More
    More

      DanMachi : La légende des Familias, notre avis sur le tome 1 !

      Ototo ajoute un nouveau shonen à son catalogue avec DanMachi : La Légende des Familias de Kunieda et Fujino Omori. Entre mythologie et labyrinthe sans fin, un jeune héros et une déesse passent un accord pour créer une Familias reconnue, mais le chemin promet d’être long, très long.

       

      DanMachi : La Légende des Familias

       

       

      Danmachi la Légende des Familias

      Titre original : Dungeon ni Deai wo Motomeru no wa Machigatteiru Darô ka

      Titre alternatif : DanMachi

      Auteurs : Fujino Omori (scénario) et Kunieda (dessins)

      Éditeur français : Ototo Manga

      Éditeur original : Square-Enix

      Date de sortie : 08/09/2017

      Nombre de tomes : 8 volumes au Japon

      Statut : série en cours

      Prix : 6,99 €

       

       


       

      Dans la ville cosmopolite d’Orario, Bell Cranel est un aventurier du donjon voué à la déesse Hestia depuis à peine deux semaines. Encore inexpérimenté, Bell, tête en l’air, descend un jour trop profond dans le donjon labyrinthe qui fait la réputation de la ville et tombe sur un gigantesque Minotaure. Alors qu’il va succomber sous les coups de la bête, il est sauvé par Aiz Wallenstein, une célèbre aventurière de la Familia de Loki, aussi belle qu’imperturbable. Elle vient à bout du monstre en moins de temps qu’il en faut pour dire ouf et sauve le jeune homme. Bell tombe immédiatement sous le charme de la jeune femme mais, sous le choc, s’enfuit sans même dire un mot. Rongé par le regret, il ne sait comment l’aborder et il se persuade que pour être digne de son intérêt, il doit devenir de plus en plus fort. Il décide alors de plonger avec d’autant plus d’assiduité dans le donjon d’Orario infesté de monstres toujours plus dangereux. Pendant ce temps, Hestia s’inquiète de plus en plus pour lui et se demande comment lui venir en aide.

      Avec ce premier tome de DanMachi, l’on trouve un shonen efficace, ponctué de combats et de références mythologiques. Les dieux de nombreux panthéons se sont donné rendez-vous dans la cité labyrinthe d’Orario pour fonder des familias, sorte de guildes, avec des humains à qui ils accordent leurs bénédictions. Parmi les divinités croisées dans ce premier tome se trouvent Hestia, bien entendu, Aphrodite, Héphaïstos, Loki et Ganesh.

      Il y a une certaine ambiance jeu vidéo dans les bénédictions divines accordées aux humains et dans le système d’évolution. Les aventuriers vont faire du farming dans le donjon et les dieux leur accordent plus de PV, PM, des stats améliorées et des sorts. La diversité des personnages, les monstres et l’ambiance en général sont typiques de l’héroïque fantasy.

      Hestia à la plastique irréprochable est assez drôle et dévouée. Bell, pour le moment, semble un peu basique et sans relief comme héros. Même ses motivations sont basiques. En espérant que ses aventures vont le faire mûrir un peu.

      Les dessins ne sont pas mal et efficaces, sans être transcendants. Les filles sont mignonnes, les mecs … des mecs, les monstres sympas et les décors plutôt épurés.

       

      On ne peut pas dire que l’histoire de DanMachi : La Légende des Familias soit pour le moment vraiment surprenante, mais c’est une lecture tranquille, agréable et plutôt bienveillante. Et si vous souhaitez vous en faire une idée, c’est par ici pour lire un extrait du premier tome. 

      0
      Sandrahttp://katatsumurinoyume.com/
      Sandra est passionnée de découvertes culturelles au sens large et d'Asie plus particulièrement !

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.