de programmation vont se révéler bien utiles pour parvenir à ses fins. Le chemin ne sera pas tout tracé mais personne ne pourra l’empêcher de vivre sa passion, même dans ce drôle de monde !

       


       

      Geek un jour, geek toujours ! 

       
      Kurata, programmateur de génie et fan de mecha et d’anime, a malheureusement perdu la vie dans un accident. Malheureusement oui, mais pas pour tout le monde ! Car ce qui pourrait s’avérer être un tragique accident pour certains, est en fait une sorte de bénédiction pour le principal intéressé…
       
      Knight's & Magic Kurata
      © Hisago Amazake-no・SHUFUNOTOMO/Knight’s & Magic ProjectAll Rights Reserved.
       
      Et à compter de ce jour, c’est Ernesti qu’il vous faudra l’appeler ! Ernesti, comme ce jeune garçon haut de trois pommes dans lequel il vient de se réincarner et qui échappe de peu à une situation critique. Une mort pour une nouvelle vie… Drôle d’échange. Mais ce n’est pas Kurata qui se plaindra de cette nouvelle condition miraculeuse ! Un fan de mecha et d’anime comme lui ne pouvait espérer de vivre meilleure expérience, même dans ses rêves les plus fous. Car entre Silhouette Knights et magie, son cœur ne sait plus où balancer… Et il lui sera impossible d’éteindre la flamme ardente qui brûle en son corps ou les étincelles qui jaillissent de ses yeux… Un choix s’est d’ailleurs imposé comme une évidence à son esprit : il deviendra Knightrunner, peu importe le prix à payer et le savoir à acquérir ! Et dans un monde où les humains doivent se défendre des hordes de monstres vivant à l’extérieur de la ville, le prometteur Ernesti ne saurait revenir sur ses paroles !
       
      Côté univers, ce nouveau venu parvient à mélanger les styles dans une ambiance agréable. Les Silhouette Knights et autres armures se révèlent être un condensé de technologies et de matériaux tous plus impressionnants les uns que les autres. A contrario, il vous suffira d’observer l’architecture de l’école ou de la ville… Des remparts, murailles et même des charrettes ! Difficile à croire quand on voit le condensé de technologies que contiennent les Silhouette Knights ! Mais c’est pour l’instant un détail qui tient la route. A voir si notre programmateur de génie ne viendra pas fourrer son nez par là !
       
      Knight’s & Magic se base donc sur un scénario de réincarnation, qui laisse bien vite place à l’action et la passion de notre programmateur ! Un scénario qui ressemble à tant d’autres mais qui parvient à allumer cette petite flamme de curiosité en nous…
       

       

      Mecha & magie : des gerbes d’étincelles ! 

       

      Outre cette histoire de réincarnation qui se fait oublier rapidement, Knight’s & Magic a de quoi convaincre dans son rythme sympathique et ses sujets. Car Knight’s & Magic est un anime (et à l’origine une série de romans et de light novel, avant d’être adapté en manga) qui en a sous le moteur. Si les mots « éther », « mana » ou « robot » résonnent en vous et vous donnent des frissons, ne zappez plus ! On vous a vendu un anime avec des mecha et de la magie, vous ne serez pas déçus ! N’oubliez pas que même si Ernesti n’a qu’une douzaine d’années, un programmateur de génie se cache en lui ! Un talent qui lui sera bien utile pour parvenir à ses fins ou pour s’extirper d’une situation tendue. Autre talent qui semble inné chez lui : la magie. Maîtriser des sorts de moyen et haut niveau ? C’est un détail. Manier un Silhouette Knight malgré un déficit flagrant ? Une broutille ! Tout simplement parce que Ernesti a un rêve à accomplir… Celui de créer de ses propres mains un Silhouette Knight. Un projet et un talent qui ne plaisent pas à tout le monde…

      Côté personnage, on accroche bien évidemment au jeune Ernesti qui n’aura nul mal à vous taper dans l’oeil. Un protagoniste qui, plus d’une fois, saura vous surprendre et vous faire rire. Spontanéité, volonté et passion sont ses mots d’ordre. Les personnages plus secondaires ne sont pas laissés de côté : étudiants, professeurs, nobles et même le roi seront aux côtés de Ernesti. Enfin… plus ou moins. Chacun possède ses forces et ses faiblesses, mais aussi une volonté propre. Au fil de ces quatre premiers épisodes, les liens se tissent, s’étirent et se défont au rythme des combats et des sorts. Et on hâte de continuer à les voir évoluer ! Toutefois… on aimerait aussi en apprendre plus sur les liens entre eux et sur chacun des personnages. Un côté qui pêche car l’anime se veut rapide. Dommage…

       

      / ! \ High Voltage / ! \

       

      Dès le premier épisode, l’action est au rendez-vous ! Chaque épisode comprend son lot d’action qui saura faire monter votre excitation. Lames, magie et chocs métalliques promettent de vous enivrer et de vous faire passer un bon moment. Ne vous attendez pas trop à des combats mecha cependant, les armures Silhouette Knights ayant été créée pour défendre la ville et la population. Ce sera donc du mecha VS monsters. Le rythme reste prenant du début à la fin de ces premiers épisodes, titillant toujours un peu plus notre curiosité et notre envie de voir Ernesti et ses amis évoluer. Et surtout de voir s’il parviendra à réaliser son rêve !

      Toutefois, on aurait aussi apprécié de découvrir certaines scènes ou personnages de manière plus posée. Les actions se suivent à vitesse grand V, donnant un rythme effréné, mais pas forcément assidûment construit. Heureusement que les scènes de l’école parviennent à poser quelques fois le rythme, le ralentissant quelques secondes.

      L’animation est de qualité et reflète une belle image de cet autre monde. Les couleurs sont chaudes et travaillées, les actions fluides et détaillées, les paysages chaleureux et apaisants. Le studio 8bit a fait un très beau travail sur Knight’s & Magic et le thème de l’anime le lui rend bien. Côté ambiance musicale, on découvre ou retrouve avec joie Masato Kouda. Un compositeur qui nous emmène dans un univers sonore ponctué de sonorités qui se veulent celtes. Une découverte plutôt sympa !

       

      En bref, Knight’s & Magic est un anime que nous continueront à suivre jusqu’au bout, en espérant y découvrir de belles choses… Espérons aussi qu’il continuera sur sa lancée et améliorant ses quelques points faibles ! A suivre tous les dimanches à 16h30 sur Wakanim ! Et si comme moi, ça vous a donné envie de découvrir le manga et le light novel… Prions ensemble pour une édition française un jour !

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.