More
    More

      Critique « Gaspard va au mariage » d’Antony Cordier : fable fantasque et profonde

      Gaspard va au mariage, le troisième long-métrage d’Antony Cordier (Douche froide, Happy Few), est une comédie réussie qui ne fait pas dans la dentelle. Abordant des thématiques comme la fin de l’enfance, les relations passionnelles entre frères et sœurs, la confusion des désirs et le passage vers l’âge adulte, il surprend, enthousiasme et interroge tout en même temps…

      Un conte moderne au goût de tabou

      Afin d’assister au remariage de son père, Gaspard (Félix Moati), 25 ans, revient dans le zoo qui l’a vu grandir après des années d’absence. Il y retrouve Virgil, son grand frère terre-à-terre (Guillaume Gouix), Coline (Christa Theret), sa sœur atypique et leur père Max (Johan Heldenbergh), personnage haut en couleurs et en aspérités qui doit se remarier prochainement avec Peggy, la vétérinaire du parc (Marina Foïs). C’est accompagné d’une jeune femme rencontrée il y a peu, Laura (Lætitia Dosch), que Gaspard fait son retour. Cette dernière a accepté de se faire passer pour sa petite amie. Au milieu des fauves, des singes et des mammifères avec lesquels il a passé son enfance, il s’apprête, sans le savoir, à vivre les derniers jours de cette période.

      Antony Cordier s’est inspiré d’un livre d’enfant retraçant la vie de Claude Caillé, le créateur du zoo de La Palmyre pour réaliser ce film.

      Sous ses airs légers et rigolos (en témoigne l’affiche du film !), Gaspard va au mariage ose prendre des risques et se dote d’une profondeur indéniable. La fable délurée, colorée et pétillante, propose en effet d’aborder des thématiques graves comme le désir entre frères et sœurs, la mort, le conformisme et le marginalisme, la captivité animale et l’amour pour ses animaux de zoo… le tout dans un esprit de « joyeux bordel » que l’on voit rarement au cinéma. Entre un père brut et impétueux comme un fauve, une sœur qui vit dans une peau d’ours et une smala d’animaux en chair et en os, le film se également veut une réflexion sur le lien entre l’humain et l’animal(ité).

      Une telle audace entre légèreté et prise de risque extrêmes pourrait être empreinte de malaise pour le spectateur. Mais le film arrive à conjuguer avec brio et subtilité cette aventure vers l’osé et la résonance poétique choisie pour le traitement de ces questions. Le résultat est un film beau et réussi ; non seulement dans sa lumière, sa narration, son esthétique et ses plans, mais aussi dans cette marginalité osée d’offrir comédie sur des thèmes qui flirtent parfois avec le tabou. 

      Un savant mélange des genres

      Gaspard va au mariage est avant tout une comédie. Mais cette dernière dose avec brio un réalisme juste et puissant, une certaine part de tragédie et de l’onirisme à la frontière du fantastique et du merveilleux. Tourné dans le parc animalier du Reynou (Limousin), le film se dote d’une crédibilité et d’une honnêteté qui viennent s’opposer avec intelligence à l’univers onirique, fantasque et bizarroïde dans lequel s’aventure régulièrement le film. Ainsi, si tout est déluré, tout est plausible : les personnages, complexes et anti-manichéens, les lieux (filmés dans un vrai parc zoologique), les dialogues, les situations (Marina Fois inséminant réellement un buffle,…). 

      Mais ce réalisme est contrebalancé par un univers fantasque dans lequel le film ne cesse de faire des incursions. Naviguant de l’un à l’autre avec réussite et en évitant les séparations et contrastes, Gaspard va au mariage est un OVNI qui en surprendra plus d’un et saura en conquérir certains. Et tout en rappelant son magnifique caractère merveilleux,  l’oeuvre réussit à ne pas édulcorer ou idéaliser l’âge tendre de l’enfance.

      Gaspard va au mariage sort ce mercredi 31 janvier 2018 au cinéma et vaut le détour pour le seul fait de son originalité et son audace. A sa manière, ce film est un bonbon, de ceux qui rappellent l’enfance. Il en a le goût de l’insouciance et de la mélancolie. Ainsi, cette tragi-comédie, rafraîchissante et différente, hors des sentiers battus du registre à la française, est à ne pas rater !

      Bande-annonce Gaspard va au mariage :

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité