More
    More

      Oxygène d’Alexandre Aja : à déconseiller aux claustrophobes

      Le français Alexandre Aja est de retour sur ses terres natales pour signer une œuvre inédite : Oxygène. Porté par Mélanie Laurent, le film raconte comment une mystérieuse jeune femme atteinte d’amnésie se réveille dans un caisson médical au milieu de nulle part. Prise de panique, elle va tout tenter pour en sortir vivante.

      Oxygène : un thriller sous tension

      Alexandre Aja est un des maîtres des films d’horreur. C’est notamment lui qui a mis en scène les remakes de La Colline à des yeux et de Piranhas. Récemment, il a servi à ses fans un survival musclé avec Crawl. Le revoilà donc sur Netflix avec une nouvelle proposition : Oxygène. Le film repose son principe sur un concept simple : l’enfermement total dans un lieu inconnu. Un concept déjà exploité à travers le septième art dans de nombreuses œuvres comme par exemple dans Buried.

      Oxygène d'Alexandre Aja : à déconseiller aux claustrophobes

      Avec Oxygène, Alexandre Aja ne révolutionne pas le genre, mais permet d’apporter une vision solide à un genre sous tension. Le cinéaste signe une œuvre parfaitement maîtrisée, qui joue avec les sensations de son public. Oxygène est un film physique, qui se déroule essentiellement en huis clos dans cette boîte non identifiée. Mélanie Laurent incarne une héroïne solide qui peut compter sur la présence d’une intelligence artificielle qui va plus ou moins l’aider, doublée par Mathieu Amalric. Finalement, il n’y a pas grand-chose à dire sur Oxygène. C’est un thriller efficace, qui ne prend pas d’énormes risques mais offre une lecture intéressante et rythmée du genre.

      Un film très ancré dans les thématiques de son cinéaste

      Oxygène est certainement l’un des films les plus abordables de son auteur. Plus grand public que ses précédentes œuvres, Oxygène s’inscrit néanmoins parfaitement dans les thématiques d’Alexandre Aja. Une fois de plus, le cinéaste aborde les notions d’enfermement et de prison physique, qu’il a déjà abordées dans ses précédents essais. Une manière pour lui de pousser à son paroxysme ses centres d’intérêt. Le rythme et le ton sont parfaitement exécutés, et les 100 minutes de métrage ne sont ni trop longues, ni trop courtes, parfaites pour raconter cette histoire.

      Oxygène d'Alexandre Aja : à déconseiller aux claustrophobes

      Le film peut également compter sur un twist final intéressant et bien masqué, qui permet de donner une toute autre identité au film. Des tribulations impossibles à dévoiler ici, qui permettent à Oxygène de s’engouffrer dans des thématiques bien plus larges et vertigineuses que la simple notion de survival claustrophobe.  

      Ainsi, globalement Oxygène est un film très cool. Alexandre Aja signe un thriller sous tension extrêmement efficace. Un long-métrage intelligent, qui propose un twist final malin, et permet à son cinéaste de se renouveler au sein de ses propres thématiques d’enfermement. Le film est disponible sur Netflix depuis le 12 mai dernier. 

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité