More
    More

      Le bus d’Into The Wild, déplacé pour protéger les randonneurs

      Le mythique bus du film Into the Wild, situé en Alaska, a été déplacé. La sécurité des randonneurs est la raison de ce choix.

      Into the Wild : un retour à la nature

      Le film de 2007, réalisé par Sean Penn, est une adaptation du livre tiré d’une histoire vraie Voyage au bout de la solitude de Jon Krakauer (1996). Elle nous conte l’histoire de Christopher McCandless, interprété par Emile Hirsch.

      Il s’agit d’un étudiant américain brillant venant d’obtenir son diplôme. Pour fêter cela, il va au restaurant avec ses parents. Étant aux antipodes des idées de sa famille et des normes de la société américaine, il décide de partir. Sans prévenir personne.

      Il prend son envol et visite une grande partie du sud des États-Unis en voiture. Puis direction l’Alaska, un voyage fait presque entièrement en auto-stop ! Il découvre les montagnes enneigées et se réfugie dans un bus abandonné. Le fameux « magic-bus » qui a justement été déplacé. Il y restera une centaine de jours. Trois mois de solitude où il se ressourcera en trouvant une certaine paix spirituelle.

      Bien sûr, le film ne se termine pas sur cette bonne nouvelle le concernant, puisque les choses se compliquent par la suite. Des péripéties et une vie incroyable, c’est ce qu’a vécu ce jeune Christopher McCandless.

      Le bus aussi mythique que l’histoire

      Le bus, si important dans la vie de Christopher, l’est aussi dans le film. Anciennement situé au bout du chemin de randonnée Stampede Trail, de nombreux aventuriers allaient chaque année à la découverte de ce bus, parfois dans des conditions dangereuses.

      Entre 2009 et 2017, quinze opérations de secours ont dû être organisées pour des randonneurs en danger, selon les autorités locales. Certains sont même décédés, comme des voyageurs venus de Suisse et de Biélorussie, en 2010 et 2019, noyés lors de l’expédition.

      Le déplacement du bus s’est fait pour cette raison, soulevé par un hélicoptère de l’armée. Conservé dans un site sécurisé, pas de lieu définitif annoncé pour l’instant. Peut-être pour l’exposer au sein d’un musée ?

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.