[Critique anime] Beelzebub : le fils du roi démon débarque !

0
394

Les mauvais jours arrivent et pour ne pas déprimer, nous vous proposons de découvrir une série qui vous fera vous tordre de rire : Beelzebub ! Un anime datant de 2011 mais qui n’a pas perdu de ses couleurs. Préparez-vous à partir à l’aventure avec Oga et Baby Beel !

 

Beelzebub

Beelzebub

Beelzebub est un anime comptant 60 épisodes disponible sur ADN. Produit par le studio d’animation Pierrot Plus, la série mélange action, comédie et surnaturel.

« Jeune délinquant réputé pour être le plus fort, Oga Tatsumi rencontre un bébé lors d’une bagarre de rue…
Ce jeune bébé a pour nom Beelzebub, le fils du rois des démons ! Ce même bébé a, en réalité, été envoyé par son père dans le but de détruire la race humaine ! Oga n’aura donc d’autres choix que de prendre ce bébé sous son aile et devra devenir plus puissant pour aider Beelzebub dans sa mission…
La route sera semée d’embûches et les combats seront rudes, Oga devra donner le maximum si il veut réussir dans sa tâche. »

 

Beelzebub, les démons débarquent !

Beelzebub

Dans Beelzebub nous suivons Oga, un délinquant qui, par pur hasard, se retrouve à élever le fils du Roi des démons ! Nous allons donc le suivre dans sa vie quotidienne (qui n’a rien de banale !) et assister à toutes les péripéties auxquelles il va être confronté, notamment ses combats contre les autres délinquants de son lycée !

Cette série est bourrée d’humour ! Et ce ne sont pas les exemples qui manquent ! L’attitude de Baby Beel est hilarante, la façon dont il agit en essayant de reproduire ce que fait Oga est tout simplement tordante. Sans oublier, sa réplique « Dabu », qu’il adapte en changeant le ton pour que cela convienne à chacune des situations, rend l’histoire encore plus drôle !

 

Beelzebub

Concernant les personnages, nous suivons principalement Oga et Baby Beel. Au fur et à mesure de l’histoire, de nouveaux personnages font leur apparition, tous aussi dangereux les uns que les autres, voire encore pire pour certains. Et c’est ce qui créé le challenge pour Oga : trouver des adversaires de plus en plus forts ! Et grâce à ces nouvelles rencontres, des nouvelles amitiés se créent, de l’entraide fait même son apparition (on vous assure !) et cela donne une dimension tout autre à l’histoire quand, même les délinquants s’allient pour se battre contre un adversaire commun (chose que nous n’aurions pas imaginés au début de l’anime) !

Mais cette histoire ne se résume pas qu’à des délinquants puisque Oga va rencontrer toutes sortes de personnes qui ne sont pas toutes issues de son école de délinquants ! Et cela va lui permettre de tester de nouvelles choses, nouvelles techniques de combats, ou de vivre des moments « calmes » ou inédits !

Au niveau des graphismes, ils ne sont pas extraordinaires. Les dessins et décors ne sont pas toujours très nets, mais l’anime se regarde bien, l’histoire compense et en fait une série très plaisante ! Côté bande-son, les OST correspondent très bien à l’univers de la série, ce qui permet de se plonger au cœur de l’histoire ! C’est la même chose pour les opening/ending ! Les musiques sont très agréables à écouter !

Le seul « point négatif » concernant cette série est la fin de l’anime ! Nous trouvons qu’elle est un peu « bâclée » par rapport au reste, ce qui est vraiment dommage ! Si la fin avait été développée beaucoup plus qu’elle ne l’est, que les combats avaient été bien menés, que les actions aient été seulement montrées pour certaines, au lieu de les passer si rapidement… Cette série aurait été finalisée en beauté et aurait pris une dimension toute autre ! Cela l’aurait placé à un rang supérieur. Il est dommage de terminer aussi mal une série après 60 épisodes.

 

Beelzebub reste une très bonne série qui mélange à la fois l’action et l’humour. Malgré une fin qui laisse un peu à désirer, nous vous la recommandons chaudement !