More
    More

      Critique « Nés en Chine » de Lu Chuan : de belles images mais une mise en oeuvre discutable

      Nés en Chine, le nouveau film de la série des Disneynature, relate les vies de quatre animaux à différents endroits de la Chine. Le réalisateur Lu Chuan, habitué des films de guerre, s’offre une pause en filmant les comportements de singes, pandas, léopards ainsi que de grues et leurs places dans la nature. Nous découvrons ainsi leurs « vies familiales » et les problèmes qu’ils rencontrent sur une année au gré des saisons.

      L’image et le son : des impressions très contrastées

      L’avis que l’on peut avoir sur les images est contrasté. En effet, les images sont superbes ceci est indéniable. Les cadreurs et le réalisateur ont su mettre en avant les paysages grandioses, grâce aux moments choisis pour la beauté de la lumière et des couleurs. Une importante utilisation de plans aériens et une grande variété de plans (larges, zénithaux…) permettent de garder le spectateur alerte. Mais il faut aussi reconnaître que ce sont des procédés qui relèvent du cliché. Ils deviennent vite lourds à supporter car ils sont maladroits pour les adultes, qui sont habitués aux plans aériens censés rendre l’image plus impressionnante, ce qui fait échouer cette volonté de grandiose.

      Le même reproche peut être fait au son : la voix-off est très correcte mais les histoires narrées sont  assez décevantes. En revanche ce qui est excellent, c’est le bruit des pas puissants du léopard qui font frémir et ressentir la force du fauve. On sentirait presque nos os craquer à la place des branches brisées par la bête. Il faut noter que des efforts importants ont dû être faits rien que pour arriver à ces endroits en transportant tout ce qui est nécessaire à un tournage. S’approcher autant d’animaux sauvages aussi dangereux qu’un léopard ou aussi rare qu’un panda, surtout avec leurs petits, est extraordinaire et ce cinéma nous donne la chance de les voir de très près. Ce sont des images « vraies », au sens de non-reconstituées et dont l’existence ne dépend pas de la nôtre. Il est incroyable de pouvoir les contempler. Cependant, il serait naïf de croire qu’il s’agit d’un documentaire.

      En effet, le but de Nés en Chine n’est pas de nous apporter un savoir. Il y a bien des bribes de connaissances plus ou moins explicites sur l’alimentation et la vie sociale des animaux, mais le but est surtout de raconter des histoires sur eux. En effet, le film joue beaucoup sur la narration. Celle-ci est bien construite, avec le fil rouge de l’année et des saisons symboliquement liées par les images des grues, en cohérence avec la légende associée à ces oiseaux. Mais il faut se rappeler qu’il s’agit d’un film pour enfants et que cela permet une lecture plus simple du film. Le public est, on le voit à travers la construction du film, extrêmement ciblé : les jeunes enfants et leurs parents. Cela se confirme à travers les sujets choisis qui sont en grande partie liés aux relations entre les membres d’une famille et tout spécialement la maternité. Ainsi, l’identification est forte pour les spectateurs et ceux-ci, notamment ceux venus avec leurs enfants, ne peuvent qu’être touchés par ce qu’ils voient.

      Un documentaire au but étrange

      Et c’est là un reproche que l’on peut faire au film : Les spectateurs viennent pour voir un documentaire mais à la place, on leur donne une vision dédoublée de leur propre vie pour les faire s’émouvoir. Ce qui est très dérangeant car on a l’impression d’être trompés sur le contenu du film. La transposition de sentiments humains sur des animaux est naïve et des événements naturels sont complètement détournés de ce qu’ils devraient être. Ainsi, la mort n’est pas effacée car un montage efficace permet de faire comprendre sans le montrer qu’un animal a été tué par le léopard, en acte nécessaire. Cet acte n’est donc pas blâmable mais il est présentée d’une façon moralisée au lieu de montrer un comportement animal naturel, loin des conceptions du Bien et du Mal. Le traitement le plus gênant est celui de l’aigle qui enlève les jeunes singes, présenté comme une menace entière, un méchant comme dans les films d’animation. On apprend donc aux enfants qu’un animal carnivore est « méchant », ce qui est absurde.

      Ainsi, les vies animales sont abordées au travers du prisme des mœurs de la société humaine : maternité, adolescence, relations familiales et même sociales. Nous assistons par exemple à une surprenante histoire de jeune singe tenté de rejoindre ce qui s’apparente à un « gang » de singes, dans une espèce de parodie plus ou moins involontaire de films sociaux américains. On ne montre pas la vie d’animaux sauvages, mais un reflet de la société humaine pour que les spectateurs se sentent concernés émotionnellement. Le montage est dans ce sens et de façon peu subtile, extraordinairement directif, aidé d’une bande-son (excellente soit-dit en passant) typique de Disney qui aiguille très fortement le spectateur vers les émotions qu’il doit ressentir: Etre impressionné devant les paysages, amusé devant le panda pataud, ou bien ému par la mort… Cette impression d’être fortement dirigé nuit à l’appréciation du film en ne laissant aucune marche de manœuvre à l’interprétation. Une dernière chose est assez étrange pour un film moderne : le film ne mentionne pas explicitement les problèmes environnementaux et les espèces en danger comme le panda, alors que l’on nous répète depuis des années à quel point certaines sont en danger. Ce qui est dommage pour un film destiné aux enfants. Mais on peut aussi penser que cela aurait trop fait dévier le film, ce qui est possible.

      Si vous souhaitez passer un après-midi agréable avec vos enfants, petits-enfants ou neveux au troisième degré, ce film fera l’affaire. Voir vos enfants s’extasier devant les culbutes d’un petit panda vous rappellera que ce film est fait pour eux et vous débarrassera de toute envie d’intellectualiser ce film comme il a été fait dans cet article. Devant ces magnifiques paysages, laissez-vous porter par les histoires racontées sur ces animaux dans Nés en Chine.

      Nés en Chine bande-annonce :

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité