More
    More

      [Critique] D.Gray-Man Hallow : le retour de l’humain qui aime les akuma !

      Cela fait plusieurs mois qu’on vous en parle : le retour tant attendu de D.Gray-Man en anime ! Et cela fait presque déjà un mois que le premier épisode de D.Gray-Man Hallow a été diffusé sur la plateforme Wakanim. Alors après quatre épisodes que vaut cette suite ? Les changements sont-ils positifs ? Vous faut-il absolument suivre D.Gray-Man Hallow ? Je vous en dis plus dans cette critique qui fait le point à mi-chemin de la seconde saison !

       

       

      D.Gray-Man Hallow

       

       

       

      47_636032349648140137DGrayManHallow

      Titre original : ディー・グレイマン HALLOW

      Titre alternatif : D.Gray-Man Hallow

      Genre : Fantasy, Action, Combat

      Type : Shônen

      Année de production : 2016

      Diffusion : Wakanim (4 juillet 2016 au …)

      Nombre d’épisodes : 13

      Studio : TMS Entertainment (Angel Heart, Detective Conan)

       

      Réalisateur : Ashino Yoshiharu (Azuki-chan TV, Tweeny Witches)

      Mangaka : Hoshino Katsura

      Scénaristes : Higuchi Tatsuto, Yamashita Kenichi, Tagashira Shinobu

      CharaDesigner : Kabashima Yousuke (Battle Spirits, Sora wo Kakeru Shojo)

      Composition musicale : Wada Kaoru (Monster Hunter, D.Gray-Man, Inuyasha)

       

      Synopsis

      Depuis que le Central a découvert qu’il était l’hôte du 14è Noé, Allen Walker est sous la surveillance constante de l’inspecteur Howard Link. Toutefois, il continue son travail d’exorciste et participe régulièrement à des missions en compagnie de Yû Kanda, son rival, l’amenant à voyager jusqu’à Paris. A l’occasion de l’une de leurs missions, leur groupe est attaqué par des membres du clan Noé et ils sont ramenés à la branche Nord-Américaine de l’Ordre, prise d’assaut par le Comte. Là-bas, Allen fait la rencontre de Alma Karma, un être issu de la même expérience que Kanda…

      © Katsura Hoshino/Shueisha, D.Gray-man Production Committee

       

       

      D gray man Hallow logo

      Cet avis peut contenir quelques spoilers, et ne reflète qu’un avis personnel sur l’anime D.Gray-Man Hallow. A lire en connaissance de cause.

       

      Une main pour les humains. Une main pour les akuma.

       

      Pour cette suite aux 103 épisodes de la première saison de D.Gray-Man, nous sommes une nouvelle fois plongés aux côtés du jeune exorciste Allen Walker, qui en passant, semble avoir grandi. Et qui n’a toujours perdu une once de son « amour » pour les akuma, anciennement êtres humains eux aussi. Après avoir suivi les premiers volumes de la série, D.Gray-Man Hallow s’attaque à une histoire différente, celle de Alma Karma. Cet arc débute au tome 18 du manga et promet de nombreuses rencontres avec de nouveaux personnages. Mais également un sérieux approfondissement sur l’histoire de Kanda Yû, notre épéiste de talent ronchon. Le tout sans oublier, Allen et ses problèmes personnels qui risquent de lui valoir de grands chamboulements existentiels épineux, Lavi et papy panda, Lenalee et toute la clique des exorcistes de l’Ordre !

       

      Un charadesign fidèle au manga

       

      Si comme moi, vos yeux sont restés ancrés sur la première saison de l’anime niveau charadesign, vous risqueriez d’avoir quelques surprises ! Il faut aussi se l’avouer… Entre 2016 et l’anime primitif, produit entre 2006 et 2008, quelques longues années sont passées. Et le design a eu le temps d’évoluer, aussi bien dans le manga que dans l’anime, ce que nous prouve ces premiers épisodes.

       

      ©星野桂/集英社・D.Gray-man製作委員会

       

      Si on reste buté sur la première saison de l’anime, le bilan côté charadesign pour D.Gray-Man Hallow est quelque peu mitigé… Surtout pour un personnage de mon point de vue. Allen a pris un peu d’âge et Krory un peu plus de galon, mais s’il y a un personnage qui a heurté ma sensibilité, c’est celui de Lenalee. Autant pour son charadesign qui tombe plus dans le fanservice que pour son attitude fleur bleue exagérée à mon goût. Mais tout cela ne reste qu’un avis personnel. Malgré tout, si l’on fait un parallèle strict et objectif entre le charadesign du manga de Katsura Hoshino et l’anime, on ne peut pas se plaindre car l’œuvre 2016 est très fidèle. Notons aussi que des changements ont été opérés du côté des seiyuu (doubleurs) : le premier épisode peut être un peu âpre à nos oreilles tellement nous étions habitués aux voix originelles de Allen, Kanda et Lavi. Mais après quelques épisodes, nous sommes déjà habitués au changement.

       

      Des combats rythmés, une ambiance nostalgique

       

      Comme d’ordinaire, les combats de la franchise D.Gray-Man ne manque pas d’entrain ! Dès le premier épisode, on retrouve avec grand plaisir toute la bande de la Congrégation de l’Ombre en plein combat contre des akuma. Et qu’elle n’est pas notre joie de découvrir que les attaques de nos joyeux lurons sont bien plus dévastatrices que précédemment ! C’est donc sous couvert de ce premier épisode de reprise que nous retrouvons tous les personnages qui ont fait la première saison. De parfaites retrouvailles, équilibrées, avec le lancement d’une intrigue de taille pour Allen. Nos oreilles se délectent également de la bande-son si particulière qui fait l’ambiance de D.Gray-Man et nous rend nostalgique de ces 103 premiers épisodes. On apprécie également l’opening et l’ending de cette nouvelle saison interprétés par Lenny code fiction et Mashiro Ayano.

      Néanmoins, là où la seconde saison pèche à mon goût, c’est qu’en dehors de Allen et Kanda, on risque fortement de ne voir les autres personnages de l’Ordre qu’en coup de vent, sans réel appui ni ancrage dans l’intrigue. Ne pas s’attendre, comme dans la première saison, à des missions de groupes donc. Mais la trame de l’anime suivant à la lettre celle du manga, on ne peut rien y reprocher, si ce n’est la route prise dans l’œuvre originelle.

       

      Mais une intrigue complexe pour si peu d’épisodes…

       

      Et c’est là que ça se gâte pour D.Gray-Man Hallow… Car pour ces douze épisodes que comptent D.Gray-Man Hallow, l’intrigue est plutôt corsée. Surtout quand on se souvient que dans la première saison par exemple, l’arc « Krory »  s’étalant de la 31e nuit à la 40e, a été dépeint en près de 6 épisodes, soit la moitié de la saison actuelle. De quoi tiquer quelque peu quand on voit la vitesse avec laquelle les épisodes défilent cet été et la tonne d’informations « balancée » à chaque fois. Mais n’en voulons pas au staff de l’animation, le manga est brouillon et les évènements passent, s’enchaînent, se mêlent et s’entremêlent avec rapidité, sans pour autant que le temps soit pris pour démêler ou ralentir le tempo. Un manque certain de fraîcheur dans les deux versions.

      Et il y a dès lors une grande question qu’il faut se poser… Cette « seconde » saison de D.Gray-Man n’est-elle qu’à prendre comme une exploration, une phase de test afin de savoir si les fan suivront une véritable seconde et plus longue adaptation ? Car à l’heure actuelle, le manga compte 223 nuits (en comptant les chapitres parus au Japon). En estimant que l’anime actuel va couvrir jusqu’à la 204e nuit et sûrement lancer les hostilités concernant le problème existentiel de Allen, l’équipe ne trouvera jamais le temps de couvrir toute cette partie. D’autant que celle-ci est encore en cours dans le manga de Katsura Hoshino. Une question qui demeure donc sans réponse. Car si troisième saison il y a, celle-ci ne sera pas prévue avant plusieurs années, afin de laisser le temps au manga de prendre suffisamment d’avance… Une stratégie dans le choix du nombre d’épisodes et du rythme qui nous est difficilement compréhensible… D’autant que ça aurait pu être l’occasion de poser un peu plus l’histoire et de prendre le temps de faire évoluer et de décrire les choses. Car nos exorcistes préférés sont en mauvaise posture, de nouveaux personnages arrivent de tous les côtés face aux Noah et nos yeux suivent difficilement. Un point noir dans cet anime qui est finalement trop rythmé dans son scénario et son approche.

       

       

      En somme D.Gray-Man Hallow est une suite rythmée et fidèle de la première saison des aventures de Allen, mais qui peut-être, est trop fidèle au manga, jusque dans ses moments brouillon. Une saison courte qui vaut le coup d’être vue et qui enchantera certainement les fans de Allen et Kanda !

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.