Critique du tome 16 de Shy : l’ascension des héros

0
3605
shy couverture

Les héros du manga Shy sont engagés depuis plusieurs tomes dans un face à face intense face à l’organisation Amalarilk. L’affrontement est autant physique que psychologique et conduit les défenseurs de la justice à affronter leur propre peur. Dans ce 16ème tome, Bukimi Miki clôt l’arc autour de Lady Black et ouvre un nouveau chapitre de son passionnant récit.

La voie du pardon

Amalarilk a révélé au monde entier l’île de Neverland censée libérer les humains de leur tristesse et leur rendre leur âme d’enfant. Mais ce paradis recèle un piège dangereux que Shy et ses amis les héros de Terre ont décidé de dévoiler. Pour ce faire, ils doivent infiltrer la base de leurs ennemis et les affronter sur leur propre terrain. Cette mission délicate les oblige à se diviser pour traquer les bires d’Amalrilk.

Lady Black, l’héroïne de la Suisse, se retrouve ainsi face à face avec Stigma, le chef d’Amalarilk. Or, sous son air de jeune garçon se cache un manipulateur doué, capable d’exploiter les failles des super-héros. Sa manipulation mentale envoute la jeune helvétique qui retombe en enfance pour en revivre les traumas. Avec un espoir illusoire : goûter à un bonheur qui lui a été refusé. Seule Shy et son équipe semblent capable de la tirer des griffes de leur ennemi.

shy

Shy : Lady Black Rises

Ce tome 16 se concentre sur l’histoire de Lady Black. Le précédent volume nous avait très touchés en nous révélant son terrible drame et la culpabilité qu’elle porte depuis son enfance. En effet, Lady Black, non seulement, a perdu ses jambes mais aussi son père. De sa disparition, elle ne s’est jamais remise ni excusée. Ce talon d’Achille est exploité par Stigma qui l’enchaîne à un hypothétique passé joyeux. Or, cette illusion est une cage dorée où s’enfonce l’héroïne.

Tout l’enjeu de son sauvetage tient alors dans cette réflexion par rapport au passé, à la nostalgie. Ils forment un gouffre de douceur au creux duquel se terre un ennemi implacable : l’immobilisme. Tant que l’héroïne helvétique ne fait pas le deuil de son passé, elle demeure une victime fragile. Et c’est très astucieusement que le récit exploite ses pouvoirs pour lui offrir sa rédemption. Lady Black , alias Pilz Dunant (patronyme du créateur de la Croix Rouge) est née pour soigner. Comme son père (et avant lui Henri Dunant) son bonheur ne réside pas dans le passé mais dans le sauvetage des vies.

shy

Stigma All Mighty

Ce 16ème tome met enfin en avant le redoutable chef (gourou) du groupe Amalarilk. Jusqu’alors, il se contentait d’envoyer ses sbires harceler, affaiblir les super-héros. Cette fois-ci, l’arrivée de Shy puis la rédemption de Lady Black, l’obligent à prendre part au combat. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’attente était méritée. Sa puissance est impressionnante et malgré la force déployée par Shy, il ne vacille pas.

Visuellement, le dernier tiers du manga nous gâte en scène d’action. Non seulement, Shy déploie tout l’éventail de techniques apprises depuis le tome 1 mais Pilz Dunant montre qu’elle n’est pas qu’une simple infirmière. En face, Stigma rivalise de force, d’intelligence utilisant des ressources insoupçonnées, retournant contre ses adversaires leurs coups. Ce duel laisse planer un immense doute sur sa nature : qui est-il vraiment ? la violence est-elle utile contre lui ?

shy

A la recherche de Shine

Elle est la grande surprise des derniers tomes. Shine, la soeur de Shy, est à l’origine de la naissance de Stigma. Pour Shy, le déchirement est total. Comment une héroïne a-t-elle pu sombrer ? Lorsqu’elle combat Stigma, c’est une part de sa sœur qu’elle affronte. C’est peut-être pour cela qu’elle échoue car il y a en elle un mince espoir de sauver l’âme de sa sœur. Espoir qui va être bousculé par l’ultime révélation de Stigma.

Celle-ci permet à la narration de basculer dans un nouvel arc, dans le plus pur esprit shonen : celui de la quête. Les héros vont devoir se surpasser pour démanteler l’organisation de Stigma. Or, leur ennemi est une pieuvre dont le nombre de tentacules reste un mystère. Quant aux capacités de ses membres, l’autrice, avec malice, nous les dévoile au compte-goutte. Une chose est certaine, l’affrontement va encore gagner en intensité.

Ce 16ème tome de la série Shy fait encore monter d’un cran la pression. Toujours aussi bien écrite et construire, elle saute de révélations en nouveaux mystères pour maintenir intact notre intérêt. L’œuvre est à découvrir en intégralité aux éditions Kana.